Le Göscheneralptal autrement. Escalade et randonnée

Le göscheneralptal autrement

Alors que l' alpe de Göschenen est, pour de nombreux alpinistes, synonyme d' escalade sur granit – avec chaussons d' escalade et courtes marches d' approche –, il n' en va pas de même du flanc est du Winterberg 1. Cette zone se prête à l' escalade alpine et aux courses mixtes dont la Dammahütte CAS sert de point de départ.

La Dammahütte vaut à elle seule une visite. Après avoir fait les quelque trois heures de marche qui la séparent du lac de la Göscheneralp, vous remarquez que vous avez affaire à quelque chose de spécial en ce qui concerne la situation, la construction et l' atmosphère.

déjà présente à l' exposition nationale de 1914

La Dammahütte a été construite en prévision de l' exposition nationale de 1914, à Berne. Elle fut ensuite achetée par la section Pilatus du CAS, démontée et reconstruite sur le site actuel. A l' époque, le recours à l' hélicoptère étant exclu, les transports de matériel se faisaient à grand renfort de logistique et de force musculaire. La cabane est à son emplacement actuel depuis 1915. Mis à part un aménagement de l' intérieur entrepris en 1962, elle a été maintenue dans son état d' origine, fait peu courant dans la région alpine. Elle comprend une salle à manger, une chambre à coucher pour les gardiens et un dortoir à l' étage, sous le toit, pour les visiteurs. Grands connaisseurs de la région, Anni et Sepp Walker veillent depuis 13 ans sur la cabane et racontent volontiers à leurs hôtes des récits de cristalliers et les légendes des bons et des mauvais esprits de la vallée.

dammastock ( 3630,. " " .3 m )

Après avoir admiré le paysage, écouté une légende, joué avec le chien des gardiens et mangé avec appétit le souper qui vous a été servi, vous aurez peut-être envie, le lendemain, de faire l' ascension par 1 Winterberg est la chaîne qui s' étend du Tiefensattel au Maasplanggjoch en passant par le Dammastock.

l' éperon est du plus haut sommet uranais, le Dammastock, qui culmine à 3630,. " " .3 m. Comme nous, vous quitterez la cabane à 4 heures, à l' aube, pour suivre le sentier balisé bleu-blanc qui mène au glacier en longeant le Moosstock et les « Damma-platten ». Arrivés au glacier, n' oubliez pas de vous encorder! Vous pourrez alors contempler en toute tranquillité la vue impressionnante que vous avez déjà pu apercevoir une fraction de seconde au départ de la gare de Göschenen. La voie commence à la limite supérieure de la neige et de la glace. Au pied de l' éperon, là où le glacier cède la place au granit, la partie d' escalade peut commencer. Si, au début, on progresse sur terrain instable, la roche est dure et offre de bonnes prises, à partir de l' arête, sur la voie directe jusqu' au sommet. Les relais sont aménagés et faciles à trouver, les difficultés ne dépassent jamais le degré 4, voire souvent le 3. Au bout d' environ deux heures, vous aurez atteint le sommet et pourrez admirer à vos pieds l' impressionnant glacier du Rhône s' écoulant vers le sud, tandis que se dressent à l' ouest et presque à portée de main les sommets de l' Oberland bernois. Vus d' ici, même les sommets tessinois, pourtant nettement moins élevés, apparaissent massifs et imposants. Pour redescendre, on peut suivre le glacier du Rhône et rejoindre 10 km plus loin le « Belvédère » de la route du col de la Furka. Quant à nous, nous avons préféré la voie des rappels longeant le tracé de l' ascension par la côte est, en prenant naturellement nos précautions et sans oublier nos casques! Les points de rappel sont aménagés et bien visibles.

De retour à la Dammahütte, deux possibilités s' offrent à nous: profiter de la vue et du soleil – ou nous consacrer aux parois du Moosstock. Depuis la cabane on voit étinceler quelques spits dans la lumière de l' après, la marche d' approche est courte, le rocher dur, l' assurage bon.

