Le Club alpin suisse

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Le 19 avril 1863, 35 amis de la montagne, répondant à un appel lancé par le Dr Rodolphe Simler, privat-docent de chimie et de zoologie à l' Uni de Berne, se réunirent au buffet de la gare d' Olten et décidèrent la fondation du « Club alpin suisse ». Les fondateurs appartenaient aux cantons de Berne, Soleure, Bale, Argovie, Lucerne, St-Gall et Glaris. En mai, au cours d' une nouvelle réunion où se constitua la section bernoise, un comité central de 7 membres fut élu et les statuts élaborés. La première assemblée générale eut lieu les 4, 5 et 6 septembre à Glaris. Elle compta 42 participants représentant 8 sections et 257 membres. A la 74e assemblée des délégués, le 17 novembre 1935, à Berne, le Comité central ( C. C. ) était composé de 13 membres; le C.A.S. comptait 84 sections avec 31,223 membres.

Le C.A.S. est une association d' amis du monde alpin. Son but est de faciliter les courses de montagne, de faire toujours mieux connaître les Alpes suisses, d' en sauvegarder la beauté et, par là, éveiller et fortifier l' amour de la patrie. Le Club organise des courses de montagne, des conférences, des cours; il s' intéresse à la pratique du ski en montagne et au développement des courses de jeunes gens. Il construit et aménage des cabanes ou autres abris; il s' occupe du service des guides, crée des stations alpines de secours, assure ses membres contre les suites d' accidents de course, publie des travaux littéraires, scientifiques ou graphiques, des guides, etc., subventionne ou soutient d' autre façon les entreprises scientifiques ou artistiques touchant aux Alpes suisses.

Le président du Comité central ( P. C. ) est élu pour 3 ans par l' Assemblée des délégués; les autres membres du C. C. sont désignés par la section à laquelle appartient le P. C.

Le C.A.S. reçoit comme membres non seulement des Suisses, mais aussi des étrangers. Maintes fois a été traitée la question de l' admission de l' élé féminin au C.A.S. Cette proposition a toujours été repoussée, si bien qu' il s' est fondé en 1918 un « Club suisse des femmes alpinistes » qui se développe rapidement d' année en année.

Le C.A.S. ne peut avoir de sections hors de Suisse. Il s' est, par contre, constitué à Londres une Association des membres britanniques du C.A.S., laquelle a déjà fait don au C.A.S. d' une somme qui a permis l' édification de la cabane Britannia.

Depuis 1925, une revue mensuelle unique illustrée publiant les avis officiels, ainsi que des articles sur des sujets touchant à la montagne, a remplacé les anciens périodiques l' Alpina, le Jahrbuch ( annuaire ) et l' Echo des Alpes, lequel était l' organe des sections romandes.

Depuis sa fondation, le C.A.S. a contribué à un certain nombre de tâches scientifiques. C' est ainsi qu' il prit, dès 1868, une part très grande à l' explo scientifique et méthodique des glaciers et qu' il participa, entre autres, à l' élaboration de la carte topographique de la Suisse, qu' il a accordé des subventions au jardin botanique d' Interlaken, au jardin alpin de la Linnaea, près de Bourg-St-Pierre, à la station météorologique du Jungfraujoch, et qu' il subventionne actuellement le Musée alpin suisse, à Berne. Il a pris part à quelques expositions et s' est fait représenter à de nombreux congrès. Enfin, il s' occupe activement de la protection des beautés des Alpes et, à maintes reprises, a pris la tête de mouvements dirigés contre l' enlaidissement de la nature alpestre.

Mais son activité la plus grande se concentre sur la construction de cabanes et leur aménagement. Dans ce but, l' assemblée des délégués accorde, chaque année, aux sections des subventions importantes destinées à parfaire les sommes que les sections consacrent à ces travaux. Précisons que le nombre des cabanes est actuellement de 115. Seule la cabane Solvay au Cervin est propriété du C. C. Toutes les autres dépendent de l' une ou l' autre des 84 sections.

Des cours pratiques ont lieu tant en été qu' en hiver pour former soit des chefs de courses, soit des moniteurs pour l' enseignement du ski.

En outre, depuis quelque 25 ans, l' organisation, par les diverses sections du C.A.S., de cours d' alpinisme pour jeunes gens s' est fortement développée en Suisse et les groupes de jeunesse ( O. J. ) sont actuellement au nombre de 44.

Des cours pour guides de montagne sont organisés, en collaboration avec les gouvernements de certains cantons. Les diplômes sont délivrés aux guides après des examens théoriques et pratiques.

Le C.A.S. entretient les relations les plus amicales avec tous les grands clubs alpins de l' étranger, et c' est à lui qu' a été confiée la présidence de l' Union internationale des associations d' alpinisme, lors de la fondation de cette Union.

Notre C.A.S. déploie, comme on peut le constater, une très grande activité et a une vie intense. Il occupe une place importante parmi les diverses associations de notre pays. Il le doit sans doute à sa ligne de conduite qui n' a jamais dévié, à l' entrain des clubistes et à l' amour pur et désintéressée que tous professent pour la montagne, symbole de notre petite patrie.

Le Comité Central du C.A.S.

Feedback