Le Népal est-il encore une destination sûre?

Depuis bientôt cinq ans, les activistes communistes mènent au Népal une « guerre populaire » à l' image du Sentier Lumineux péruvien. Le mouvement ne s' est pas seulement fortement intensifié, mais gagne maintenant les principales régions touristiques.

Elargissement insidieux Ces dernières années, le mouvement extrémiste maoïste était surtout actif à l' ouest du Népal, dans les districts encore à l' écart des circuits touristiques. Dans ces régions, les maoïstes ont écarté les autorités publiques du pouvoir, réglé leur compte aux politiciens corrompus et répandu la doctrine socialiste parmi les populations locales. Si le foyer de la rébellion couvrait jusqu' à présent les districts de Rukum, Rolpa et Jajarkot, le mouvement s' est récemment étendu à Kalikot et à Pyuthan. De plus, de graves affrontements ont opposé les rebelles aux forces de police à Dunai, dans le Dolpo. C' était la première fois que les activistes se manifestaient dans une région aussi touristique. Les maoïstes sont aussi étonnamment nombreux à Dolakha et à Solukhumbu, ce qu' il faudra surveiller de près.

Un développement significatif Comme le gouvernement n' arrive visiblement plus à contrer l' avancée du mouvement, on a dû déplorer les premières confrontations avec les touristes. Bien que les maoïstes délivrent aux trekkeurs un sauf-conduit pour les territoires sous leur hégémonie, on constate une hostilité croissante. Les rebelles, pour la plupart armés, ont commencé à exiger des touristes ou de leurs sherpas de l' argent en échange de leur protection. Cependant, aucun touriste n' a encore été attaqué ou séquestré.

Régions critiques On doit considérer que la situation est, d' une manière générale, instable et critique dans les districts du Dolpo ( Dolpo extérieur, Dunai, vallée de Bheri, lac de Phoksumdo ) et de Dolakha/Solukhum-bu ( route entre Charikot et Jiri, itinéraire de trekking depuis Jiri, en direction de l' Everest, jusqu' à Junbesi et Tragsindo La ). Les autres régions du Népal sont encore préservées de ces troubles, mais la situation peut évoluer à tout instant. a

Bernhard Rudolf Banzhaf, Saas Fee, alors à Katmandou ( trad. )

Feedback