Jardin d'escalade du Geisshöri, au lac du Seeberg

Autorisation provisoire de grimper L' article publié dans Les Alpes 8/96 à propos du jardin d' escalade récemment ouvert au lac du Seeberg, dans le Diemtigtal ( BE ), a entraîné une intervention de l' Inspectorat bernois de la protection de la nature, car ce jardin a été installé dans une zone de protection de la nature. Une interdiction d' escalade menace. Après des négociations entre l' initiateur du projet, Jürg von Känel, l' Inspectorat de la protection de la nature et le soussigné, ainsi qu' une demande d' autori faite après coup, le canton de Berne a délivré une permission provisoire d' escalade, valable pour 1997. La décision définitive sera prise à fin 1997, lorsque garde-chasse et surveillants de la protection de la nature pourront estimer si la fréquentation du jardin d' escalade a des effets sur une faune déjà soumise à de nombreuses pressions.

Appel à tous les grimpeurs La possibilité de grimper à l' avenir sur ces rochers fantastiques dépend dès lors du comportement des utilisateurs du jardin d' escalade. En conséquence, les règles suivantes doivent absolument être respectées:

- Emprunter exclusivement l' accès contournant le lac par le sud. Aucune gambade dans le terrain alentour n' est autorisée!

- Ne pas faire de bruit, ne laisser aucun déchet ( y compris papier de toilette... et ce qui provoque son utilisation ), ne pas faire de feu.

- Aucune nouvelle voie ne doit être ouverte.

- Les grimpeurs arrivant sur place et constatant une forte affluence sont priés de se rabattre sur l' un des nombreux autres sites d' escalade de la région.

Jürg Meyer, délégué du CAS à la protection de la montagne ( trad.

Feedback