«Le Blond» est mort

Il a marqué l’histoire de l’escalade par ses ascensions en solo intégral. Le Français Patrick Edlinger, l’un des pionniers de l’escalade libre, est mort en novembre. Il avait 52 ans. Propulsé en 1982 au rang de star mondiale avec le film La vie au bout des doigts, de Jean-Paul Janssen, l’homme à la longue chevelure blonde avait largement contribué à populariser un sport jusque-là réservé à une élite. Il s’était illustré par ses nombreuses réussites dans le 8e degré dans les gorges du Verdon et ailleurs. En 1989, «Le Blond», comme on le surnommait, avait escaladé Orange Mécanique (8a) au Cimaï (Var, France) en solo intégral. Patrick Edlinger s’était retiré du plus haut niveau en 1995, suite à un grave accident dans les Calanques, près de Marseille. Il avait définitivement renoncé à la pratique de l’escalade solo à la naissance de sa fille en 2002. Après la disparition de Patrick Berhault en 2004, le monde de l’escalade français vient de perdre avec Patrick Edlinger une autre grande figure de la verticale.

Feedback