Le Montafon et ses multiples visages. Le charme des Andes et l'ambiance des Dolomites

Le charme des Andes et l' ambiance des Dolomites

Le Montafon et ses multiples visages

En parcourant le Montafon, on revient sans cesse à la frontière suisse, puisque le sud du Vorarlberg se situe aux confins du canton des Grisons. Cette vallée qui forme la limite entre les Alpes orientales et occidentales est un paradis pour les géologues et les botanistes. Les Walser sillonnaient déjà son dense réseau de sentiers de montagne.

Le Montafon se trouve au carrefour des trois massifs du Rätikon, du Verwall et de la Silvretta et englobe une partie des Alpes calcaires septentrionales. L' alter des formations géologiques a généré un univers alpestre fascinant aux multiples facettes et une région très prisée pour la randonnée.

La Madrisa, paradis des géologues

Les chemins du Montafon sont riches en légendes: autrefois parcourus par les Walser et les Rhéto-romans, ils le furent plus tard par les contrebandiers qui passaient les cols à la frontière austro-helvé-tique, chargés de précieuses marchandises. Ces voyageurs ne s' intéressaient certainement pas aux curiosités géologiques du lieu, qui permettent pourtant de retracer à livre ouvert l' histoire de la région. Ici, entre le Rätschenjoch et le Gafierjoch, le calcaire et les roches archéennes s' entassent couche après couche. Pour une vue optimale, on montera de Gargellen au Schlappiner Joch en s' arrêtant à l' alpe de l' Unter Valzifenz pour boire un verre de lait. Le Schlappiner Joch, qui forme la frontière entre le canton des Grisons et l' Autriche, sépare également le Rätikon de la Silvretta. Côté suisse, depuis le Rätschenjoch, le regard est attiré par des dalles d' un blanc immaculé qui semblent se couler sur les formations anciennes de la Madrisa, plus foncées: les « Gafierplatten ». On les admirera à nouveau depuis le Gafierjoch, d' où la vue est spectaculaire sur la vallée de St-Antönien et les imposants bastions calcaires de Sulfluh et Drusenfluh, ainsi que sur le lac maudit de Ganda, au pied de la Madrisa. Au nord-ouest, dans la vallée de l' Ill, se profile la belle silhouette de la Zimba, surnommée « Cervin du Montafon ».

Randonnées au Bartholomäberg

Le Bartholomäberg exerçait déjà sur Ernest Hemingway une attirance magique. A l' hôtel Taube à Schruns, tout au fond de la vallée, où l' écrivain logea entre 1924 et 1926, on retrouve la table à laquelle il aimait à s' asseoir. Depuis le sommet, on bénéficie d' une vue qui laisse entrevoir la diversité de la région. Des chemins panoramiques de trois degrés de difficulté sillonnent l' adret à trois altitudes différentes. Les coups d' œil sont époustouflants, surtout sur les sommets du Rätikon, dont les formes rappellent les Dolomites. Le sentier le plus élevé et le plus difficile suit la crête qui culmine à l' Itonskopf ( 2089 m ). Tout comme le chemin le plus bas et le plus facile, ce parcours didactique est équipé de pancartes qui retracent plus de 300 millions d' années d' histoire de la Terre. Au Kristberg, des galeries et la chapelle de Bergknappen sont des vestiges de la plus ancienne région minière des Alpes, à en juger par les témoignages conservés. Du IX e siècle apr. J.C. jusque vers 1600, on y extrayait du minerai de fer et de l' argent. La découverte de sites plus riches en minerai mit fin à l' exploitation. Par contre, de nos jours, le randonneur a de bonnes chances de rencontrer une caravane de lamas chargés de colis multicolores selon l' ancienne technique inca, qui gravit avec légèreté un pierrier en pente raide. Avec leurs grands yeux ronds et leurs longs cils soyeux, ces animaux sont bien sympathiques. Sans les hameaux disséminés typiques des paysages alpestres, on se croirait presque dans les Andes.

