Histoire d'une via ferrata en pays de Neuchâtel. Attention au vertige!

Attention au vertige!

Histoire d' une via ferrata en pays de Neuchâtel

C' est en août 2004 qu' une nouvelle via ferrata a vu le jour au Val-de-Tra-vers. Interdite d' accès du 1 er janvier au 31 juillet en raison de la nidification de diverses espèces, elle a été conçue pour des grimpeurs de tout âge pour qui le respect de la nature n' est pas un vain mot. En outre, il ne faut pas avoir peur du vide, car pour y accéder, on s' engagera directement par le haut de la falaise.

Toute entreprise comporte ses risques, ses inconnues et ses mystères. Les risques s' évaluent avant le départ. Les inconnues se découvrent en chemin et les mystères, à leur gré, se dévoilent au cœur de celui qui s' engage dans l' aventure.

Une autre approche

Comparée aux innombrables conquêtes alpestres, l' histoire d' une via ferrata peut sembler banale. En effet, depuis bien longtemps, les regards ne se sont-ils pas tournés vers les somptueux espaces, les grandes verticales et les hautes altitudes? La naissance d' une via ferrata – comme celle du Val-de-Travers – est le témoignage d' une autre approche. C' est un retour aux sources qui rappelle nos propres débuts, avec ses découvertes, ses peurs et ses bonheurs indescriptibles. Il s' agit d' un projet de longue haleine où coopération et administration ne sont pas de vains mots.

Dossier et demandes officielles

C' est en 2000 que l' idée d' une via ferrata a pris naissance. Après une recherche ciblée sur des endroits propices, un projet de faisabilité a été mis en place. Perce-vant très vite l' intérêt et l' ampleur d' un tel parcours, nous avons établi un dossier et adressé des demandes officielles aux instances cantonales compétentes.

En octobre 2002, le préavis favorable nous parvenait, avec une restriction conforme à l' arrêté en vigueur dans toute la réserve du Creux-du-Van, soit: interdiction d' accès du 1 er janvier au 31 juillet en raison de la nidification de diverses espèces.

Après plusieurs appels d' aide bénévole et une intense campagne de recherche de fonds, les travaux ont pu être réalisés principalement entre les mois d' août et de décembre 2003.

L' intérêt, l' enthousiasme et l' entente tout au long de la réalisation de ce grand projet ont été à tous points de vue remarquables. En effet, une vaste équipe de donateurs, de grimpeurs et d' ama nous ont permis d' atteindre notre objectif.

Une via ferrata destinée à un large public

Notre via ferrata est avant tout un terrain de partage et d' échange, lieu où des femmes, des hommes et des familles peuvent se rencontrer. Endroit que la plupart qualifient de magique parce qu' il permet aux uns et aux autres de faire une pause au cœur de l' agitation. Il s' agit d' une grande traversée dans le haut d' une falaise. Elle suit une nervure que les glaciers d' antan ont patiemment façonnée tout en créant, au contour du rocher, de petites cavités surplombantes qui engagent son visiteur à la contemplation. L' impression de vide est saisissante. En effet, le câble surplombe majestueusement le petit village de Noiraigue. La falaise n' est haute que de 60 mètres, néanmoins, la forêt au pied de cette dernière est si raide que seuls les chamois s' y aventurent!

Surprise et contemplation

Les adeptes des via ferrata seront peut-être étonnés de s' engager directement par le haut de la falaise, se trouvant donc subitement confrontés au vide. Le temps de reprendre leur souffle, d' avaler leur salive et les voilà plongés dans un monde enchanteur. Le parcours est fléché sur toute sa longueur à partir du restaurant du Haut de la Côte ou dès le village de Noiraigue. Ainsi les ferratistes ne peuvent s' égarer Beaucoup qualifient la via ferrata du Tichodrome de magique car elle permet aux uns et aux autres de faire une pause au cœur de l' agitation Photos: Patrice Schr ey er, Outdoorphotogr aphy La découverte surprend le visiteur, qui se retrouve suspendu au-dessus d' une mer de brouillard tandis que le soleil couchant colore la falaise de tons chauds. Ou alors il entrevoit une poignée d' hirondelles des rochers, tournoyant dans les airs où une rondeur lunaire fait déjà son apparition. Quelques tintements supplémentaires de mousquetons et l' aventurier est cloué sur place, saisi par l' envie de se perdre dans sa contemplation.

Ce ne sont pas moins de 550 mètres de câble qui attendent les « via ferratistes » dès l' âge de 10 ans... Nous recommandons d' encorder les enfants et les débutants. En effet, l' aventure ne consiste pas à risquer sa vie, mais à assurer celui qui suit pour lui donner confiance. Et surtout: si nous livrons au public ce lieu d' authenticité et de grande beauté, c' est parce que nous sommes convaincus que tout amateur des via ferrata traite la nature avec respect!

Informations pratiques

Carte: CN 1: 25 000, feuille 1163 Val-de-Travers. Coordonnées: 546.200/201.600. Accès: en voiture, départ du sentier pour la via ferrata au restaurant du Haut de la Côte ( marqué sur la carte ). L' accès est fléché. En train: à partir de la gare de Noiraigue, un chemin fléché conduit au site. Difficulté: PDpeut être effectué avec des enfants dont la taille est au moins de 1 m 40 ( à partir de 8–10 ans ). Horaire: 2 h à 2 h 30 ( circuit, avec retour en forêt ). Matériel: baudrier, longe, casque ( corde si enfants ou non initiés ). Type: traversée ( dénivellation 150 m ). Ouverture: du 1 er août au 31 décembre exclusivement. Parking/restauration: restaurant du Haut de la Côte. Echappa-toire: aucune possibilité de revenir en arrière dans le premier tiers. Location de matériel et renseignements: centre sportif du Val-de-Travers, 2108 Couvet, tél. 032 889 69 19, info.vdt(at)ne.ch a Michel Gentil, Les Ponts-de-Mar tel La via ferrata du Val-de-Travers, accessible, laisse du temps au temps et peut se transformer en lieu de ressourcement, de détente et de communion. Un ferratiste expérimenté pourrait bien la trouver trop facile Les familles qui aiment partager des temps forts s' offrent ici l' occasion de vivre des moments marquants La via ferrata débute directement dans le haut de la falaise. Par sécurité, le câble commence en forêt juste avant le grand vide. Une succession de petits couloirs à traverser permet un engagement progressif Cette via ferrata comporte un seul passage purement technique. Deux câbles ont été posés en cet endroit à l' attention des plus jeunes afin de leur permettre de franchir l' obstacle en toute sécurité En soirée, c' est un moment de pur bonheur et de paix qui est offert à celles et ceux qui, sortant du « boulot », n' attendent qu' une seule chose: décompresser. De nombreuses petites cavités géologiques permettent un arrêt méditatif Le contact avec le vide est saisissant et le panorama digne des plus belles vallées jurassiennes. Pour les familles et les enfants, cette première expérience de progression en falaise laisse un souvenir inoubliable et un goût de « reviens-y » Photos: Patrice Schr ey er, Outdoorphotogr aphy

Escalade libre / Compétition

Arrampicata libera e di competizione

Feedback