Des conditions de rêve au Brunnistock. Course à ski en Suisse centrale

Des conditions de rêve au Brunnistock

La traversée hivernale d' Engelberg à Oberrickenbach par la cabane de Rugghubel–Brunnistock–Gitschenen est une des plus belles courses à ski de Suisse centrale. Pendant deux jours, on parcourt des paysages de haute montagne grandioses et variés. Cette course est à la portée de tout randonneur expérimenté doté de bonnes connaissances en technique de haute montagne. Elle ne devrait toutefois être entreprise que par beau temps et par risque d' ava faible.

Vous cherchez un itinéraire alpin de plusieurs jours en Suisse centrale? Cette course de deux jours dans la région d' Engelberg se distingue par sa variété, sa solitude et la beauté de ses paysages. Toutefois, elle est réservée aux personnes expérimentées ayant une bonne connaissance de la haute montagne et ne devrait être entreprise que lorsque le risque d' avalanches est extrêmement faible – surtout en ce qui concerne la première partie entre la Fürenalp et la cabane de Rugghubel.

On dirait l' Amérique!

Depuis les abondantes dernières chutes de neige, la couverture neigeuse s' est stabilisée et les prévisions météorologiques annoncent une situation anticyclonique stable et des températures plutôt basses. De bonnes conditions donc, comme nous le confirme le gardien de la cabane de Rugghubel. Tôt le matin, nous prenons le téléphérique de Herrenrütiboden, dans la vallée derrière Engelberg, et franchissons les parois verticales de la Füren-hochflue jusqu' à la Fürenalp. Arrivés en haut, nous sommes plongés dans l' im univers de roc et de glace du Titlis, du Grassen et du Spannort. La première montée, 30° en moyenne en pente sud, fait rapidement monter les pulsations et la température corporelle. Notre premier objectif: le Wissberg avec ses 2627 m, d' où nous jetons un regard dans la vallée d' Engelberg. Nous gagnons ensuite par une épaule exposée le col situé entre le Wissberg et le Stotzigberggrat et attaquons la descente raide vers le Tiergarten. Nous voici face à un obstacle: les parois rocheuses rouge-gris sous le Rot Band. Skis sur le dos, équipés d' une petite sangle et d' un mousqueton pour nous assurer dans la montée, nous grimpons le long d' un câble d' acier jusqu' à l' échelle fixe de 28 m qui nous relie au Rot Band. Après la traversée en direction du Chänglischberg, nous nous offrons une variante: le point culminant de l' arête du Stotzigberg, à 2739 m. La descente dans la poudreuse est un vrai régal et récompense nos efforts. Du P. 2607, en haut de l' arête du Fulenwasser, on aperçoit la dentelle du Gross et du Chli Spannort – on se croirait presque dans les Montagnes-Rocheuses des Etats-Unis! La quatrième descente de la journée nous amène dans le Griessental, point de départ de notre dernière ascension qui nous permettra de rejoindre la cabane de Rugghubel. Les sommets du Ruchstock, de l' Engelberger et du Wissigstock commencent à prendre une teinte orangée. Dans la cabane, construite sur un versant sud-ouest, nous savourons le repas concocté par le gardien Fredy Schleiss tout en laissant errer notre regard sur des paysages plongés dans la lumière du couchant.

Un superbe tour d' horizon

Ce matin, le ciel est limpide et nous assistons à nouveau aux jeux de lumière qui colorent les montagnes en bleu foncé, puis en violet, pour les faire virer ensuite au rose et à l' orangé. Dans le lointain, on voit scintiller dans les premiers rayons matinaux le Wetterhorn, le Rosenhorn et l' Ankebälli. Par le Rot Grätli, nous rejoignons l' Engelbergerlücke qui donne accès au haut plateau reculé du Schlossfirn. De la Schlossstocklücke, nous pouvons apercevoir le Blüemlisalpfirn, d' où l'on a le choix entre une descente directe dans le Grosstal ou l' ascen du Uri-Rotstock ou du Brunnistock. Nous optons pour le Brunnistock, 2952 m, plus proche mais légèrement plus haut que le Rotstock. Une brève descente suivie d' une ascension agréable que nous terminons à pied pour arriver à la section terminale, soit 170 m de dénivelé qu' on gravit le plus souvent à pied ou en crampons depuis le col. Le tour d' horizon depuis le Brunnistock est grandiose: d' innombrables sommets alternent avec des vallées enneigées, du lac des Quatre-Cantons, dans la plaine au nord, en passant par le col du Klausen, le Tödi, la région du Gothard, du Susten et de la Jungfrau, jusqu' au plateau lucernois.

