Etranges formations rocheuses dans la pampa La Patagonie, terre d’escalade sportive

La Patagonie est connue des randonneurs au long cours et des partisans de l' escalade extrême. On sait moins qu' elle se prête également à l' escalade « normale », au nord surtout où l'on trouve des sites d' une beauté exceptionnelle.

Le trajet en bus vers la gorge de « La Buitrera » nous inflige un épisode poussiéreux, suffocant et torride. La ville la plus proche, Esquel, se trouve à quatre heures de là et je suis habité d' une sensation étrange au moment de débarquer: pour le retour, le prochain bus ne part que dans une semaine. Mais j' oublie ces incommodités à la vue de la « Piedra Parada », un monolithe haut de 240 mètres qui se dresse sur la plaine désertique, à l' entrée de la gorge. Celle-ci est profonde de quelque 200 mètres et large d' autant. La rivière s' est creusé un passage à travers une chaîne de montagnes; aux flancs de cette tranchée courent des voies dont la longueur atteint 30 mètres, réparties en une dizaine de secteurs. « La Buitrera » est un haut lieu de l' escalade en Patagonie, même si la qualité de la roche volcanique est très variable selon les voies: de friable à très compacte, tout est possible, mais notre plaisir de grimpeurs n' est limité que par la rugosité des roches qui décapent nos doigts.

La Patagonie est le pays des steppes sauvages, des fjords et des rochers. C' est une vaste région que l' Argentine et le Chili se partagent dans la longue queue du continent sud-américain. La limite nord de la Patagonie n' est pas la même pour les habitants des deux pays, et ce n' est pas leur seul point de désaccord. En Argentine, tout ce qui est au sud du Rio Colorado est patagonien, alors qu' au Chili, ce n' est que la zone située au sud du port de Puerto Montt, nettement plus austral que le Rio Colorado. La frontière entre les deux pays est un autre sujet de controverse. Un traité d' Etat de 1881 a disposé qu' elle se trouve sur la ligne de séparation des eaux et sur les plus hauts sommets de la chaîne andine. Mais on savait déjà à l' époque que ces deux séries de repères ne donnaient pas toujours une ligne claire. Les conflits frontaliers n' ont donc pas cessé depuis, jusqu' à des escarmouches proches d' une guerre en 1978 pour la souveraineté sur trois îles inhabitées dans le canal de Beagle.

 

Mon voyage a commencé à Bariloche, en Argentine, où je suis arrivé un peu chiffonné après deux jours de bus depuis la capitale du Chili. On ne s' étonnera pas que Bariloche, avec un peu plus de 100 000 habitants, soit la plus grande ville de Patagonie: cette région occupe un tiers de la surface des deux pays, mais 5 % seulement de leurs habitants y vivent.

Bariloche a été fondée par des colons suisses, ce que rappelle le village voisin de Colonia Suiza. La ville se trouve au centre du parc national Nahuel Huapi et au bord du lac éponyme. C' est aussi le centre touristique de la région, mais l' emprise des constructions n' y est pas aussi importante que dans les destinations touristiques de notre pays. On pourrait se croire ici dans l' Oberland bernois. Mais il n' y a pas de villages et la nature est encore vierge. Durant plusieurs semaines, j' ai pris Bariloche pour base de mes excursions d' escalade. Je me suis senti chez moi à l' hôtel « La Bolsa del Deporte », où des sportifs prennent pension en vue d' ascensions dans les Andes. Dans une ambiance unique, on cuisine en commun et l'on forme jour après jour de nouvelles cordées.

 

On trouve autour de Bariloche diverses parois d' escalade se prêtant très bien à des excursions d' un jour et à l' échauffement pour des courses plus longues. La plus belle est sûrement celle permettant d' accéder au sommet du Cerro Otto, qui domine Bariloche. Nous y avons trouvé plus de cent voies réparties sur neuf secteurs différents. Le domaine d' escalade du Cerro Otto se distingue par la beauté de la vue qui embrasse tout le lac de Nahuel Huapi, ainsi que les montagnes et les paysages environnants.

 

C' est surtout le célèbre domaine d' escalade proche du Refugio Frey qui a rendu Bariloche si populaire. Pourtant, ce n' est pas un endroit pour l' escalade sportive, car l' équipement à la perceuse est mal vu là-bas. Par contre, on peut recommander les voies que l'on doit sécuriser soi-même avec des friends, des coinceurs et des anneaux de corde.

