En marge des noms connus dans les montagnes de Pontresina

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Avec 3 illustrations.Par Cl. Saratz.

Des milliers de personnes connaissent la « Val dal Fain » dont la flore est si luxuriante. A ce point de vue, elle se range parmi les curiosités les plus remarquables de notre patrie. Toutefois, les montagnes qui l' encadrent ne sont que très peu connues. Ce n' est qu' en hiver que quelques rares guides amènent dans cette région solitaire des touristes hardis dont la descente pleine d' élan laisse des traces qui se concentrent autour de l' alpe Stretta, au milieu de la vallée. Seul l' avant de gauche, dont le versant sud-ouest tombe à pic sur le Col du Bernina, le Piz Alv, mérite la qualification de « couru ». Si jusqu' à ce jour j' ai désigné toute cette région comme étant « ma région d' ex », cette revendication, qui n' a pas précisément une allure de modestie, se rapporte plutôt à la saison où d' interminables pentes gazonnées à l' aspect monotone cachent et protègent les trésors alpins de la région.

Alors qu' à la saison où le Piz Palü neigeux voit chaque jour grimper sur ses arêtes au moins une cinquantaine d' alpinistes, et où le Piz Bernina en a presque autant, alors que sur tous les chemins des enthousiastes de la montagne s' entretiennent des buts convoités, j' ai toujours trouvé là, dans ces montagnes, pendant bien des années, une solitude exquise et bienfaisante. C' est là que la nature seule me parlait. La flore, la faune, les échappées d' une beauté surprenante sur le monde mystérieux des hauteurs et l' immensité bleue, m' ont chaque fois permis de revenir fort et content parmi les humains. Au cours d' innombrables excursions, je n' ai rencontré là-haut que trois personnes. Avec soin je les ai épiées et toutes trois ont fini par venir jusqu' à moi. Ne fallait-il pas que je sache ce qui les amenait dans cette région délaissée? La première était un petit homme à cheveux blancs, cherchant avec zèle, presque fiévreusement, sur les hautes arêtes, la « Loreley » des Alpes: l' edelweiss ou en romanche « L' alv etern »; à mi-chemin en montant, il avait passé outre au but de ses rêves. Une autre fois, c' était un braconnier barbu de la vallée voisine de Livigno, un homme téméraire, au courant de tous les passages suivis par les chamois et de tous les trous de marmottes. Enfin, ce fut une gentille petite Bernoise à laquelle je ne pus refuser le désir qu' elle exprimait de m' accompagner jusqu' au sommet...

J' avais toujours résolu de garder pour moi ces montagnes que je considérais comme « miennes ». Personne ne me les avait montrées, c' est moi qui les ai découvertes; sans que personne ne m' en ait jamais fait l' éloge elles me tiennent bien à cœur, peut-être précisément pour cela. Pourtant j' ai été surpris sur les voies détournées, c' est pourquoi je vais dévoiler mon secret, tuyau pour le touriste sentimental qui sait renoncer à la gloriole de ses exploits d' alpiniste.

Côté droit du « Val dal Fain ».

Accès estival: a ) de Pontresina jusqu' au pied du Piz Languard, en suivant le chemin qui mène au glacier de Pischa, en passant par la Fuorcla Languard jusqu' au Lej della Pischa, puis en tirant vers l' est du côté de la Fuorcla Tschüffer.

b ) Des Berninahäuser au Val dal Fain; montant par le Val Torta le versant sud du Piz Tschüffer ou par le col entre le point 2909 et le Piz Tschüffer. La montée depuis l' alpe Stretta dans la direction du Piz Chatscheders est moins raide mais plus longue.

Accès hivernal: de Pontresina jusqu' au Piz Albris qu' il est avantageux de comprendre dans la tournée, à cause de la belle descente vers le Lej della Pischa. Puis, vers la Fuorcla Tschüffer, le Piz Tschüffer et, au sud du Piz Chatscheders, descente vers l' alpe Stretta ( en cas de neige fraîche, prudence !), éventuellement en incluant le Piz Stretta qui, contourné par un flanc sud, est atteint par le côté est.

En allant du Lej della Pischa vers l' est, nous trouvons les pics suivants: à gauche le Piz Pischa, situé devant le Piz Prima, à droite le Piz dal Fain et Cho dal Fain ( nom indiqué sur la nouvelle carte 1: 10,000 ) ( Piz dal Fain = point 2909 ). Viennent ensuite le Piz Tschüffer, le Piz Chatscheders et le Piz Stretta ( Monte Breva ). Tous s' élèvent sur un haut plateau de 2800 m. et les sommets les plus hauts atteignent jusqu' à 3150 m.

Une fois arrive sur ce haut plateau, cher alpiniste, il ne te reste plus que l' embarras du choix: quel sommet choisir? Je te déconseille de désigner d' avance tel ou tel point, car une fois là-haut, tu modifieras comme qu' il en soit tes projets. Là tu n' auras pas de problèmes ardus à résoudre. Tu trouveras l' un à côté de l' autre du schiste, du gneiss et du calcaire. Suivant tes capacités d' alpiniste, tu découvriras sur chacune de ces cimes la montée qui te convient. Chacune d' elles présente toutes les variations entre la grimpée facile et inoffensive et la varappe de difficulté moyenne. Lorsque tu auras atteint l' un de ces sommets, tes désirs se porteront déjà vers son engageant voisin. Toutefois, si tu les fais tous le même jour, tu ne pourras vouer un seul regard à la nature. Dans ton ardeur pour atteindre les sommets, n' oublie pourtant pas la flore et la faune. L' une et l' autre étalent là-haut une magnificence inouïe. Presque à chaque contour tu te heurtes à de nouvelles surprises. Tantôt c' est un champ de messagers célestes d' un bleu surnaturel qui ravira to vue; tantôt tu mettras en fuite une troupe de chamois aux pieds légers; ou tu te trouveras soudain au milieu de bouquetins qui se reposent paisiblement. L' œil du chasseur découvrira ici et là, sous un rocher, un petit lièvre blanc qui se prélasse au soleil, ou bien il surprendra maître renard en train de suivre d' un œil ruse le jeu des marmottes. Si par hasard l' une d' elles a le malheur de s' éloigner trop de son gîte, le renard est récompense de sa longue attente.

Si tu sais ouvrir les yeux, tu vivras là-haut des instants délicieux. Ne regrette pas le temps que tu consacreras à l' observation, les sommets ne risquent pas de t' échapper, mais, grâce à eux, en augmentant tes exploits, tu pourras enrichir tes capacités d' alpiniste.

Feedback