L’adrénaline monte

Alors que l’année bissextile 2012 touche à sa fin, un premier bilan s’impose. La météo s’est avérée plutôt mitigée du point de vue des alpinistes. Si les chiffres des nuitées en cabane ne sont pas encore disponibles, une prépondérance de réactions réservées et pessimistes de la part des préposés aux cabanes et des gardiens se dessine. L’hiver maussade et un mois de juillet pluvieux en sont les raisons principales. En soi, rien de neuf. Aucune campagne de marketing ne saurait remplacer le beau temps. En revanche, la nouveauté depuis le 1er juillet réside dans l’entrée en vigueur des Conditions générales pour les cabanes du CAS. Elles règlent principalement le versement d’arrhes lors de réservations, ainsi que les délais d’annulation sans conséquences pécuniaires. Pius Fähndrich, gardien de la Lidernenhütte pendant de nombreuses années et ancien président de Cabanes suisses, l’exprime ainsi: «Les CG règlent ce que la courtoisie exige.» Bilan préliminaire en page 59.

Les Editions du CAS ont aussi fait les frais de la météo mitigée. Un bon début d’hiver et, espérons-le, des affaires positives à Noël pourraient encore améliorer le bilan. Ce dernier est positif quant à l’évolution du nombre de membres. Comme toujours, serais-je presque tenté de dire! Jusqu’à la fin de l’année, le CAS comptera quelque 140 000 membres. Seront-ils 150 000 à la fin de la 150e année d’existence du CAS? Qui sait? L’année-anniversaire promet en tout cas de faire parler du club. L’intérêt des médias est d’ores et déjà palpable. Cependant, ce qui me réjouit le plus, c’est que les sections jouent le jeu en proposant pas moins de 150 manifestations qui incarneront le leitmotiv de cet anniversaire baptisé «Plus que de la montagne». Toutes les offres de cette année extraordinaire sont désormais disponibles sur www.sac-cas.ch sous la rubrique «150 ans CAS». L’adrénaline monte, pourvu qu’elle vous gagne aussi.

Feedback