Le 13 de bon augure pour les Suisses Moisson de médailles à Pelvoux

Le Swiss Team du CAS est rentré des Championnats du monde de ski-alpinisme avec 13 médailles, dont trois d’or. Les compétitions se déroulaient en février à Pelvoux (F).

Chez les jeunes, ils n’étaient que six athlètes suisses inscrits à Pelvoux (F). Déjà champion du monde du sprint, le jeune Valaisan Thomas Corthay en a profité pour s’adjuger l’argent du relais avec le Fribourgeois David Brodard et la Grisonne Jana Müller. Pour ses premiers Championnats du monde, cette dernière est la révélation chez les jeunes dans le camp suisse. Autre Fribourgeois engagé dans ces mondiaux, Rémi Bonneta décroché le bronze de la course individuelle après une dernière descente au coude à coude.

Le Genevois Bastien Hug et le Vaudois Tassio Serra n’ont pas connu la forme des grands jours durant les épreuves de Pelvoux. A défaut de médailles, ils ont emmagasiné de l’expérience utile pour envisager l’avenir avec confiance.

Anthamatten derrière Jornet

La Vertical Race est l’apanage de l’Espagnol Kilian Jornet. Le Catalan a remporté pour la troisième fois consécutive le titre de champion du monde de la discipline. Le Suisse Martin Anthamatten a réussi une performance de choix en terminant à moins de 15 secondes du prodige espagnol. La sixième place du Morginois Yannick Ecoeur, la 15e d’Andréas Steindl ou la 18e d’Alan Tissières (5e chez les Espoirs) montrent que le Swiss Team possède de bons atouts dans cette discipline. Mais en l’absence de Florent Troillet, Marcel Theux et Werner Marti, retenus en Suisse pour cause de maladie ou de blessure, le Swiss Team était clairement affaibli cette année.

Mireille Richard vaut de l’or

Déjà championne d’Europe du sprint en 2012, la Valaisanne Mireille Richard a été sacrée championne du monde de la discipline chez les Dames. Chez les Hommes, Marcel Marti, second, et Yannick Ecoeur, troisième, ont largement mérité leur place sur le podium. Déjà champions du monde du relais avec Martin Anthamatten et Andreas Steindl, les deux médaillés du sprint peuvent tirer un bilan plus que positif de ces mondiaux.

L’argent pour Jennifer Fiechter

Par équipes, les Suissesses ont récolté le bronze grâce à Emilie Gex-Fabry et Maude Mathys. Accompagnées de Mireille Richard, elles ont encore décroché le bronze du relais.

De son côté, la Vaudoise Jennifer Fiechter poursuit son ascension prometteuse. Chez les Espoirs, elle est montée sur la seconde marche du podium de la course individuelle et de la Vertical Race. Avec Mireille Richard, d’une année son aînée, Jennifer Fiechter dispose de beaux atouts pour devenir une future grande championne chez les Elites.

Feedback