Jeunes du CAS à l’heure du FIFAD

Une trentaine de jeunes OJ du CAS ont vécu durant un week-end au rythme du Festival du film des Diablerets (FIFAD). L’édition 2014 s’est terminée le 17 août sur un record d’affluence.

«Un festival du film de montagne en Suisse romande, c’est une chance!» Le jeune vaudois Aurélien Guala était enthousiaste au terme du week-end OJ des sections romandes au Festival du film des Diablerets (FIFAD). Comme les 36 autres participants ayant répondu à l’invitation du CAS, partenaire de longue date du festival. Accueillis le premier jour par Jean-Philippe Rapp, directeur du FIFAD, ils ont pu profiter d’un programme varié mêlant activités sportives, projections de films et rencontres de personnalités.

Des invités prestigieux

Avec 18 000 visiteurs, le FIFAD a enregistré cette année un nouveau record d’affluence. La présence d’invités prestigieux n’était pas étrangère à ce succès. Parmi eux, l’Espagnol Kilian Jornet, roi de l’ultra-trail, est venu présenter en avant-première suisse le film Déjame Vivir (Laissez-moi vivre), qui relate sa passion et sa philosophie de la montagne. La Suissesse Géraldine Fasnacht, snowboardeuse de l’extrême devenue spécialiste de base jump, a partagé avec le public le saut en wingsuit qu’elle a réalisé en première mondiale depuis le sommet du Cervin.

Diables d’Or remis par le CAS

Côté palmarès, le Grand Prix du festival est revenu au film Defaid a dringo, d’Alan Hugh. Ce documentaire relate avec une grande intensité la passion d’un brillant grimpeur gallois pour son pays et ses moutons. Lors de cette édition, le CAS a remis deux Diables d’Or: le premier est allé à Cerro Torre, de Thomas Dirnhofer, en catégorie Montagne, le second à Cave Connection, de Niko Jäger, en catégorie Exploits et Aventure.

Feedback