La Valpelline au fil des saisons. Par-delà le Gd St-Bernard

cher flatteront les palais des plus gourmands. Parfois, le pain est encore cuit au four banal dans les villages. Signalons pour terminer une vive tradition de la sculpture sur bois et un carnaval très festif. Les échanges entre communautés valdôtaines et valaisannes existent depuis fort longtemps grâce au Grand Saint-Bernard. Aujourd'hui encore, cet axe routier permet à qui veut découvrir les trésors de la vallée d' Aoste de gagner rapidement la région. En effet, la Valpelline reste la première vallée accessible pour les visiteurs venus de Suisse.

Un menu pour tous les goûts

Longue et encaissée, la vallée offre tout ce dont peuvent rêver randonneurs, alpinistes et grimpeurs: moyenne montagne avec ses gazons fleuris, ses lacs et ses animaux, haute montagne avec des sommets qu' affectionnent les « amateurs d' abîmes », parois d' escalade où se côtoient des itinéraires équipés plus ou moins parcimonieuse-

Le soleil couronne la Becca de Leseney. Proche en apparence, il nous faudra encore passablement d' efforts pour l' atteindre Les difficultés prendront bientôt fin. Reste la descente en rappel sur la brèche au nord de la Vierge de l' Aroletta Lumières de fin d' après dans la Comba de la Sassa

Par-delà le Gd St-Bernard

LA VALPELLINE AU FIL DES SAISONS

ment. L' hiver, le skieur trouvera ici un potentiel fabuleux. Précisons néanmoins que les dénivelés sont assez importants et que de bonnes connaissances de nivologie sont nécessaires. Celles et ceux qui se plaisent à emprunter des itinéraires où l' impression de solitude règne ne devraient pas hésiter à franchir le Grand Saint-Bernard.

Escalade automnale à la Vierge de l' Aroletta

Nous vous proposons trois approches de la région en fonction des saisons. Commençons par l' automne et la traversée de l' arête sud de la Vierge de l' Aroletta. Dans son best-seller Les Alpes valaisannes – Les 100 plus belles courses paru en 1979, Michel Vaucher décrivait deux courses sur les flancs du chaînon de l' Aroletta. En visite sur les lieux pour découvrir l' un de ces deux itinéraires historiques, nous espérons en apprendre davantage. L' aimable équipe du refuge de Crête Sèche nous reçoit et nous offre un petit prospectus détaillant toutes les voies tracées. De nombreuses courses d' escalade pure de plusieurs longueurs côtoient maintenant celle ouverte en 1966 à l' épe est de la Vierge. Octobre 2005: une magnifique journée nous attend. Elle débute plutôt mal toutefois, avec un pierrier désagréable nous séparant du col du Grand Barmé. Parvenus sur l' arête, nous découvrons assez vite une course très intéressante dans un rocher plutôt bon. L' alti modeste permet aux lichens de se développer, ce qui peint le minéral de teintes fort variées. Par endroits, le jaune-vert se fait presque fluorescent! L' itinéraire logique ne nous cause pas de problèmes particuliers mais s' avère

Photos: Stéphane Maire Le long pierrier menant au col du Grand Barmé, là où démarre la course ( à gauche ), permet d' admirer le versant oriental de l' Aroletta Sortie du passage clé – un bon 4 – et vue plongeante sur le refuge et la rive droite de la Valpelline Parures automnales en montant au refuge de Crête Sèche

plus long que nous l' avions imaginé. L' escalade de la Pointe Jean Charrey – première aiguille du Trident – constitue le passage clé en 4+ et nous réserve de magnifiques longueurs. Les quelques spits en place rendent les mouvements de dülfer moins pénibles psychiquement. Au final, nous profitons d' une course très complète, avec des manœuvres de corde typiques d' une arête rocheuse. A la descente, plusieurs rappels de 25 mètres nous déposent au col de l' Aroletta ( courtes désescalades sur l' arête parfois nécessaires pour atteindre le relais suivant ), d' où nous poursuivons par un couloir de gravier ( rappel possible quelques mètres sous le col, rive droite ) qui nous conduit au bivouac Spataro, 200 mètres en amont du refuge.

