Escalade de blocs en Afrique du Sud. Il y en a pour tous les goûts

Escalade de blocs en Afrique du Sud

Longtemps restée dans l' ombre, l' escalade de blocs est aujourd'hui un sport en plein essor. Pour les passionné(e)s de cette activité, l' Afrique du Sud offre des possibilités tous azimuts dans un décor grandiose. Impressions de voyage.

De retour au Cap après un peu plus de deux semaines qui auront passé comme passent les beaux jours, je suis vautré dans un des divans du balcon de notre backpacker, à savourer les derniers rayons du soleil et à tenter de m' expli comment il est possible de découvrir autant de choses en si peu de temps. Alors que les images fusent et se bousculent au milieu de cette lumière magique qui nous aura accompagnés du début à la fin, mon esprit dérive gentiment. Je ne suis plus que cette somme de couleurs, d' atmosphères et d' états d' âme qui nous ont bercés tout au long de notre petit périple...

Rappel des faits Débarquant de l' avion, notre première étape consiste à caser nos trois sacs de voyage ainsi que le crash pad dans la voiture de location. La deuxième est de se rendre au centre ville afin d' y dégoter un topo. La chance semble être avec nous puisqu' une heure plus tard nous sortons victorieux de la première librairie visitée avec l' excellent ouvrage de Guy Holwill ( Western Cape Crags, Blue Mountain Publisher ). En guise de troisième étape, il ne nous reste plus qu' à nous habituer à la conduite à gauche, à trouver les bonnes entrées d' autoroute, à quitter tous ces buildings et cette activité et à nous plonger dans ces horizons démesurés. La suite ne fait plus vraiment partie des tâches qu' on note sur un bout de carton pour être certain de ne pas les

Superbe escalade dans les canyons de Truitjieskraal Pho to s: Di die r Jac qu eme tta z LES ALPES 1/2003

oublier, la suite n' est qu' un enchaînement de rencontres, de situations et de découvertes imbriquées les unes dans les autres.

Un dédale de blocs rouges Il nous faut un jour de route et de piste pour atteindre le site de Truitjieskraal, près du village de Kromriver, au sud des Cederbergs. Un jour d' impatience palpable, un jour à scruter les paysages immenses qui défilent devant nos yeux, un jour de mise en condition avant de déboucher dans ce dédale de blocs, de falaises et de canyon tous plus rouges, plus beaux et plus sculptés les uns que les

Site de Truitjieskraal: d' impres falaises teintées de rouge contrastent avec le vert des buissons Des rochers plus sculptés les uns que les autres ( site de Truitjieskraal ) A Truitjieskraal, le bloc n' est pas en reste LES ALPES 1/2003

autres. Nous déambulons bouche bée au milieu de tout ce silence. Nous trouvons une voie, puis un peu plus loin une autre, de temps en temps quelques peintures rupestres, témoins d' une lointaine présence dans ce milieu austère et ainsi de suite jusqu' à ce que la couleur du ciel nous rappelle qu' il est temps de rentrer. Nous ne resterons que trois jours, le temps de nous rendre compte du potentiel hallucinant que recèle ce petit coin de désert, et de n' en explorer qu' une infime partie.

Un grès magique C' est à regret donc que nous reprenons la route, mais très vite nous tournons les pages du topo et nos idées s' envolent vers la prochaine destination: Rocklands. La piste qui nous conduit de la ville de Clanwilliam au camping donne tout de suite le ton: 10 km qui serpentent au milieu d' un chaos de blocs... plus qu' il n' en faut pour occuper plusieurs générations de grimpeurs.

Une fois sur place, le temps n' existe plus, nous passons d' un bloc à l' autre; les défis se suivent, se réalisent ou se rendor-ment sagement jusqu' au prochain voyage... De toute façon, il y a tellement à faire que nous serons bien obligés de revenir un jour, maintenant que nos doigts ont touché ce grès magique et qu' on les a mis dans l' engrenage...

Rocklands, c' est du bloc, beaucoup de bloc, mais ce n' est pas une raison pour faire semblant d' oublier sa corde. En effet, les quelques secteurs d' escalade, tous plus ou moins regroupés dans une même zone, valent absolument le détour. Un coup de cœur tout particulier pour le mur d' Orange Plasma. Le nom

Un ciel tout teinté d' orange... comme les roches d' Orange Plasma Profitons des derniers rayons de soleil: les mains perdues dans les fissures de Montagu De la grimpe à l' état brut. Orange Plasma aux Rocklands:

Pho to s: Di die r Jac qu eme tta z un enchaînement de prises et de mouvements incroyables LES ALPES 1/2003

annonce la couleur; la forme et la diversité du rocher font le reste: un enchaînement de prises et de mouvements incroyables. Une voie cinq étoiles, une voie inoubliable.

Rocklands c' est aussi un lieu où l'on rencontre du monde, où les contacts sont faciles et l' ambiance détendue, un lieu enfin qu' on ne veut plus quitter. Mais il faut se faire une raison. On y reviendra cependant, c' est sûr.

Un site classique et un site exigeant Pour notre prochaine destination, nous posons notre choix sur les gorges de Montagu. Le style y est très différent de Rocklands; peu ou quasiment pas de blocs, un rocher beaucoup moins abrasif ( voire beaucoup plus lisse, c' est selon !) et des formes de prises plus classiques: fissures et réglettes composent l' essentiel du menu, mais nous découvrons quand même quelques d' œuvre dont le magnifique Stealin' ou encore Easy living. C' est donc un peu plus mitigés que nous mettons le cap sur Oudtshoorn, ses autruches et son calcaire de folie. Pas vraiment possible de comparer l' endroit avec ce que l'on a découvert jusqu' à maintenant, car le rocher ressemble plus à ce que l'on a l' habitude de voir parfois en Europe... Cependant, le dévers omniprésent et les colonnettes qui vont avec nous font très vite réaliser que nous nous trouvons encore une fois dans un site qui laissera sa trace dans nos mémoires... et nos avant-bras!

Tout a une fin... Mais voilà, les deux semaines ont passé, le temps d' un rêve, le temps d' ouvrir les yeux et de se rendre compte que le soleil s' est couché sur le Cap et de se rappeler que demain l' avion nous ramènera en Suisse, la tête pleine de souvenirs et d' émotions et le sourire sur les lèvres. Plus d' infos, de photos et de contacts sur http://bouldering.info a

Didier Jacquemettaz, Martigny-Croix

Divers

Diversi

Verschiedenes

Feedback