Eprouvants surplombs et trilogies

L’automne a apporté son lot de performances de pointe. Rétrospective

Alexandra Eyer1, championne suisse de difficulté, a pu réaliser le 16 août son projet de longue date. Elle est parvenue à enchaîner Termilator (8b+) à Engelberg lors de son second essai de la journée, cela malgré certaines prises encore mouillées.

En septembre, Nina Caprez2 s’est adjugé Le Feu au Cult (8b+), sur la rive gauche du Verdon, avec l’aide de protections pour les genoux de sa propre confection. Elle a ensuite prolongé l’été dans le sud de la France à Saint Léger, où nombre d’ascensions impressionnantes lui ont souri. En seulement quatre tentatives, elle a gravi en octobre Collection Automne Hiver (8b/8b+) dans le secteur « La Baleine », Abrège Nief (8b) dans « Nabab », et le pénible bloc El Dragon (8b). Enfin, elle s’est envolée avec Petzl pour la Chine, où elle a été en mesure de répéter Powder Finger (8b), dont on doit la première à Gerhard Hörhager, dans « Getu », secteur nouvellement équipé de la province du Gùizhōu.

De son côté, Cédric Lachat3 s’est laissé séduire par Golden Gate (5.13a, 41 longueurs), sur El Capitan (Yosemite, Etats-Unis), qu’il a gravie en compagnie du Français Fabien Dugit. Après une journée de pluie passée à l’abri dans un portaledge, ils ont escaladé en six jours cette voie ouverte par Alexander Huber. Cédric y a surtout été surpris par les cotations. « Là-bas, je trouve les 7c+ plutôt faciles… par contre, les 5+ et les 6b sont mille fois plus difficiles… Ils ont de drôles de cotations là-bas ! », écrit-il sur son blog.

Andy Winterleitner4 a réalisé deux beaux projets cet automne. Dans les Gastlosen tout d’abord, où il a escaladé La Psychose (8c) le 10 septembre. Il s’est ensuite adjugé Un Chant pour Phil (8c) le 27 octobre à Soyhières/JU, réussissant ainsi probablement la seconde ascension de cette voie.

Avec une réussite dans Quand le blues l’emporte sur la raison (8a) cet été à Saint Léger (F), Chris Frick a réussi sa 200e voie dans le 8e degré. Pas question de raccrocher les chaussons d’escalade pour ce grimpeur de 43 ans actif depuis les années 1980 !

Amatrice de voies plus courtes, la Lausannoise Anne Gray5 s’est adjugé Air Tronic (Fb 7c+) en bloc le 1er novembre à Plex/VS. Là aussi, ses quelque 30 années d’expérience en escalade auront certainement joué en sa faveur.

Longues voies alpines

En escalade alpine, quelques belles performances sont à signaler cette automne. Grâce au soutien de plusieurs amis, Ivan Tresch et Jürgen Bissig6ont ouvert une nouvelle voie au Chalchschijen/UR. D’une longueur de 700 mètres, cette voie est constamment surplombante. Elle n’a toutefois pas encore été effectuée en libre.

Patrik Aufdenblatten et Michi Lerjen-Demjen7 ont escaladé la voie Bonatti, dans la face nord du Cervin, en seulement 7 heures et 14 minutes. Cet exploit leur a valu les félicitations d’Ueli Steck en personne, grand spécialiste de la vitesse. Pour mémoire, il avait gravi cette même voie en 2006 en 25 heures environ.

Début octobre, Robert Jasper, le Suisse d’adoption, et Roger Schaeli8 ont aussi remporté un succès dans la face nord du Cervin. Ils ont réussi en une journée l’escalade en libre et en style alpin de la voie Sébastien Gay Memorial (+1000 m, F5/ A2 ; après travail, M8). Ce faisant, Robert Jasper a achevé sa trilogie personnelle, à savoir trois faces nord en libre.

Feedback