Ski de printemps à la Becca de Leseney 1

Denis Bertholet, auteur de Les Alpes valaisannes – Les 100 plus belles courses à skis, n' avait pas délaissé la région, lui non plus. Faisant la part belle à la vallée d' Aoste, il proposait de nombreux itinéraires dans la Valpelline. Parmi ceux-là, l' ascension de la Becca de Leseney paraissait mériter le déplacement à plus d' un titre. Seul véritable bémol, l' absence d' infrastructures nécessitait de partir du fond de la vallée, que 2000 mètres de dénivellation séparaient du sommet. Assurément une grande course qu' il valait mieux affronter en fin de saison. Du lieu-dit Puillayes au-dessus de Bionaz, nous passons devant une petite chapelle qui rend l' endroit un peu moins austère, puis nous enfonçons dans une forêt de mélèzes. Le tracé du chemin estival mène aux abords de la gorge du torrent des Mon-tagnayes, puis par la comba d' Avée on passe au sud du P. 2144, pour redescendre quelque peu vers la comba des Arbières. Magnifique replat isolé et solitaire que domine

Rocher excellent et escalade très plaisante font de cette course solitaire une sortie mémorable La proximité des sommets de la région de Chanrion dans le haut val de Bagnes ( La Ruinette à l' extrême gauche ) rappelle que la Suisse n' est pas loin 1 On trouve souvent Luseney dans les guides bien que le nom officiel soit Leseney.

la Becca de Leseney, dressée fièrement à l' extrémité du vallon. Restent encore 1300 mètres à gravir pour en fouler la cime! Nous remontons des pentes agréables puis gagnons les ruines de l' alpage de Praz de Dieu. Un étroit défilé permet ensuite de rejoindre un plateau aux alentours de 2500 mètres, d' où le passage clé de l' itinéraire apparaît. Il s' agit de se faufiler parmi quelques barres rocheuses, si possible sans déchausser. Prochaine étape, le col et ses 3162 mètres. Un tronçon peu incliné, mais relativement long sous le glacier sommital, y conduit. Les dernières longueurs, raides, se dessinent alors. Peu avant le sommet et sa croix, il s' avère judicieux de déposer les skis pour terminer à pied. Les 2000 mètres de descente qui

La neige fraîche transforme les paysages, leur donnant parfois des allures himalayennes Les pentes terminales s' avèrent suffisamment inclinées pour réclamer de la prudence en cas de neige fraîche Photos: Stéphane Maire L' un des nombreux replats qui entrecoupent les parties plus raides et exposées de l' itinéraire

nous attendent pour revenir à la voiture ne vont pas nous décevoir: neige poudreuse dans le haut, tout juste revenue un peu plus bas et, finalement, un peu de portage en forêt, où les senteurs printanières du sous-bois se mêlent aux gazouillis de quelques musiciens ailés. Grands souvenirs qui donnent largement envie de remettre la Becca de Leseney au programme des futures saisons de ski de randonnée.

Randonnée alpine à la Becca des Lacs

Pour l' avoir visitée il y a quelques années, nous savons que la région du lac Mort, au-dessus du barrage de place Moulin, mérite le déplacement. Pour notre retour en ces lieux, nous désirons bénéficier d' une vue d' ensemble du cirque où se lovent ces plans d' eau. Afin de faire d' une pierre deux coups, nous remontons la Comba de la Sassa, qui nous est inconnue, avant de gravir la Becca des Lacs à son extrémité. L' alpage des Crottes paraît une fois de plus bien isolé dans cette Valpelline où règne un calme rare. Le sentier qui permet de remonter la combe se veut à l' image de ces lieux sauvegardés et le marquage parcimonieux n' auto pas d' inattentions. Une moraine pentue nous conduit au bivouac de Sassa, petit abri de bois chaleureux. A l' ar, la Becca des Lacs domine le glacier de Sassa. Notre groupe le traverse jusqu' au col homonyme, puis nous entamons un court chemin de croix: l' arête nord du sommet convoité n' est en fait qu' un champ de blocs ins-

