Des icebergs dans les Alpes Un curieux spectacle de la nature au Gerenpass

Le lac gelé au pied du Chüebodengletscher est garni de plusieurs icebergs hauts de 5 à 10 mètres. Comment ce phénomène rare s’est-il produit? Explications du glaciologue Giovanni Kappenberger.

Dans la région du Chüebodengletscher, on pouvait admirer ces derniers mois un spectacle inhabituel: des icebergs sur un lac glaciaire. Ces blocs se sont formés fin novembre 2020 lorsque de l’eau s’est infiltrée sous la langue du glacier, qui se prolongeait sur le terrain jusque loin dans le lac, et a fini par la soulever. Les enregistrements effectués pendant la dernière semaine de novembre ont montré que ce sapement a été suivi d’une énorme rupture de la langue glaciaire. La masse gelée s’est disloquée en plusieurs icebergs, qui sont remontés à la surface du lac en raison de la poussée de l’eau. Le lac a gelé durant l’hiver et les icebergs se sont figés pour former ce curieux tableau.

Les explications de ce phénomène sont données par le glaciologue Giovanni Kappenberger, qui a analysé ce spectacle à l’aide de prises de vue aériennes, de photos réalisées lors de courses et d’images satellite. Selon ses indications, seuls deux autres exemples similaires ont été documentés en Suisse: en 1976 aux Märjelenseen, à côté du glacier d’Aletsch, et dix ans plus tard au Griessee. Le glaciologue estime que la rupture de la langue glaciaire, l’éclatement des énormes blocs de glace et leur remontée à la surface se sont produits en moins d’une minute. Il attribue donc à cet événement principal une «dynamique explosive». Des mesures effectuées mi-décembre ont montré que le niveau du lac s’est abaissé d’environ 1,5 mètre. «Cela doit être dû à une énorme vague produite par l’éclatement de la langue glaciaire», poursuit Giovanni Kappenberger. Il estime à environ 200 000 mètres cubes le volume du glacier qui s’est rompu. «On verra si les icebergs survivront à un été ou s’ils se dissoudront tous dans le lac avec la fonte à partir de mai ou de juin», conclut le glaciologue.

Feedback