Confession

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

A Robert...

Oui! Parfois j' erre seul sur les pentes brutales D' où tombent l' avalanche et le roc délité. Mais pourquoi me juger avec sévérité? Mes courses sans témoins sont-elles immorales?

Quand je vais sur les monts, ces vastes cathédrales,

Risquant jusqu' à la mort, l' ultime adversité,

Je n' ai pas pour dessein d' étonner la cité,

Ni non plus de graver mon nom dans ses annales.

Mais j' aime à m' isoler, loin des hommes retors. Là-haut, tout près des cieux, je lave mes remords. Où trouverais-je ailleurs la solitude austère?

L' Alpe si grande apaise en moi le doute vain; Ma logique implacable entrevoit le mystère Et mon âme inquiète enfin croit au Divin.

Peseux, octobre 1935.

Jean DuBois.

Feedback