Hypocrisie arctique

A propos de l’éditorial et de l’article A skis au pays des ours polaires, parus dans «Les Alpes» 2/2018

J’apprécie toujours beaucoup «Les Alpes», entre la qualité des articles et celle des photos. Par contre, dans le ­numéro de février 2018, je suis choqué par l’hypocrisie, ou plutôt le manque de cohérence, de Peter Walthard. Il nous explique à quel point un voyage en Norvège pour le ski de randonnée est polluant, mais il publie son propre compte-rendu, ce qui ne manquera pas d’attirer encore plus de monde!

Je n’y suis personnellement jamais allé, et n’irai jamais, justement à cause de la pollution. Si Monsieur Walthard a besoin de skier tout en voyant une étendue d’eau à ses pieds, il peut facilement le faire depuis certains sommets du ­Chablais par exemple, comme le Grammont, qui offre la superbe combe de la Chaumeny, avec des passages à 45 degrés et une vue idéale sur le ­Léman. Et même si le Grammont ne cul­mine qu’à 2172 mètres, cela reste bien plus que les sommets norvégiens ­bordant les fjords.

Je vous encourage à laisser le récit d’aventures polluantes à des sites et ­revues qui n’ont pas les mêmes soucis éthiques que «Les Alpes».

En dehors de cet incident, remerciements renouvelés pour votre revue de qualité!

Feedback