Homme et nature: plaidoyer pour la discrétion et la recherche d'un modus vivendi

Plus il y a de gens en montagne, plus il y a de dérangement et plus cela provoque des protestations. Dans les années 70 déjà, certaines falaises belges étaient interdites à l' escalade parce que des oiseaux protégés y nichaient. Actuellement, des panneaux « Klettern verboten » fleurissent un peu partout. Les pêcheurs s' insur contre la pratique du canoë et du canyonisme. Les chasseurs protestent contre tous ceux qui dérangent les animaux, en premier lieu les chercheurs de champignons. Et moi-même, avant d' avoir appris à connaître les amphibiens, je ne comprenais pas qu' il puisse y avoir des gens qui se battent pour protéger les zones humides, les tourbières et autres marais, au lieu de les assécher et de résoudre ainsi définitivement le gênant problème des moustiques...

Il faut bien admettre que nous sommes souvent terriblement mal informés et ignorants. Je crois que le point crucial est l' illusion que l' homme se fait de se trouver audessus de tout le reste, ce qui le conduit' Le choix des photos de couverture 1996 s' est fait indépendamment de la nouvelle formule de la revue et avant que l' introduction de celle-ci ne soit définitivement décidée. Par ailleurs, la pratique du surf en haute montagne fait désormais partie des sports de montagne et elle est soumise aux mêmes règles de sécurité que la randonnée à ski ( cf. Les Alpes 2/96, p. 46 ss ). Réd.

à se ficher de tout... au lieu de prendre conscience qu' il occupe une place limitée et bien précise dans l' équilibre délicat de la nature et qu' il doit en respecter toutes les autres composantes, qui ont aussi droit à leur espace vital. Lorsqu' il accepte cette attitude humble, ouverte à l' observa et à l' écoute, voilà que s' ouvre à lui un monde merveilleux dont il n' imaginait pas même l' existence.

Ainsi, par exemple, si un grimpeur qui traverse une forêt pour se rendre au pied des rochers parle à haute voix et fait du bruit, il peut être sûr d' effrayer les animaux et de les faire fuir à son approche. Tandis que s' il monte dans la forêt le plus silencieusement possible, il rencontrera quantité d' animaux tels qu' écureuils, renards, chevreuils, chamois, sangliers, peut-être même quelques cerfs. Et si ensuite, tout en grimpant, au lieu de crier et de faire du tapage, il observe en silence et discrètement les oiseaux qui fréquentent ces parois, il aura la grande joie de pouvoir suivre leur vie, des parades nuptiales de printemps au départ pour la migration annuelle, en passant par tous les stades de la construction du nid, de la becquée aux petits et, le plus beau, du premier vol de ceux-ci, accompagnés de leurs géniteurs.

Observer ces merveilles n' enlève rien à la pratique de l' escalade, lui ajoute au contraire une nouvelle dimension... pour un prix à payer nul, à part un peu de silence.

Connaître la vie des animaux permet par ailleurs de comprendre que, durant l' hiver, ils ont beaucoup de peine à trouver de la nourriture et que, par conséquent, les effrayer peut revenir à les condamner à mort, parce que l' énergie nécessaire à leur fuite dépasse celle qu' ils peuvent tirer du peu de nourriture à disposition; ou alors, l' animal parviendra au printemps dans un état de faiblesse telle qu' il ne sera pas capable de se reproduire.

L' instauration d' un modus vivendi entre animaux, pêcheurs, chasseurs, environnementalistes et sportifs, fondé sur la compréhension et le respect mutuel, offrirait à chacun de grandes satisfactions. Si l'on ne parvient pas à en prendre conscience, nous allons au-devant de prises de positions toujours plus intransi-geantes qui finiront immanquablement par de nouvelles interdictions et l' augmentation du nombre des mécontents.

Anna Lauwaert, Berzona TI ( trad.m a.

Jouvelles des ALPES

notiziario delle ALPI

( 6666 m ), le 16 juillet, par le versant NW, et celle du Lagpo ( 6405 m ), le 10 juillet, par le versant NW, tandis qu' un groupe de 5 Japonais réalisait le 16 août, par la face E et l' arête NE, la première du Shara Shuwa ( 6236 m ), une montagne située à proximité du village de Karzok.

Spiti Un groupe de l' armée indienne dirigé par Haripal Singh Dhillon a réalisé la première ascension du Gya ( 6794 m ), à la frontière du Ladakh et du Tibet. Huit hommes ont atteint le sommet le 28 août, après avoir installé deux camps d' altitude ( approche de la montagne par le sud, puis arête SW ).

Kumaon & Garhwal Des membres d' une expédition indienne de 17 personnes dirigée par M. P. Yadav ont réussi, entre autres ascensions, la première du Chaukhamba 2 ( 7068 m ), le 9 juillet, ainsi que celle d' un sommet voisin de 6736 m. L' expédition avait établi son

I

ILPEN-Nachrichten

Feedback