Des conditions idéales

Les 1950 m de descente jusqu' au Grosstal sont un véritable rêve: de la poudreuse à volonté et des paysages superbes marqués par des parois rocheuses de Une perspective inhabituelle: le Gross et le Chli Spannort derrière le Stotzigberggrat Photos: Adrian Zeller 1000 m de haut, des couloirs et des séracs impressionnants. Près de la cabane du Steinhüttli, nous atteignons des forêts clairsemées que traverse un torrent. Les bonnes conditions d' enneigement nous permettent de descendre sur le chemin d' alpage jusqu' au téléphérique de Un dernier regard sur le lac d' Ober et la vallée d' Engelberg avant la descente raide jusqu' au Tiergarten La randonnée à ski du Brunnistock part de la Fürenalp. A l' arrière, le Titlis et le glacier de Firnalpeli St. Jakob. C' est donc sans le moindre effort que nous franchissons les 540 m qui nous séparent de l' alpage de Gitschenen. Après une collation sur la terrasse ensoleillée de l' auberge, nous gagnons par le Sulztal le dernier col, au Sinsgäuer- Schonegg. A nouveau, les bonnes conditions d' enneigement nous permettent de rejoindre à ski la station inférieure du téléphérique de la Bannalp, à Oberrickenbach. Dans le car postal qui nous ramène à la vallée d' Engelberg, nous faisons le décompte des mètres de dénivellation: en sept ascensions, nous avons gravi 2570 m et savouré 4050 m de descente.

Informations

Conditions/Matériel: cette course de 2 jours exige une bonne condition physique, des connaissances techniques ainsi que le sens de l' orientation en cas de mauvaise visibilité. Attention au risque d' avalanche! Pour connaître l' état du glacier de la Blüemlisalp, se renseigner sur place. Equipement de randonnée à ski avec DVA, pelle, sonde, piolet; selon les conditions, à recommander: corde, crampons et vis à glace. Accès/Période idéale: en cas de conditions très sûres seulement, depuis la Fürenalp ( téléphérique Engelberg–Füren-alp ) jusqu' à la cabane de Rugghubel, sinon depuis la Bannalp par le Rotgrätli. Meilleure période de l' année: le mois de février, parce qu' il y a assez de neige pour Quatrième et dernière montée du premier jour: du Griessental à la cabane de Rugghubel Sur le Brunnistock, 2952 m. Près de 2000 m de descente en perspective Photos: Adrian Zeller La cabane de Rugghubel CAS, à 2290 m, est toujours ouverte mais en hiver, le gardien ne monte que sur réservation < descendre dans le Grosstal et dans le Sinsgäu.

Cartes/Guides: CN 1: 25 000, feuilles 1191 Engelberg, 1171 Beckenried, ou CN 1: 50 000, feuille 245 S Stans. Willy Auf der Maur, Alpine Skitouren Zentralschweiz – Tessin, Editions du CAS, 2002 ( en all. ).

Renseignements: cabane Rugghubelhütte CAS, tél. 041 637 20 64; 100 places; en hiver, gardée sur réservation seulement pour les groupes; local d' hiver, 40 places, toujours ouvert; gardiens: Agnes et Fredy Schleiss, tél. 041 637 39 34 ou 079 641 09 34, courriel info(at)rugghubel.ch, www.rugghubel.ch; téléphérique Fürenalp, 3690 Engelberg, tél. 041 637 20 94, www.fuerenalp.ch. a Adrian Zeller, Schlosswil 1 ( trad. ) 1 « Wintertraum am Brunnistock » est un spectacle multivision d' Adrian Zeller. Les photos de la course en question sont présentées au moyen de sept projecteurs sur un écran géant, accompagnées de musique et de commentaires. Le spectacle dure 30 minutes et complète bien les réunions et événements organisés par les sections du CAS. Renseignements: A. Zeller, Mühlestrasse 26, 3082 Schloss-wil, tél. 031 711 15 47 ou 079 406 06 01, courriel zeller.a(at)bluewin.ch Les lueurs du couchant vues du dortoir de la cabane de Rugghubel En route de Gitschenen à la Sinsgäuer Schonegg à travers le Sulztal

Escalade libre/ Compétition

Arrampicata libera e di competizione

Sport- und Wettkampfklettern

Feedback