La grande paix de la Musenalp. Randonnées à raquettes en Suisse centrale

La grande paix de la Musenalp

La région située entre Niederrickenbach et la Klewenalp, dans le canton de Nidwald, est un but d' excursion apprécié des randonneurs à ski. Les randonneurs à raquettes la découvrent maintenant.

Rares sont les randonnées à ski ou à raquettes dont le départ est accessible facilement avec les transports publics, dont l' enneigement est plus ou moins assuré et dont la réalisation est possible même par mauvais temps. Une telle possibilité existe au-dessus de Niederrickenbach/ NW. L' entreprise ferroviaire Zentralbahn a aménagé une halte à côté de la station inférieure du téléphérique menant de Dallenwil dans le val d' Engelberg à Niederrickenbach. Celui-ci vous emmène à une altitude de 1162 m, vers le couvent de Maria-Rickenbach dont la construction, selon la légende, doit son origine à un petit berger. Il aurait sauvé une madone du gothique tardif lors des tourmentes iconoclastes de la Réforme, et l' aurait cachée dans le tronc creux d' un érable. A cet endroit se trouve maintenant un but de pèlerinage: l' autel de l' église du couvent de bénédictines. Lorsque le berger voulut plus tard retirer l' image sainte, elle ne bougea pas et c' est ainsi qu' elle demeura à Maria-Ricken-bach. De nombreux pèlerins ont depuis lors trouvé auprès d' elle confiance et réconfort.

Entre lac et hautes montagnes

Celui qui veut partir à ski ou à raquettes peut prendre des forces au Restaurant Le chemin qui mène à l' arête de Bleiki s' élève à travers des pâturages Niederrickenbach, dans le canton de Nidwald, est un point de départ idéal pour les randonnées en raquettes Photos: David Coulin Pilgerhaus, à côté du cloître. Dans cette région, même par mauvaises conditions, on trouvera toujours des traces, au moins jusqu' à la Brisenhaus qui est 600 m plus haut, à quelques kilomètres au sud-est. Par temps froid et venteux, les randonneurs courageux trouveront là un rendez-vous prometteur de café et de gâteaux. Deux heures leur auront suffi pour arriver de Niederrickenbach ou de la Klewenalp. Les voici à cet endroit situé « entre lac et hautes montagnes », comme le chante la Landsgemeinde. On y propose de la tarte aux pommes nappée de crème de Nidwald, ou une soupe du jour accompagnée de pain maison. Par brouillard épais, lorsque la tempête amoncelle la neige en congères, ce sera ici la fin de la course. Par temps passable et danger d' avalanches peu prononcé, on voit immédiatement des douzaines de randonneurs à ski labourer la neige en direction de l' arête de Glatte.

Se frayer un chemin vers la Musenalp

Cette excursion se fait à raquettes aussi. Le randonneur expérimenté peut même prolonger la course, et parcourir l' arête de Glatte en direction de l' est, par un ressaut escarpé ( WT4 ), jusqu' au sommet du Risetenstock ( 2290 m ). De là, une pente raide mène vers l' est à la brèche du Hinter Jochli puis, par les pistes de ski de la Klewenalp, on atteint Tannibüel En hiver, le téléphérique de la Musenalp ne fonctionne pas; les raquetteurs ont le sommet pour eux Niederrickenbach juste audessus du stratus. A l' arrière, le Wirzweli Photos: David Coulin Dès le départ de Niederrickenbach, la Musenalp est en vue Les skieurs sont rares sur le plateau de la Musenalp. Les raquetteurs y sont entre eux ( 1527 m ) et finalement la Klewenalp au terme d' une légère remontée.

