Energie, VTT et vieillissement

A propos du courrier de lecteur intitulé «Du temps pour la nature grâce aux VTT électriques» paru dans «Les Alpes 10/2018»

Le titre de ce courrier me semble absurde: nul besoin de VTT pour avoir du temps pour la nature.

(...) Ce qui vous arrive s’appelle le vieillissement (...) et l’amoindrissement des capacités physiques. En compensant par la technologie les nouvelles limites que le corps impose, nous induisons une consommation d’énergie supplémentaire. A celle utilisée pour venir jusqu’en montagne, nous ajoutons celle du VTT électrique. (...) Oui, je considère l’impact des VTT électriques en montagne comme négatif. Plus largement, la multiplication des activités d’une société de loisirs provoque l’enlaidissement des lieux naturels. J’ai vu aux portes du Parc du Mercantour une forêt constellée de panneaux: réservé aux VTT électriques, aux marcheurs, aux trottinettes, attention croisement, etc. C’est ainsi qu’on évite le «conflit programmé» que citait le courrier auquel vous répondiez.

Feedback