Heuwiesen in Lauenen

II est toujours intéressant de savoir ce qu' un peintre pense de son tableau. Aussi avons-nous demandé au peintre bernois Fred Stauffer comment il a peint sa toile « Lauenen à l' époque des foins », et ce qu' il a voulu exprimer en particulier. Voici sa réponse:

II y a longtemps que je passe une partie de l' année à Lauenen près de Gstaad, et j' ai une prédilection pour la saison des foins. Les couleurs chaudes des pâturages de montagne prêts à être fauchés, ces tons verts, bruns, violacés et jaunes, se mêlent aux teintes plus claires du foin qu' on vient de couper ou d' étendre et qui brille encore de rosée. Lorsque le temps est mauvais, les taches qu' ajoutent au paysage les petits tas et les grands chevalets forment des motifs ornementaux bien séduisants. Les formes sévères des maisons aux couleurs froides introduisent un heureux élément de contraste. C' est ainsi qu' est né ce tableau ensoleillé qui montre les pentes exposées au sud au-dessus du village de Lauenen. A droite, mais en dehors du tableau, le regard s' élancerait vers le Wildhorn et le fameux Geltenschuss, qu' on a heureusement fini par sauver. » Fred Stauffer a fixé pour nous sur la toile un coin splendide de notre patrie, d' où le parfum des grasses prairies de montagne semble émaner jusqu' à M. Oe.

Feedback