En haute montagne sans hâte A raquettes au Tiefenstock

Les sommets difficiles en hiver ne sont pas réservés aux skieurs. La preuve avec cette course de 17 heures de marche et 3200 mètres d’ascension. A raquettes, il suffit de compter un peu plus de temps pour la descente.


Druck

Pour continuer à explorer «Les Alpes»

Les abonnés bénéficient de l’accès gratuit en ligne à tous les articles et tests payants et exclusifs dans toutes les langues, ainsi qu’aux éditions depuis 1864.

Feedback