Au dessus de l' alpe de Lün s' élève la Zimba Photo: Iris Kürschner

Un sommet pour les randonneurs: la Versalspitze

Depuis les pentes ensoleillées du Bartholomäberg, on aperçoit toujours la belle silhouette de la Zimba. Pour se rapprocher de ce sommet, il faut remonter la longue vallée du Rellstal depuis le village fleuri de Vandans. L' ascension est bien sûr passionnante, mais elle est réservée aux alpinistes. La Versalspitze, par contre, est facilement accessible et offre une vue privilégiée. Point culminant d' un circuit varié offrant des panoramas grandioses, elle trône à la pointe sud du groupe du Verwall, dominant de toute sa hauteur le fond de la vallée, entre Partenen et le Zeinisjoch. La Versalspitze surplombe les prairies humides de la réserve naturelle du Wiegensee, un paradis pour les botanistes.

Renseignements généraux

Situation: le Montafon est la haute vallée de l' Ill, longue d' une quarantaine de kilomètres, entre Bludenz et le lac artificiel de la Silvretta. La crête sud-ouest des montagnes forme la frontière avec la Suisse, et le Tyrol s' étend à l' est.

Accès: en transports publics, il existe de bonnes liaisons ferroviaires jusqu' à Bludenz, d' où l'on prend le train du Montafon jusqu' à Schruns, gare terminus. Des bus relient les différentes localités à Schruns. En voiture, prendre l' auto du Vorarlberg A14 jusqu' à Bludenz, puis la B 188. Cartes/Guides: CN 1: 50 000, feuille 248 T Prättigau; Freytag & Berndt 1: 50 000 Wanderkarte 371, Bludenz– Klostertal–Brandnertal–Montafon, et WK 372, Arlberggebiet–Paznaun– Verwallgruppe; Österreichische topografische Karte 1: 25 000 ou 1: 50 000, feuille 141 Feldkirch. Herbert Mayr: Montafon, 50 Wanderungen ( guide en allemand ): Rother Bergverlag 2002, 9,90 E. Informations: Montafon Tourismus, Montafonerstr. 21, A-6780 Schruns, tél. +43-5556/722530, courriel info(at)montafon.at, Internet www.montafon.at Du jardin de l' hôtel Madrisa, on voit l' église de Gargellen Dans le passé, les contrebandiers passaient leurs marchandises par le Schlappiner Joch, au sud de la Madrisa Cette masse blanche qui recouvre les roches sombres de la Madrisa entre le Rätschenjoch et le Gafierjoch n' est pas un glacier, mais le calcaire éclatant des Gafierplatten Photos: Iris Kürschner

Suggestions d' itinéraires

Tour de la Madrisa: à la découverte des curiosités géologiques sur les traces des contrebandiers; 5 h 3 / 4 T 3 Gargellen, 1423 m–Vergalden, 1550 m–Unter Valzifenzalp, 1715 m– Ober Valzifenzalp, 1838 m–Schlappiner Joch, 2202 m–Rätschenjoch, 2602 m– Gafierjoch, 2415 m–station supérieure du Schafbergbahn, 2123 m. A saute-frontière entre l' Autriche et la Suisse. Les étroits sentiers balisés blanc-rouge-blanc demandent un pied sûr tandis que les diverses montées raides exigent une bonne condition physique. La pente qui monte des Gafierplatten au Gafierjoch est exposée et glissante. Les passages délicats sont équipés de cordes fixes. Hébergement: hôtel Madrisa, A-6787 Gargellen, tél. +43-05557/6331, courriel gast(at)madrisahotel.com, Internet www.madrisahotel.com; restaurant d' al Schafberghüsli près de la station supérieure des télécabines Schafbergbahn, de mi-juin à mi-octobre, tél. +43-5557/6310400.

