Le Riffelhorn

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

( Essai de classement systématique et complet de ses itinéraires. ) 1° Par l' arête est dite le « Skyline » ( intéressante cheminée prêt du sommet ).

2° Le long de l' arête est d' abord, achever l' ascension par un détour face nord ( voie ordinaire, facile ).

3° Route nord, dite « Seeweg ». Très raide, intéressant, facile.

4° Route nord-nord-ouest. Cette voie, presque inconnue, comporte le passage d' un long tunnel très incliné, au fond rempli de glace. Terminer par une vire lisse, direction sud-nord, et une cheminée raide. Cette route est plus délicate que les précédentes, mais non pas difficile. Sur le versant du glacier de Gorner:

5° Le « Matterhorncouloir ». Voie difficile et longue, par places même très difficile, si l'on suit rigoureusement l' axe du couloir. Gagner le sommet par le « Gaggiloch » ( ou plus à gauche, par la fin de l' itinéraire 4 ). Les guides escamotent souvent les plus grandes difficultés du Matterhorncouloir. Rocher très lisse et sans prises. Impraticable par la pluie.

6° Le « Crogancouloir » situé dans l' axe Riffelhorn-Gandegg. Presque inconnu. Passe pour très difficile. Des surplombs.

7° La route dite « Über die Eck ». Très raide, rétablissements parfois pénibles, roc excellent. Difficulté très moyenne. Impressionnant pour les novices.

8° Le Gletschercouloir: délicat, raide, intéressant.

9° Le couloir immédiatement à l' est du Gletschercouloir. Il aurait été gravi malgré les énormes surplombs qui le ferment dans le haut. Ascension contestée.

Sur le flanc nord existent deux variantes partielles entre les routes 2 et 3. Il existe d' autres issues aux routes 4 et 5.E. R. Blanchet.

Feedback