Défi à la Cordillera Blanca

Au terme d’un entraînement sélectif de trois ans, les membres du Team d’expédition CAS partent au Pérou. David Hefti nous livre ses impressions.

« Cela fait déjà quelque temps que je focalise sur le 16 juillet, c’est alors que tout va commencer. En ce moment, l’expédition dans la Cordillera Blanca au Pérou accapare la plupart de mes activités. Outre le travail, l’école professionnelle et l’entraînement, j’ai aussi l’impression d’être en plein marathon organisationnel. Commandes de matériel, recherches de sponsors, rédaction de textes, je ne vois pas le temps passer.

‹ Sphinx › en guise d’acclimatation

A mi-juillet, nous atterrirons à Lima et poursuivrons notre chemin en bus direction Huaraz. Cette ville nichée à 3100 mètres est un point de départ pour les alpinistes. Pour autant que tout notre matériel parvienne en Amérique du Sud et qu’il ne tombe pas entre les mains de personnes mal intentionnées, nous partirons tout de suite à la conquête de notre premier but : La Esfinge, en français ‹ le Sphinx ›, qui culmine à 5325 mètres. Les parois de ce colosse rocheux atteignent une hauteur de 1000 mètres et sont déjà parcourues de quelques voies, auxquelles nous aimerions nous mesurer.

C’est parfaitement acclimatés que nous poursuivrons ensuite notre aventure, probablement déjà largement inspirés par les sommets glacés et enneigés qui nous auront environnés durant ces heures d’escalade. Nombre d’entre eux culminent au-delà de 6000 mètres. Leurs arêtes aux corniches impressionnantes et leurs parois inhospitalières deviendront notre nouveau terrain de jeu. Nous y ambitionnons la réalisation d’une première.

C’est la première fois que je foulerai la haute altitude en dehors de l’arc alpin et je m’en réjouis de longue date. Cependant, je ne peux qu’imaginer ce qui m’y attend en fin de compte. Sera-ce simplement une expérience géniale avec une chouette équipe ? Peut-être parviendrons-nous même à effectuer une première ? Arriverai-je bien à m’acclimater à ces altitudes extrêmes ? Nos bagages arriveront-ils à bon port ? La neige et la glace présenteront-elles des conditions différentes de celles des Alpes ? Comment les gens vivent-ils au Pérou ? Toutes ces questions qui m’assaillent aujourd’hui ne trouveront probablement leur réponse qu’à notre retour.

Couronnement d’un projet

S’il s’agit pour moi d’une première expérience, elle n’en est pas moins une pour le projet-pilote d’alpinisme de haut niveau du CAS. Cette expédition en Amérique du Sud en constitue aussi bien le couronnement que l’aboutis­sement de trois ans d’entraînement. J’espère que son succès et l’absence d’accidents contribueront à sa poursuite afin que bientôt une relève talentueuse et plus jeune puisse nous emboîter le pas. »

Suivre l’expédition

www.sac-cas.ch → Jeunesse → Alpinisme de haut niveau, oppureblog.tagesanzeiger.ch/outdoor/

Feedback