Itonskopf: parcours géologique didactique du Bartholomäberg; 7 h; ascension T 3, retour T 2 Station supérieure ou auberge du Kristberg, 1430 m–Ganzaleita, 1607 m– Falle, 1750 m–Itonskopf, 2089 m–Wan-naköpfle, 2032 m–Monteneu, 1883 m– Gasthof Rellseck, 1487 m–Fritzensee, 1440 m–Torasee, 1526 m–Bergknappen-weg, 1486 m–Kristbergsattel–Kristberg, 1430 m. Randonnée d' altitude très variée, mais longue, sur des chemins et des sentiers. La dernière montée pour rejoindre l' Itonskopf est assurée avec des câbles. Il faut avoir le pied sûr et ne pas souffrir du vertige. Hébergement: auberge panora- Schruns, la localité principale du Montafon Le célèbre écrivain Ernest Hemingway était un habitué de l' hôtel Taube à Schruns Le bastion de calcaire du Rätikon marque la frontière entre le Montafon et la Suisse Innerberg, bourgade de charme du Montafon mique du Kristberg, tél. +43-5556/72290, courriel panoramagasthof(at)kristberg.at, www.kristberg.at; pension Faneskla, près de la station inférieure du téléphérique du Kristberg, Silbertal 291, tél./fax +43-5556/74118, courriel faneskla@aon.at. Conseil: visite guidée de la galerie historique de St.. " " .Anna-Stollen, de 13 à 17 h, les me, ve et di, inscriptions auprès de Bartholomäberg Tourismus, tél. +43-5556/73101. Rellstal/Zimba: fascination du « Cervin du Montafon »; 6 h 3 / 4 T 2/Gipsköpfleweg T 3 Gare de Vandans, 629 m–Rellskapelle, 1465 m–Alpe Lün, 1770 m–Lüner Weg, 1870 m–Gipsköpfleweg, 1939 m–Hein-rich-Hueter-Hütte, 1766 m–Rellskapelle, 1465 m–Vandans, 629 m. Photos: Iris Kürschner Depuis Monteneu, la forme de la Zimba fait penser au Cervin. Pas étonnant qu' on l' appelle sa « petite sœur » La chapelle de Rells au pied de la Zimba Larges chemins sûrs et convenant aux enfants. Le Gipsköpfleweg traverse avant la cabane de Heinrich-Hueter une pente d' éboulis qui demande un pied sûr; en été, un bus circule pour les randonneurs entre Vandans et l' auberge de Rellstal, www.tiscover.com/vandans. Hébergement: Heinrich-Hueter-Hütte, gardée de mi-juin à mi-octobre, tél. +43-5556/75670 ou +43-664/2334935.

Wiegensee–Versalspitze, du biotope qu' au point de vue: 6 h 3 / 4 T 3 Zeinisjoch, 1822 m–Verbellaalpe– Wiegensee–Tafamuntalpe–Versalhaus– Jöchli–Versalspitze–Verbellaalpe–Zeinis-joch.

Chemins souvent étroits balisés blanc-rouge-blanc. Le passage raide entre l' alpe et l' arête de Tafamunt nécessite une bonne condition physique, sentier balisé blanc-bleu-blanc. Il faut également avoir le pied sûr pour la descente de la Versalspitze sur la Verbellaalpe. Hébergement: Alpengasthof Zeinisjoch, courriel info(at)zeinisjoch.c.om, Internet www.zeinisjoch.c.om; hôtel Sonne, A-6794 Partenen, tél. +43-5558/8308, courriel hotel(at)sonne.to, Internet www.sonne.to. a Iris Kürschner, Interlaken ( trad. ) Orchidée Assez exposé, le sentir du Gipsköpfleweg mène à la cabane Heinrich-Hueter La réserve naturelle de Wiegensee est un paradis pour les botanistes

La posta dei lettori

Leserbriefe

Courrier des lecteurs

Nouvelles des ALPES

Il notiziario delle ALPI

ALPEN-Nachrichten

Feedback