La cabane de montagne se trouve à l' altitude de 1700 mètres, à proximité du domaine skiable de Cerro Catedral et à côté de la Laguna Schmoll. Des parois de granit entourent le Refugio Frey sur trois côtés. Contrairement à la zone d' escalade de Cerro Otto, à laquelle on accède confortablement en taxi, il n' y a qu' un sentier pédestre pour parvenir à la cabane et aux voies d' escalade. C' est ainsi qu' il faut compter au moins cinq heures pour arriver à pied d' œuvre: un temps relativement long si l'on doit porter l' équipement d' escalade et des provisions pour une semaine. Rares sont ceux qui passent la nuit à la cabane. La plupart des grimpeurs campent sous tente autour du lac, à des emplacements abrités du vent.

Les nuits sous tente sont bien fraîches en dépit de l' été patagonien, et l'on doit faire preuve de courage pour se laver à l' eau glacée du lac. Pourtant, après une première journée dans les parois, évoquant avec bonheur nos exploits d' escalade en dégustant une bière locale, la « Quilmes », nous concluons que l' expédition valait la peine. Ce n' est pas seulement la beauté des lignes d' escalade qui nous a séduits, mais aussi la vue sur les nombreuses petites tours de granit qui sont autant de nouveaux défis: ce sont bien plus de 300 voies qui attendent les prochains « clients ».

 

Si l'on considère les formations rocheuses, le domaine d' escalade le plus spectaculaire dans les environs de Bariloche est la Valle Encantado, à une heure de voiture de la ville. La vallée tire son nom des formations rocheuses qui la couronnent. Elles ont été façonnées par le vent et la pluie dans des formes évoquant des loups, des châteaux et des tours. Nous avions gelé au « Frey », attendant avec impatience les premiers rayons du soleil, mais ici, on ne peut grimper que le matin ou le soir; la journée est trop chaude. Nous buvons beaucoup de maté, la boisson nationale argentine, et somnolons sur nos hamacs ou batifolons dans la rivière.

La beauté de la région n' a pas manqué d' attirer des grimpeurs du monde entier, que l'on voit camper dans les prés aux pieds des parois d' escalade. Comme il en est résulté de nombreux incendies de forêt, les propriétaires des terrains y ont interdit le camping sauvage. Dès lors, l' équipement standard du grimpeur à la Valle Encantado comprend un canot pneumatique, car il n' y a pas de pont sur la rivière Limay, large de 60 mètres, pour atteindre le principal secteur d' escalade. C' est là que se trouvent la plupart des quelque 200 voies bien sécurisées. La majorité des grimpeurs passent leurs nuits près de la route, sous tente ou dans des abris de fortune, et traversent la rivière tous les matins. Ce qui fait dire à Florian, mon camarade de cordée: « Ça ressemble à Marlboro Country », lorsqu' après une journée épuisante nous pagayons à mains nues, couchés dans un dangereux petit canot. Le nez à 20 centimètres au-dessus de l' eau, nous serrons notre lourd matériel d' escalade entre nous deux. Par bonheur, nous n' avons jamais chaviré. Les nuits sont chaudes et claires dans le bruissement des eaux et le crissement des grillons, et dans ce demi-silence s' élève parfois le rire de quelque voisin de campement. Nous passons des heures à contempler le ciel nocturne parsemé de milliers d' étoiles. L' escalade en Patagonie, c' est surtout l' occasion de visiter des paysages hors du commun, d' admirer des formations rocheuses étranges et de s' enivrer de la solitude infinie de la pampa. La Valle Encantado offre tout cela en résumé, même s' il faut pour y goûter dormir à côté d' une route.

Apporter ses cordes, mousquetons et coinceur

Si l’on ne veut pas emporter dans l’avion tout l’équipement d’escalade, il faut savoir qu’on peut tout acheter à Bariloche, mais que les prix sont très élevés en raison des droits de douane. On peut trouver à meilleur marché les friends, les dégaines et les cordes au Chili. Pour se dépanner, il peut valoir la peine de faire le voyage au port chilien de Puerto Montt (p. ex. avec Andes Gear, Mall Paseo, Costanera del Mar, loc. 137).

Feedback