Comment on établit les bulletins d'avalanches

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Par Melchior Schild

( Davos- Weissfluhjoch ) Une vraie nuit d' ouragan! Je n' en avais encore jamais vécu de semblable durant mes nombreuses années d' activité au Weissfluhjoch. Et ce soir c' est Noël! Quelles surprises inattendues et grosses de conséquences va-t-il nous apporter?

Fatigué, mais plein d' anticipation fébrile des événements imminents, je m' habille. Il est encore tôt; l' aube naissante pâlit faiblement la fenêtre, car celle-ci, complètement plâtrée de neige à l' extérieur, ne permet pas de voir dehors. Ma première démarche est pour l' anémo qui indique la direction et la force du vent sur le crêt dominant l' Institut, entre parenthèses un magnifique instrument. Aura-t-il supporté cette épreuve de résistance? Effectivement il marche encore et confirme mes prévisions: durant toute la nuit a soufflé un vent d' ouragan avec des pointes de vitesse de 100-120-140 et même jusqu' à 170 km./h. La moyenne peut bien se situer aux environs de 80 km./h ., et la tempête continue avec une violence inassouvie. Quelle quantité de neige est-il tombé? Qu' en est-il de la température? Que se passe-t-il dans les autres régions des Alpes?

Que le temps aujourd'hui est long à s' écouler! Il semble que 9 heures n' arriveront jamais! A ce moment-là, le téléscripteur me renseignera en moins de dix minutes sur la situation météorologique et les conditions de la neige dans toutes les Alpes. Une fois de plus, je me remémore la situation d' hier, telle qu' elle fut publiée:

Bulletin des avalanches du 23 décembre 1954 Depuis hier matin mercredi ont lieu dans toutes les Alpes des précipitations importantes par une température relativement élevée. A partir de 1400 m ., la couche de neige a fortement augmenté. Jeudi matin, cette augmentation est en général, à l' altitude de 1600 m ., de 40-50 cm. Dans la partie orientale de VOberland bernois, la vallée de Conches et les Grisons, elle est de 50 à 80 cm. De violents vents d' ouest provoquent de grosses accumulations de neige ( menées, congères ).

Le danger d' avalanches s' est subitement aggravé. Les versants avalancheux orientés à l' est des régions mentionnées ci-dessus, abondamment enneigées, sont particulièrement exposés. Là, si les chutes de neige persistent, de grosses avalanches risquent de descendre jusque dans les lieux habités. Ailleurs, pour l' instant, le danger n' a pas encore assumé un caractère général; toutefois les skieurs doivent être strictement sur leurs gardes. » Un coup de sonnette m' arrache à mes réflexions. C' est un habitué de la Parsenn, qui cette année encore, séjourne à l' auberge voisine dans l' espoir de faire du ski. Comme il est impossible de rester dehors par ce vent et cette neige et que le temps lui pèse, il aimerait assister mes travaux, pour autant toutefois - il le dit expressément - que cela ne me dérange pas. Je ne suis pas précisément enchanté de cette visite, mais il faut bien observer les convenances, et nous voici tous deux assis devant le téléscripteur, impatients d' entendre les communications des stations d' avalanches. Tout à coup le moteur se met bourdonner et, conduits par une main invisible, les types frappent des suites rapides de lettres et de chiffres sur la bande de papier blanc. Deux paires d' yeux attentifs suivent la lignée croissante des nombres.

tg zuerich bonjour stations d' avalanche du 24 12 54.

Olgb 2412 0810 86— 1503 95752 15056 01134 95994 75887 Olgh 2412 0630 7410 3109 95855 14052 12508 81766 71767 02 me 2412 0730 39— 2704 95726 09552 02220 81886 71889 etc.

Tandis que l' un des visages marque de l' étonnement, l' autre s' assombrit d' inquiétude. Finalement mon hôte se hasarde à poser une question: « Que signifient tous ces chiffres? Serait-il arrivé quelque chose de grave? » « Depuis hier, de nombreuses et parfois grosses avalanches sont descendues; quelques-unes ont causé des dégâts. S' il devait continuer à neiger, il en résulterait une situation catas-trophique.Voici justement la dernière région; nous pouvons en apprécier les données. Vous voyez, chaque ligne représente une station. Elle se compose de groupes de chiffres, 45 en tout. Prenons par exemple la première, Grindelwald-Bort. Les trois premiers groupes désignent la région alpine intéressée, la station, ainsi que la date et l' heure de l' observation. Le groupe suivant me donne l' état du temps et du ciel. Pour le moment, il neige presque partout; la plupart des stations annoncent encore des chutes de neige, toutefois moins fortes et moins continues. Je transcris le temps annoncé ici sur cette carte d' ensemble1. Le 5e groupe me renseigne sur le vent régnant. Comme vous le voyez, les tempêtes d' ouest sévissent aussi en d' autres régions. Le Grimsel indique 09, c'est-à-dire tempête, de même qu' Arosa, Bivio, St. Antönien, Ofenpass, Pontresina, Wiler-Lœtschental et Zermatt. Leysin annonce même 10, c'est-à-dire ouragan dévastateur.

