Escalade de bloc à Cresciano. Pourquoi pas avec les transports publics?

Escalade de bloc à Cresciano

L' amoncellement de blocs de rochers qui surplombent le village tessinois de Cresciano 1 a bien fini par devenir La Mecque de l' escalade de bloc. Si sa réputation, qui s' étend bien au-delà de nos frontières, n' est plus à faire, ce site n' est pas sans apporter à la région son lot de problèmes. Nous aussi nous y sommes allés pour faire de l' escalade de bloc, mais nous avons utilisé les transports en commun et ne l' avons pas regretté!

C' est l' hiver et nous aimerions bien aller grimper quelque part – à l' extérieur, il va sans dire, et si possible au soleil. Dans le nord de la Suisse il y a déjà de la neige et l' ouest nous envoie sans cesse de nouveaux fronts de mauvais temps. Il ne reste donc plus que le Tessin, un saut de puce en voiture, pour autant que le Gothard, une fois n' est pas coutume, soit exempt de bouchons. D' ailleurs, les bouchons, il ne faudrait pas croire qu' ils sont causés uniquement par les « camions allemands » et les « caravanes hollandaises »! Ils proviennent tout autant des nombreux véhicules qu' utilisent les citadins adeptes de la grimpe pour aller parcourir quelques voies sous les cocotiers. Comme à Ponte Brolla où le bouchon s' étend qu' au départ des voies d' escalade! Avec l' arrivée des « tribus à chaussons », les eldorados de la grimpe courent le risque d' être ornés d' innombrables emballages de barres de chocolat, sans parler des petits monticules de teinte foncée des plus désagréables.

L' escalade de bloc, c' est top A l' instar du snowboard, l' escalade de bloc peut se réjouir de sa popularité grandissante. Le nombre de ses adeptes

1 Cresciano se trouve dans la Leventine, à dix bons kilomètres au nord de Bellinzone.

Le panneau d' information juste à côté de la route d' accès au site ne pourrait pas être plus voyant. Et pourtant, il est souvent ignoré Simon Wandeler à l' arrêt de bus à Biasca: la pizzeria se trouve juste au coin!

La meilleure manière d' éviter les bouchons au Gothard: prendre le train comme la fait Simon Wandeler Pho to s:

Ra ine r Ed er LES ALPES 10/2003

augmente d' année en année. Le bonheur de ces grimpeurs sans corde réside principalement dans le fait qu' ils ne dépendent d' aucun spit, mais aussi que ce sport peut se pratiquer sur presque n' importe quel rocher et à plus ou moins toutes les époques de l' année. Mais qui dit escalade de bloc dit tôt ou tard Cresciano. Depuis que Fred Nicole a pu résoudre le premier problème en 8 c du monde sur Dream-time, l' un des blocs de Gneiss abrités par les châtaigniers de la Leventine, les cracks internationaux s' y bousculent. Suivis bien évidemment par la meute de leurs fans.

Respect de la nature et des habitants des lieux! Pourvus de leur sac de magnésie, les adeptes de l' escalade de bloc déambulent à travers les rochers. Ils assiègent les mini-parois de difficulté maximale et les traverses, qui semblent dépourvues de prises, avec leurs crash-pads assurant des atterrissages en douceur. Pendant la haute saison et surtout lors des week-ends ensoleillés, il peut y avoir une grande affluence. Le parking situé juste en-dessous de la zone d' escalade est plein à craquer, au grand dam des habitants du coin. Parfois on y aperçoit même une tente alors que cela est clairement interdit au Tessin. Apparemment, le panneau sur lequel sont indiquées les règles de comportement à observer dans la région ne sert pas à grand-chose. Même la navette qui relie le site au village pour des prix défiant toute concurrence est peu utilisée. Pourtant il y a un grand parking à Cresciano partir duquel on peut atteindre le site en 20 minutes par une route agréable. On peut aussi couper à travers bois et parvenir au site en 15 minutes.

Train, bus et escalade de bloc Apparemment, les adeptes du bloc sont motorisés, peut-être parce qu' ils craignent les longues marches d' ap. En fait, le cas mérite d' être examiné. Le voyage en train et en bus depuis Berne dure exactement trois heures et demie, le temps idéal pour lire le journal, étudier le guide, faire la causette ou s' échauffer. Ce mode de déplacement permet aussi de faire de nouvelles connaissances, par exemple lorsque l'on attend le train dans la pizzeria de Biasca. Ceux et celles qui souhaitent passer la nuit sur place ont plusieurs possibilités. Il existe même un « agritourisme » qui permet de trouver un endroit où l'on peut dormir dans le foin, en diapason avec la nature. Celui qui ne trouve plus de lit peut y camper et sera conduit sur le site après avoir pris un petit déjeuner copieux. Quant à celui qui a pris le train avec son vélo, tout un éventail d' activités s' ouvre à lui: baignade, visite de grotte à Gorduno, randonnée à vélo dans la Leventine, etc.

