Disparu

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Par Marc Juland.

Seul, tu étais parti; tu n' es pas revenu! La neige et la tempête assaillaient la montagne. Longtemps on t' a cherché: nul ne t' a plus revu! Ton image, sans cesse, ami, nous accompagne.

Angoissés, nous songeons au combat soutenu Contre les éléments dans la neige splendide. Et cependant, hélas! tu n' es pas revenu! La neige s' est changée en ennemi perfide.

Ceux que tu as quittés, soutenus par la foi, Sentent confusément ta présence invisible; Leur pensée toujours se dirige vers toi Dans ce monde inconnu, ce monde inaccessible.

Feedback