Si l'on recherche une variante spécifiquement adaptée aux raquettes, on choisira un autre itinéraire par bonnes conditions. L' objectif est alors la modeste élévation de la Musenalp, juste au-dessus de Niederrickenbach. Ce haut plateau est desservi en été par une petite télécabine, mais sa croupe arrondie oppose en hiver de rudes défenses, surtout si l'on monte de Niederrickenbach jusqu' à l' arête de Bleiki sous le Buochserhorn. Il convient alors d' évaluer les conditions de neige, au plus tard lorsque l'on aborde l' arête ouest. Si la couche de neige est épaisse, il faut des qualités de chasse-neige pour parcourir le flanc nord. Et seul celui qui dispose d' un bon sens de l' itinéraire trouvera l' échelle métallique permettant de franchir les passages les plus malaisés. On peut en venir à bout sur ses raquettes, il suffit d' engager les crampons avant dans les échelons.

Une royale exclusivité

Aucun randonneur à ski ne vous disputera cet itinéraire. Pour parvenir à la Musenalp, ceux-ci ne se hasardent que dans des conditions absolument optima- La fin de la course est en terrain mixte ( rocher et neige ). Cotation: WT5 Pour grimper à l' échelle de l' arête ouest de la Musenalp, il suffit de crocher les pointes avant des raquettes sur les échelons Photos: David Coulin Indications pratiques Départs: Niederrickenbach ( 1162 m ) ou Klewenalp ( 1593 m ). On atteint le premier en train ( Zentralbahn depuis Lucerne jusqu' à la halte de Niederrickenbach, arrêt sur demande !), puis en téléphérique jusqu' à Niederrickenbach. Pour la Klewenalp, le train aussi ( Zentralbahn depuis Lucerne jusqu' à Stans, puis car postal jusqu' à Beckenried, et téléphérique pour la Klewenalp [domaine ski able] ) Hébergement: Brisenhaus ( 1753 m ), cabane gardiennée à l' année sauf en mai et novembre ( jusqu' à mi-décembre ), tél. 041 628 18 91 Détails de la course au départ de Niederrickenbach: Brisenhaus: WT1/2 h/520 m, arête de Glatte: WT2/3 h/940 m, Musen alp arête ouest WT5/3 h/545 m, accès ouest de la Musenalp: WT3-WT4/2 h/545 m Cartes/Guides: CN 1: 25 000, feuille 1171 Beckenried, CN 1: 50 000, feuille 245 S Stans. David Coulin, Schneeschuh-Touren-führer Zentralschweiz, Editions du CAS, 2007. Willy Auf der Maur, Alpine Skitouren Zentralschweiz – Tessin, Editions du CAS, 2002 les à emprunter ce flanc nord pentu de 40°, parsemé de buissons de vernes. Les randonneurs à raquettes sont ainsi le plus souvent seuls à jouir de la vue sur le lac des Quatre-Cantons ou sur le val d' Engelberg. On trouve là ce que l'on cherche si souvent en vain: le calme, la solitude et d' immenses étendues de blanc manteau intact. De plus, on n' est pas obligé de redescendre par la crête ouest, mais on peut se laisser aller en pente douce vers l' est jusqu' à une petite portion boisée raide, d' où l'on sort sur la selle du Bärenfalle. De là, on longe le flanc sud de la Musenalp jusqu' à l' alpe d' Ahorn, d' où la route d' alpage bien tracée par les skieurs conduit sans peine à Niederrickenbach. La randonnée à la Musenalp peut naturellement se faire aussi en sens inverse en montant par le Bärenfalle. Dans ce cas, il est cependant recommandable d' em le même itinéraire à la descente. En effet, la descente par l' arête ouest peut prendre davantage de temps, ce qui risque de provoquer une arrivée tardive à destination. a David Coulin, Weggis ( trad. ) Près de Niederrickenbach, une maison et une étable semblent enveloppées dans de la ouate Photo: David Coulin

Sécurité, médecine, sauvetage

Sicurezza, medicina, soccorso in montagna

Sicherheit, Medizin, Rettungswesen

Le choix du matériel est primordial

Feedback