Le Swiss Team aborde la saison avec un moral au zénith. Ski-alpinisme: hiver 2005/2006

Ski-alpinisme: hiver 2005/2006

Le Swiss Team aborde la saison avec un moral au zénith

Première nation de la hiérarchie mondiale de ski-alpinisme, la Suisse entend bien conserver son sceptre de leader au cours de cette saison qui sera marquée par les Championnats du monde à Cuneo ( Italie ) au début mars, et par la Patrouille des Glaciers à fin avril. C' est le vœu du staff technique du Swiss Team. Le point avec l' entraîneur national, le Bullois Jean-François Cuennet.

Tant aux Mondiaux du Val d' Aran en 2004 qu' aux Championnats d' Europe à Andorre en mars dernier, le Swiss Team s' est hissé au firmament de la hiérarchie mondiale du ski-alpinisme. Devant l' Ita et la France. La classe des athlètes et le bon air des Pyrénées n' expliquent pas à 1 Cf. Les Alpes 12/2005 eux seuls ce rang hautement flatteur. Depuis quelques saisons, les meilleurs spécialistes du pays sont réunis dans le Swiss Team ( l' équipe nationale, si vous préférez ) sous l' égide du Club alpin suisse ( CAS ). L' ancien coureur à pied bullois Jean-François Cuennet ( lauréat de Sierre– Zinal en 1992 et ex-vainqueur de la Coupe de Suisse de ski-alpinisme ) fonctionne en qualité d' entraîneur national depuis quatre saisons désormais. A ses côtés, le Bagnard Guy Richard s' occupe de la relève. Les deux hommes peuvent aussi compter sur les services de deux adjoints: le Bernois Willy Marti et le Bas-Valaisan Christian Bender.

Au seuil de cet hiver, le staff technique, étoffé depuis le mois de novembre par un chef de discipline – ce nouveau poste a été dévolu à l' Alémanique Rolf Zurbrügg 1aspire à se maintenir au top niveau. « Même si l' entreprise s' annonce difficile face aux redoutables Italiens et Français et après le retrait des jumelles Moretti qui comptabilisaient énormément de points pour notre équipe », note Jean-François Cuennet. Meilleures spécialistes de ski-alpinisme de la planète, Cristina Favre ainsi que sa sœur Isabella Crettenand ( 42 ans ) ont en effet choisi une autre option que la compétition, privilégiant leur vie de famille. Précisons que Cristina Favre est mariée et mère de trois enfants. Il se chuchote que Natascia Le Swiss Team avec son nouvel équipement, prêt pour la saison 2006 Photo: Gér ar d Ber thoud Swiss Team 2005/2006

MESSIEURS

Cadres A Elites: Alexander Hug ( Sargans ), Florent Troillet ( Lourtier ), Jean-Yves Rey ( Chermignon ), Christian Pittex ( La Forclaz ), Didier Moret ( Sâles ) et Rico Elmer ( Elm ) Relève: Marcel Marti ( Grindelwald ) et Pierre Bruchez ( Fully ) Cadres B Elites: Sébastien Epiney ( Haute-Nendaz ), Emmanuel Vaudan ( Monthey ), Jean-Daniel Masserey ( Haute-Nendaz ), Yannick Ecoeur ( Morgins ), Alain Rey ( Gryon ) et Pierre-Marie Taramarcaz ( Médière ) Relève: Alain Richard ( Evionnaz ), Mathieu Charvoz ( Ovronnaz ), Marc Pichard ( Les Diablerets ), Cyrille Fellay ( Versegères ), José Charrière ( Cerniat ) et Lukas Huser ( Goldau )

DAMES

Cadres A Elites: Gabrielle Magnenat ( Vaulion ) et Catherine Mabillard ( Troistorrents ) Relève: Marie Troillet ( Lourtier ) Cadres B Elites: Andrea Zimmermann ( Monthey ), Séverine Pont ( Bernex ) et Jeanine Bapst ( Châtel-sur-Montsalvens ) Relève: Laetitia Currat ( Le Crêt ), Emilie Gex-Fabry ( d' Illiez ) et Mireille Richard ( Evionnaz ) Leonardi pourrait accéder en cours de saison aux cadres nationaux. La fondeuse tessinoise est intéressée par la Vertical Race des Mondiaux de Cuneo et également par la Patrouille des Glaciers.

Retour d' Elmer et Taramarcaz

Cheminement inverse chez les messieurs avec le retour à la compétition de Rico Elmer, double champion du monde au Val d' Aran en 2004, et de Pierre-Marie Taramarcaz, ancien lauréat de la Patrouille des Glaciers. Le Glaronais et le Valaisan s' étaient octroyé un hiver 2004/2005 sabbatique, tout en se montrant plutôt actifs sur les skis. Le Swiss Team enregistre aussi les arrivées de Yannick Ecoeur ( Morgins ), Alain Rey ( Gryon ) et Séverine Pont ( Bernex ), sans oublier la relève incarnée par Marc Pichard ( Les Diablerets ), Cyrille Fellay ( Versegères ), José Charrière ( Cerniat ) et Lukas Hauser ( Goldau ). Excepté Lukas Hauser, ces athlètes ont été intégrés au cours de la saison écoulée au sein de l' équipe nationale et ils ont fourbi ( plutôt bien d' ailleurs ) leurs premières armes internationales lors des Européens d' An. Autant d' exemples qui font dire à Jean-François Cuennet que les cadres nationaux ne sont pas cloisonnés: « Si des gens se mettent en évidence lors des épreuves suisses, on les accueillera à bras ouverts. »

Budget à la hausse

La Coupe de Suisse a débuté le 8 janvier 2006 à Nendaz, via le premier Championnat de Suisse de Vertical Race. Au préalable, un galop d' entraînement a eu lieu dans cette discipline le 23 décembre à Verbier, lors de la première course nocturne comptant pour la Coupe romande. Quant à la saison internationale, elle s' ouvrira le 29 janvier avec une épreuve de Coupe du monde individuelle au Val d' Aran. Malgré la collision de dates avec le Championnat de Suisse individuel à Valerette, une délégation du Swiss Team se rendra dans les Pyrénées espagnoles. Pour le reste, les Mondiaux de Cuneo ( 27 février–4 mars ) et la Patrouille des Glaciers ( 27–30 avril 2006 ) constituent les points culminants de la saison. Par rapport à la saison écoulée, le Swiss Team dispose d' un budget revu à la hausse30% ), auquel s' ajoute le salaire du chef de discipline. Il se monte ainsi à quelque 100 000 francs. Responsable du marketing et du sponsoring au sein de la commission nationale de Ski-alpinisme, l' ancien coureur à pied gruérien Pierre-André Gobet a sollicité certains partenaires à des fins de soutien financier et matériel: « L' objectif est que les athlètes n' aient plus à débourser de leur poche les frais de déplacement aux compétitions internationales », argue-t-il. a Gilles Liard, Sâles Jeff Cuennet, entraîneur du Swiss Team La paire composée de Didier Moret et de Yannick Ecœur lors de la dernière édition de l' Ovronnalpski, course qu' il remportèrent Photos: Gér ar d Ber thoud

Feedback