Des sentiers paisibles dans un décor enchanteur Sentiers raquettes autour d'Interlaken

Le fait d' imprimer ses traces dans un paysage de conte de fées, qui plus est recouvert d' une épaisse couche de neige, a de quoi rendre accro. Il suffit souvent au raquetteur de s' écarter un tant soit peu du brouhaha des pistes de ski pour pouvoir s' adonner à sa passion. Il est même possible de découvrir des stations bien connues sous un angle totalement nouveau.

Il existe des districts francs fédéraux ouverts à certaines périodes, à l' instar de celui situé entre la Grosse Scheidegg et la Schwarzwaldalp. Ce décor de rêve avec vue sur le Wetterhorn et les Engelhörner invite le randonneur grâce à un sentier-raquettes bien balisé depuis quelques années déjà. Une fiche d' information disponible à l' office du tourisme et sur internet ( www.globaltrail.ch ) renseigne sur les périodes où la zone est autorisée à la randonnée. Le secteur qui s' étend de la Grosse Scheidegg à Grindelwald est, quant à lui, toujours libre d' accès. Deux itinéraires balisés prennent leur départ à l' hôtel Wetterhorn. Ils garantissent un terrain à l' abri des avalanches et ont la bénédiction des défenseurs de la faune. Ces itinéraires courts sont tout indiqués pour les débutants.

Après avoir marqué de nos traces les pentes de Grindelwald, tournons-nous vers le Lauterbrunnental tout proche! Tandis que l' extrémité grandiose de la vallée est trop avalancheuse, Sulwald, qui surplombe l' entrée de la même vallée, est une véritable oasis. Une petite télécabine nous mène d' Isenfluh au Sulwaldstübli, où nous sommes accueillis par le crépitement rassurant d' un poêle suédois. Selon les conditions, il est possible d' ef une petite boucle sur cette terrasse d' altitude qui offre une vue allant de la Schynige Platte à leurs majestés l' Eiger, le Mönch et la Jungfrau, en passant par le Wetterhorn. On peut également suivre l' itinéraire de randonnée à skis jusqu' aux dents bien prononcées des Lobhörner.

Pour les raquetteurs à la recherche d' un nouvel eldorado, la Lombachalp, au nord d' Interlaken, est tout à fait indiquée. Une route mène au restaurant Lägerstutz en passant par Habkern. Au pied d' une piste de ski splendide, cet endroit est aussi le point de départ de l' une des plus belles courses à raquettes, à savoir celle qui mène au Hohgant. Au restaurant, on se procure le dépliant gratuit sur lequel figure l' itinéraire afin d' éviter de pénétrer par mégarde dans le district franc fédéral. Par des pentes immaculées, nous gagnons tout d' abord la Winterröschthütte, idéalement située ( hébergement réservé à la section Interlaken du CAS ), avant de longer une crête en direction du Hohgant. A chaque mètre gagné sur le sommet, le panorama sur les Alpes bernoises se fait plus saisissant. A la mi-parcours, un chalet d' alpage de la Wid egg nous offre une jolie place de pique-nique. La dernière partie jusqu' au sommet est raide et nécessite un peu d' habileté, en particulier à la descente. Evoluer en se penchant légèrement en avant permet d' éviter tout faux pas. Par conditions non avalancheuses, l' ascension de l' Augstmatthorn depuis Läger en vaut la peine. La vue plongeante sur le lac de Brienz depuis le sommet est à couper le souffle. En face, on aperçoit déjà notre prochain but de randonnée. L' Axalp offre un sentier-raquettes balisé qui conduit jusqu' à la très intime Hinterburgseeli. Ceux qui préfèrent l' ascension d' un sommet partiront à la conquête de l' Axalphorn depuis la station supérieure de la Windegg.

Une randonnée sur les crêtes reliant la terrasse d' Aeschiried à la Brunnihütte, surmontée de l' impressionnant Morgenberghorn, garantit également une vue fantastique sur le lac de Thoune. Quelque 1000 mètres plus bas, la surface bleue scintillante du lac donne envie d' y piquer une tête. On peut y laisser vagabonder son regard jusqu' à Interlaken et au lac de Brienz. Alors que le stress lié au trafic règne certainement sur les rives du lac, on profite sur les crêtes du silence et de l' air pur des montagnes. Une halte devant la Brunnihütte, fermée, est l' occa de casser la croûte tout en prenant un bain de soleil. On pourrait y rester éternellement et on donnerait tout pour suspendre le temps.

Feedback