Inutile de faire des efforts, il y a pire que nous!

A propos de l’éditorial «Une somme de bonnes volontés» de Françoise Jaquet, présidente du CAS, paru dans «Les Alpes» 2/2020

Je relève dans son éditorial que Françoise Jaquet souhaite que la Suisse mette en œuvre l’Accord de Paris sur le climat de 2015. Résidant en France depuis plus de 60 ans, je suis suffisamment informé pour rappeler que cet Accord de Paris n’a servi que de faire-valoir à Ségolène Royal. Ce qui lui a permis d’être ensuite nommée ambassadrice des Pôles, passeport pour une activité politique et touristique. Ce titre vient de lui être retiré pour défaut d’activité. Je lis encore dans le billet de Françoise Jaquet qu’elle-même avait mis en œuvre quelques mesures personnelles simples pour rejeter moins de CO2. Mais je lui rappelle que la Suisse ne figure même pas sur la liste des 23 pays les plus émetteurs de CO2: le premier pays est la Chine avec 28%, le deuxième les USA avec 14%, et le 23e la Thaïlande avec 0,7%. Dans le courrier des lecteurs de la même édition, Gotthard Kaufmann répond par avance à notre présidente: «[...] le réchauffement, processus tout à fait naturel que l’humanité ne peut pas influencer, [...]. Il ne sert à rien de faire un peu plus de vélo!» J’approuve entièrement ce courrier.

Feedback