La politique et l’économie doivent changer

A propos de l’article «Emballage plastique: nous poursuivons nos efforts!», paru dans «Les Alpes» 10/2018

Le problème du réchauffement climatique et de la dégradation de l’environnement est systémique, et la solution ne peut être que systémique. Si je renonce à quelque chose par égard pour la nature, mais que 99% de la population ne le fait pas, cela ne sert à rien, je suis le pigeon de service. Tant que rien n’est fait en politique et que l’économie continue d’être orientée vers la croissance, rien ne changera. Même si certains renoncent à leur voyage au Spitzberg, en Patagonie ou au Népal. Nous pouvons tout au mieux faire un don généreux à myclimate. Au moins, cela permettra d’améliorer la situation de certaines personnes dans les pays du Sud.

Feedback