En équilibre au-dessus del’abîme Les bases de la highline

La slackline est populaire, la highline est la discipline reine. Elle consiste à parcourir des slacklines aménagées au-dessus de l’abîme, souvent en montagne, comme on peut le voir sur la page de couverture. Mais avant de s’élancer sur sa première highline, il convient d’observer quelques règles.

Pas de Do-It Yourself

Les sets de slackline disponibles dans le commerce ne conviennent pas à la pratique de la highline. Il faut utiliser du matériel spécialisé. Même celui d’escalade, comme les dégaines et les sangles, ne doit pas non plus être utilisé en highline. Pour les points d’attache, les highliners recourent à du matériel de fabrication industrielle à haut coefficient de sécurité.

Lors de l’aménagement d’une highline à des ancrages existants, il est également important de recourir à l’aide de highliners expérimentés. En effet, l’aménagement d’un ancrage de highline n’a pratiquement rien à voir avec ceux que l’on utilise pour les relais en escalade. Ils sont nettement plus complexes en raison d’une mise sous tension prolongée, de la dynamique à laquelles ils sont soumis durant la pratique et des chutes à répétition.

Forces en jeu

A l’inverse des cordes d’escalade, les highlines présentent toujours une tension préalable moindre. Lors de chutes dans la leash (corde de sécurité), d’importantes forces sont libérées. Un aménagement correct ne dépassera toutefois pas des pointes de force de 10 kN. Afin que cela soit respecté, il est important de tendre les highlines pour débutants, typiquement courtes, avec des sangles dynamiques (polyamide/nylon). Cela permet de minimiser les forces qui s’exercent sur la leash, et ainsi sur le corps. Le highliner débutant devrait être en excellente condition physique et capable de parcourir 50 mètres au minimum sur une slackline.

En highline, seule une grande expérience permet de superviser le tout, de se montrer critique et de procéder à un sauvetage sûr, le cas échéant. C’est pour cette raison aussi que les débutants ne devraient s’élancer qu’en compagnie d’un highliner expérimenté.

Informations complémentaires

www.swiss-slackline.ch

www.slacklineinternational.org

«Slackline: à vos sangles, prêts, départ! Un nouveau sport conquiert la Suisse», in: «Les Alpes» 7/2009

«Slackline: mousquetons d’escalade à bannir», in: «Les Alpes» 1/2016

Feedback