Neige printanière tardive. Coquetterie de cimes Au printemps, les volutes nuageuses remontent fréquemment du versant sud. Les décors apparaissent et disparaissent au gré des vents

tables, parmi lesquels se frayer un chemin agréable ne va pas de soi. Le panorama ne nous déçoit pas: la Dent d' Hérens toute proche tient la vedette et s' élève au-dessus des étendues glaciaires des Grandes Murailles. Le Cervin, une fois n' est pas coutume, se fait timide et demeure noyé dans quelques cumulus. Au loin, le massif du Mont-Rose ajoute une dernière touche de blancheur au paysage des 400O. Il faudra assurément revenir afin de pousser plus loin l' exploration – le mot n' est presque pas exagéré – de ce coin d' Italie qui, jusqu' ici, a tenu toutes ses promesses.

Informations techniques

Course d' automne à la Vierge de l' Aroletta

Ru ( 1700 mrefuge de Crête Sèche ( 2385 mcol du Grand Barmé ( 2720 mpointe Jean Charrey ( 2483 mrefuge de Crête Sèche ( 2385 m ). Horaire: 9h; difficulté: ADmatériel: corde de 50 m, casque, 6 dégaines, pas de coinceurshébergement: refuge de Crête Sèche: +39 0165 730 030 ( domicile du gardien: +39 0165 764 062 ), www.rifugiocreteseche.comcarte: CN 1: 25 000 feuille 1366 Mont Vélan. Cette carte n' étant pas d' un grand secours pour la région de l' Aroletta, on se munira plutôt du fascicule Arampicare a Crête Sèche, disponible au refuge du même nom.

Course de printemps à la Becca de Leseney

Puillayes ( 1620 mBecca de Leseney ( 3502 mPuillayes ( 1620 m ). Horaire: 8h; difficulté: ADmatériel de ski de randonnée. Lors de nos différentes visites, crampons et piolet ne nous avaient pas semblé nécessairescarte: CN 1: 50 000 feuilles 283 Arolla et verso de la 283 S Arolla pour les itinéraires à ski. Attention au tracé n° 473 pour

Du sommet, on domine le lac Mort. Au fond à droite, la Becca de Leseney attend une venue à ski! En juillet et en août, les gentianes pourpres pullulent dans la région Photos: Stéphane Maire

la Becca de Leseney, qui n' est plus praticable, la forêt ayant gagné du terrain! Suivre plutôt le n° 474 jusque sous le Bec de Rayes Planes et prendre à l' est la Comba d' Avée.

Randonnée alpine à la Becca des Lacs

Chamin ( 1715 mbivouac de Sassa ( 2974 mBecca des Lacs ( 3470 m ). Horaire: 5 h 30; difficulté: T5; hébergement: bivouac de la Sassa ( 12 places, pas de matériel de cuisine ni possibilité de chauffagematériel de randonnée classique. Prudence sur le glacier en début ou fin de saison. Retour par le même itinéraire; rocher délité sur l' arête terminale; carte: CN 1: 50 000 feuilles 293 Valpelline et 283 Arolla a

Le petit bivouac de Sassa permet de couper la course en deux étapes pour gagner la Becca des Lacs ( au centre ) La montée par la Comba de la Sassa ne porte que de rares traces humaines et le sentier devient très vite sauvage Renseignements pratiques Accès: de Martigny, gagner le tunnel à péage du Saint-Bernard. Si vous prévoyez d' emprunter le tunnel plusieurs fois durant l' année, il s' avère avantageux d' acheter un abonnement ( 10 ou 20 allers simples ) non nominatif et donc transmissible. on peut aussi passer par le col lui-même durant l' été. Un service de car relie Martigny à Aoste, puis Aoste à la Valpelline. Renseignements à l' oT d' Aoste: +39 0165 236 627 Guides: Maurice Brandt, Guide des Alpes valaisannes 2 – Du Gd St-Bernard au Col Collon, Editions du CAS, 2001. Michel Vaucher, Les Alpes valaisannesLes 100 plus belles courses, Denoël, 1979. Denis Bertholet, Les Alpes valaisannes – Les 100 plus belles courses à skis, Denoël, 1987 ( tous deux épuisés mais disponibles en bibliothèque )

Vie du club

Vita del club

Aus dem Clubleben

Feedback