La forêt est assez grande pour tous. Cresciano propose plus de 600 problèmes répartis dans 16 secteurs Les adeptes du bloc ont toujours le temps de papoter un peu. Claudio Cameroni ( à g. ) en discussion avec l' auteur Un problème est analysé en commun Ce ne sont pas les porteurs d' une expédition mais bien des adeptes de l' escalade de bloc qui se dirigent avec leur matelas ( crash-pads ) vers les différents points de départ LES ALPES 10/2003

Informations utiles Et si Claudio Cameroni, un homme du coin des premières heures et coauteur du guide Cresciano Boulder, est d' avis que les adeptes de l' escalade de bloc sont dans l' ensemble des gens civilisés, les compromis nécessaires à une bonne cohabitation avec les habitants de la région ne sont pas touiours respectés. Le guide Cresciano Boulder paru en 2002 est imbattable pour ses informations. A côté des topos au design branché et conçus de manière intelligente, les auteurs recommandent l' utilisation de l' in locale. L' accent y est mis sur le comportement à observer par les grimpeurs: par exemple, l' interdiction stricte de faire du feu, mais aussi de transformer les prises existantes ou d' en ajouter de nouvelles. De même, il convient d' éviter le marquage de nouvelles voies. Celles-ci peuvent être signalées à l' adresse info(at)crescianoboulder.ch et seront alors intégrées dans la nouvelle édition du guide.

Naturellement, on peut se poser la question de savoir pourquoi ce sont justement des habitants de la région qui ont rédigé ce guide alors que le site d' esca est déjà si populaire. « Il vaut mieux que ce soit nous qui le fassions, car nous sommes directement concernés par ce qui se passe et pouvons ainsi mieux sensibiliser les grimpeurs aux problèmes que des gens venus de l' extérieur et uniquement motivés par le profit », explique Claudio. Il est d' ailleurs assez fier que les adeptes du bloc déambulent dans la forêt, ses topos à la main, à la recherche des différents problèmes. Alors que, il y a quelques années encore, le Tessin se distinguait par son protectionnisme et gardait jalousement ses sites d' escalade. Claudio et ses amis accueillent chaleureusement les nouveaux arrivants – et cette ouverture est peut-être aussi un signe distinctif important de l' éthique du bloc.

Etre solidaire les uns des autres Le facteur social est aussi important que l' escalade. Pour cette raison, Simon Wandeler, plusieurs fois champion suisse et athlète de niveau mondial en escalade sportive, privilégie de plus en plus les voies courtes: « Si tu grimpes en cordée, tu vois ton partenaire à peu près une fois par heure, quand tu arrives au relais. Par contre, si tu pratiques l' escalade de bloc, tu peux discuter tout le temps avec tout le monde. Et grimper ensemble, c' est quand même plus sympa. » Cet argument semble d' ailleurs aussi convaincre les familles et les couples d' amoureux. La scène de l' escalade de bloc se perçoit aussi un peu comme une famille qui doit se serrer les coudes quand des restrictions sont soudain imposées dans un site, voire lorsque des interdictions totales sont décrétées. Dans le cas de Cresciano, la menace actuelle qui pèse sur le site provient d' une entreprise d' exploitation de carrières qui envisage évidemment les blocs rocheux sous un autre angle que les grimpeurs. Les autorités communales, pour qui les intérêts économiques priment, apportent peu de soutien aux grimpeurs dépourvus de tout lobby. En fait, du point de vue du développement durable, ce site pourrait et devrait avoir une importance considérable dans un canton tel que le Tessin. Malheureuse-

Un lieu de détente propice à la méditation En dialogue avec la nature. Simon Wandeler dans Un uomo un perchè, 6a LES ALPES 10/2003

ment on n' a apparemment pas encore pris conscience de cet aspect-là des choses à Cresciano. Mais aussi longtemps que les grimpeurs ne font pas la une des journaux avec leurs actes ou leurs comportements irresponsables, comme le déclenchement d' un incendie de forêt ou des soirées nocturnes extrêmement bruyantes, il reste une petite chance qu' un changement de mentalité s' opère et que Dreamtime puisse continuer à faire rêver. L' hiver arrivera bientôt et les destinations qui se prêtent à l' esca de bloc se feront attrayantes: à Cresciano, la haute saison n' est plus bien loin! a

Charles Mori, Zurich ( trad. ) Malheur à celui qui n' est pas précis. Scia sota, 6 c Dans le bus pour aller à Cresciano. Y a pas mieux!

On grimpe ensemble et on s' entraide. Simon Wandeler dans Arcadia, 7 c Pho to s:

Ra ine r Ed er

Cresciano infos

Le guide Cresciano Boulder coûte 35 francs et peut être retiré auprès de Agriturismo « La Finca », 6705 Cresciano, tél. 091 863 36 93, www.lafinca.ch, au restaurant « Degli amici », 6705 Cresciano, tél. 091 863 19 98 ou chez Piz Buch und Berg, Müllerstr. 25, 8003 Zurich, tél. 01 240 49 49.

Voyages, rencontres, personnalités

Viaggi, incontri, personalità

Reisen, Begegnungen, Persönlichkeiten

Feedback