La première ascension du Lyskamm

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Avec 1 illustration ( 165 ) et 1 fac-similéPar C. Egmond d' Arcis

Comme les « livres de cabanes », les « livres des voyageurs » des hôtels de montagne renferment, à côté de notes et de remarques tantôt amusantes, tantôt insipides, des renseignements précieux pour qui s' intéresse à l' his de l' alpinisme. C' est ainsi que le « Livre des visiteurs de l' hôtel du Mont Rose », à Zermatt, pour les années 1858-1865, nous livre maints documents de valeur. Beaucoup sont inédits, car le registre en question, longtemps considéré comme irrémédiablement perdu, n' a été retrouvé qu' il y a deux ans. Il figure maintenant dans les collections du Musée du Cervin, à Zermatt, à l' obligeance duquel nous devons la photocopie ci-dessous.

Quand on ouvre ce livre à la page 94, on voit qu' en regard des dates « 16-22 août 1861 » — il y a 90 ans de cela — « Mr. & Mrs. A. C. Ramsay » ont inscrit leur nom et qu' au figure le premier récit de la conquête du Lyskamm à l' organisation de laquelle le prof. Ramsay prit une part impor-,...,;,, .( ., a-^-s.,^;!9:

PREMIÈRE ASCENSION DU LYSKAMM tante. Ainsi que l' indiquent les initiales « JF. H. » qui terminent ces six lignes historiques, le compte rendu est de la main de J. F. Hardy. En voici la traduction:

« Ascension du Lyskamm. Le 19 août à 1 h. 40 du matin, le Prof. A. C. Ramsay, le Dr Sibson, Mess. T. Rennison, C. H. Pilkington, W. E. Hall, J. A. K. Hudson, R.M. Stephenson et ( le Revd. ) J. F. Hardy quittèrent le Riffelberg avec Peter Perren, Franz Lochmatter, Karl Herr, Jean Pierre Cachât, Stephen Taugwalder et Joseph Marie Perren pour l' ascension du Lyskamm. Toute la caravane atteignit le sommet à 11 h. 40 du matin. L' arête de neige présenta des difficultés considérables et exigea 2 heures 40 minutes. Tous les guides furent bons, mais Peter Perren qui prit la tête pendant tout le temps mérita la plus chaude admiration de toute la caravane. J. F. H. » Au-dessous, on peut encore lire le nom d' un des ascensionnistes, « W. E. Hall » qui, venu d' Aletsch Alp, a élu domicile au « Mont Rose » du 17 au 22 août. Comme on le sait, la caravane Ramsay gravit le Lyskamm par son arête est.

Il y a quelque chose d' émouvant dans ce sobre récit que son auteur a dû écrire en ce livre le lendemain de son retour du Lyskamm jusqu' ici inviolé. Il est émouvant aussi par sa brièveté, par la modestie qui s' en dégage, et il s' agit pourtant ici d' une des toutes grandes « premières » des Alpes. Cela nous change de certains comptes rendus de « premières », moins importantes, tels que nous en servent parfois des alpinistes contemporains que semble réjouir davantage la publicité faite autour de leur exploit que le sentiment de satisfaction intérieure qu' ils en éprouvent.

Feedback