randonnée d' altitude jusqu' à la cabane cAS de la chelenalp

Nous quittons la Dammahütte et descendons vers la vallée de la Chelenalp en empruntant le sentier balisé bleu et blanc qui contourne le Moostock et mène à Encore un qui apprécie la vie en montagne: le chien de la dammahütte dans la montée vers la dammahütte cAS. une cabane qui mérite bien une visite Photos: Andrea Montali Chelenalptal. Pour atteindre le fond de la vallée, nous passons par Hinter Röti. La descente s' avère quelque peu pénible et demande un pied sûr, mais l' effort en vaut la peine car c' est la liaison la plus rapide avec la cabane de la Chelenalp. A condition que le pont qui enjambe la rivière à Hinter Röti soit monté! De Hinter Röti, on franchit les 400 m de dénivelé jusqu' à la cabane ou on prend le chemin bien balisé du lac de barrage. Quelle que soit l' option choisie, une bière fraîche attend les gosiers assoiffés. De la table, on peut étudier les parois granitiques du Göscheneralp et se préparer mentalement à la prochaine course. Parcours aménagés, courtes marches d' ap: la Göscheneralp est un paradis pour les randonneurs qui aiment troquer à l' occasion leurs chaussures contre des chaussons d' escalade.

dammastock ( 3630,. " " .3 m ), éperon est

Guide/Carte: guide-manuel CAS Urner Alpen 2, itinéraire n° 830, CN 1: 25 000, feuille 1231 Urseren Départ: mur de barrage de la Göscheneralp, P. 1782, accessible en car postal depuis Göschenen Approche: sentier balisé depuis la Dammahütte, 2439 m, sur la rive droite orographique du lac, à 3 h environ depuis le mur de barrage Itinéraire: depuis la Dammahütte, suivre le balisage bleu-blanc direction nord-ouest. Rester à droite en direction du Dammagletscher et monter sur celui-ci au-dessous du P. 2948. A 3200 m, prendre vers le sud en contournant le P. 3216, puis remonter la crête rocheuse et enneigée descendant du Dammastock jusqu' au départ de la voie, à environ 3420 m et à environ 3 h de la cabane. Rester autant que possible sur l' arête ou Sepp et Anni Walker, les gardiens de la dammahütte Montée vers le dammastock, le plus haut sommet uranais. Le Winterberg au petit matin La dammahütte a été construite pour l' exposition nationale de 1914. Par la suite, la section Pilatus du cAS l' a rachetée, démontée et reconstruite pièce par pièce à son emplacement actuel La cabane en fin de journée juste à gauche de celle-ci. Après environ deux tiers du parcours, il faut contourner à gauche un bref ressaut avant de pouvoir reprendre la ligne idéale. Eviter tout au long du parcours le côté droit de l' éperon. Sortie de la paroi à environ 200 m au nord du sommet principal, terrain facile jusqu' à la croix, à environ 2 h du départ et à 5–6 h de la Dammahütte. Difficulté: AD ( III, par endroits IVrelais et points de rappel aménagés avec des pitons, quelques pitons intermédiaires sont en place. Sangles et assortiment de coinceurs/friends recommandés Descente variante 1: par le glacier du Rhône jusqu' au Belvédère sur la route du col de la Furka, environ 3 h ½ Descente variante 2: rappel le long de la voie empruntée pour l' ascension. Les points de rappel sont aménagés et faciles à trouver. Attention aux pierres descellées lors du rappel des cordes 2. Pour revenir à la cabane, même itinéraire que pour l' approche, environ 3 h ½ depuis le sommet jusqu' à la cabane

dammahütte ( 2439 m)– Hinter röti ( 1925 m ), t4–t5

Sentier alpin balisé bleu-blanc esquissé sur l' édition 2002 de la CN. Depuis la cabane, descendre en direction du nord-est Le soleil et les nuages jouent à cache-cache pendant que nous montons au dammastock 2 Cf. guide Urner Alpen 2, p. 418, course 830: l' arête ne devrait être parcourue que par de petits groupes habitués au maniement de la corde et expérimentés, car la roche y est parfois friable.

Photos: Andr ea Montali jusque légèrement à l' ouest du P. 2256, remonter vers l' ouest jusqu' à 2350 m. Traverser le flanc nord-est du Moosstock en remontant légèrement et en restant très prudent pour la traversée des névés s' il y a encore de la neige. Après un lit de torrent encaissé où le flanc s' ouvre vers le Rotfirn, amorcer la descente en pente raide jusqu' à Hinter Röti. Traverser le torrent sauvage du Chelenreuss à Hinter Röti, à 2–3 h de la Dammahütte. Il est impératif de demander auparavant au gardien si le pont de Hinter Röti est monté. Si ce n' est pas le cas, faire le détour par Vorder Röti ou par la langue du Chelengletscher. a Andrea Montali, Bâle ( trad. )

Feedback