Le groupe suivant, qui commence uniformément par un 9, peut être considéré avec raison comme la partie la plus importante du rapport: température de l' air et épaisseur de la nouvelle couche de neige. Nous reportons également les deux données sur la carte. Grindelwald-Bort 95752 signifie - 7° C et 52 cm. de neige fraîche; Grimsel: - 8° C, 55 cm. Les stations suivantes signalent aussi de fortes chutes de neige, St. Antönien 66 cm., Montana 57 cm., Trübsee 55 cm., Arosa, Selva, Bivio et Zurs dans le Vorarlberg 51 et 50 cm. Six stations du Vorarlberg voisin transmettent aussi leurs observations à notre station centrale ( Weissfluhjoch ). Aujourd'hui m' intéressent particulièrement les chiffres des deux groupes suivants indiquant la hauteur totale de la neige: Grindelwald-Bort 150 cm., Grimsel 140 cm ., etc. On trouve encore plus de neige au sud des Alpes: Maloja 164 cm., Ofenpass 158 cm., San Bernardino-Dorf 152 cm., Bedretto et Fusio chacun 147 cm. Depuis des dizaines d' années, on n' a pas constaté, dans les Alpes suisses, à cette saison, d' aussi grosses quantités de neige et aussi générales. Les autres chiffres donnent des indications sur la température, la nature et la forme de la couche supérieure.

Dans le 8e groupe, l' antépénultième, l' observateur signale toutes les avalanches constatées depuis la veille. A l' aide des quatre chiffres, il peut décrire une ou plusieurs avalanches en indiquant l' espèce, l' orientation, l' altitude, le point de déclenchement, l' étendue et les dommages causés. Ces chiffres permettent des milliers de combinaisons et, si c' est nécessaire, des détails supplémentaires peuvent être donnés par écrit.

Enfin nos collaborateurs doivent se rendre compte des dangers d' avalanches existant dans leur secteur. Là également ils doivent spécifier le genre, l' orientation et l' altitude des avalanches possibles. Le degré et la tendance du danger comprennent plusieurs échelons. » « Combien d' observateurs avez-vous en fait, et qui sont-ils? », s' informa mon visiteur.

1 Pour la carte, voir le texte allemand.

« Actuellement, et sans compter ceux du Vorarlberg, il y a 52 stations en activité, réparties dans toutes les régions des Alpes et des Préalpes. Les observateurs appartiennent à toutes les professions; il y a des pasteurs et des instituteurs, des artisans et des gardes-frontière, des employés de skilifts et des gardiens de cabanes, des guides et des paysans, etc. » « Certaines stations se trouvent dans des vallées alpines très retirées. Par quels moyens les observations journalières vous parviennent-elles? » « Chaque observateur doit disposer du téléphone. En faisant le n° 10, il transmet ses observations chiffrées au prochain bureau de télégraphe qui les câble à Zurich, on elles sont classées et retransmises à 9 heures au Weissfluhjoch. » « Et c' est sur ces données que vous établissez vos pronostics d' avalanche? » « Pas uniquement. Nous devons aussi tenir compte de l' état de la couche de neige, laquelle est sondée deux fois par mois dans chaque station et ainsi observée de façon constante. Les pronostics du temps sont également de la plus haute importance, c' est pourquoi aucun bulletin d' avalanches n' est publié sans entente préalable avec l' Office de météorologie. Néanmoins nos bulletins ne peuvent pas être considérés comme des pronostics, mais simplement comme des rapports de situation avec éventuellement des indications sur son évolution prochaine. » « Et comment sera libellé le bulletin d' aujourd? » « Si vous permettez, je vous le dirai dans une heure. » Mon visiteur revient ponctuellement à 11 heures, alors que je m' assieds devant le téléscripteur pour transmettre à l' Agence télégraphique de Berne le texte suivant:

Bulletin des avalanches du 24 décembre à midi Dans toutes les Alpes, la neige a encore augmenté de jeudi à vendredi. A 1600 m ., dans les vallées sud du Valais, les Alpes tessinoises et en Engadine, la nouvelle couche atteint une épaisseur de 30 cm. environ; dans les autres régions, elle est de 30 à 50 cm. La température a baissé de 5 à 8 degrés. Les vents du nord-ouest soufflent encore en tempête, particulièrement en altitude.

Le point culminant du gros danger général d' avalanches est dépasse. ca et là, dans des zones avalancheuses connues, où existent de grosses accumulations de neige, des glissements importants peuvent se produire et descendre jusque dans les régions habitées. En outre, au-dessus de 1200 m ., persiste un danger marqué de décrochements de plaques de .neige. Pour le moment, il est recommandé aux touristes de renoncer aux randonnées étendues et de s' en tenir aux routes sûres.

Le ton optimiste de ce communiqué surprend mon interlocuteur qui s' enquiert des raisons de ce jugement relativement favorable.

« Les éléments caractéristiques de la situation de ce jour sont l' abaissement de la température, la nouvelle couche de neige, la tempête et les nombreuses avalanches signalées. Normalement, la neige nouvelle et la tempête augmentent le danger. Le refroidissement massif intervenu hier déjà a affaibli cette tendance, et aujourd'hui le durcissement de la vieille neige mouillée a modifié les conditions dans un sens favorable. Enfin, plusieurs zones avalancheuses se sont déchargées de la couche récente. Les pronostics du temps sont bons. Ce sont là les éléments de ce jugement qui vous paraît si étonnamment favorable. » Traduit par L. S.

Feedback