De la glace au rocher

Un peu de glace, un peu de rocher: les grimpeurs suisses ont brillé dans presque toutes les disciplines ce printemps.

Avec et sans glace

En février, Nicolas Hojac1 (24 ans) a ouvert quelques nouvelles lignes sur la glace de l’île norvégienne de Senja: avec les alpinistes norvégiens Espen Minde et Signar Nilsen, il a réalisé Surf and turf (M6, AI4, 350 m) (AI=Alpine ice) dans la face nord du Breiting. Avec Denis Burdet (46 ans), il a encore réussi Another day in paradise (M6, AI5, 350 m) sur l’île de Finnkona. Dani Arnold2 a couronné son entraînement de dry-tooling en escaladant rapidement Iron Knight (14+/15-) à Eptingen.

Voies

Début mars, Nina Caprez (30 ans) a répété un chapitre de l’histoire de l’escalade en venant à bout de To bolt or not to be (5.14a): cette voie des Smith Rocks, dans l’Oregon, a été la première dans ce degré de difficulté aux Etats-Unis. Cédric Lachat s’est adjugé Estado Critico (9a), à Siurana, en Espagne.

Stephan Schibli (46 ans) a réalisé la première ascension de Nekromant (8b+) dans le Bubiwändli. Chris Frick3, qui se surnomme lui-même le «dinosaure du Jura», a escaladé sa 300e voie dans le 8e degré, Dverg Trav (8a+) à Flatanger, en Norvège. Peu après, il a encore ajouté The Doorkeeper (8b) à sa liste.

En mars, Roger Schaeli4 a réalisé une nouvelle combinaison de Mind Control (8c/c+) et d’Humildes pa Casa (8b+), dans l’eldorado de l’escalade sportive d’Oliana, en Espagne, et baptisé sa première Open Mind (8b+/c). A Oliana aussi, Katherine Choong5(24 ans) s’est adugé, en janvier déjà, Fish Eye (8c) et Mind Control (8c+), qu’elle estime un peu plus facile (plutôt 8c). En outre, elle a encore escaladé Gorilas en la Niebla (8c+) et Mon Dieu (8a+) à vue.

Bloc

En mars, le Tessinois Giuliano Cameroni (19 ans) a réussit Der mit dem Fels tanzt (8C) à Chironico, devenant ainsi le troisième à venir à bout de cette ligne après Martin Keller et Dai Koyamada. De plus, il a répété Big Kat et Insanity of Grandeur (tous deux 8B+) et ouvert une nouvelle ligne avec Life goes on (8B+).

Nils Favre (25 ans) s’est adugé quelques lignes difficiles à Red Rocks, au Nevada, notamment: Kintsugi (V15), Meadowlark Lemon (V14), Shining Path (V12) et Hungry Hungry Hippo (V12). Kevin Hemund (32 ans) est parvenu à résoudre Big Cat (8B+) à Chironico. En février, Nico Secomandi (22 ans) est venu à bout de Dyno Red Rocket (8A+), à Fontainebleau.

Feedback