Le Vallon de Réchy . Préserver ce qui peut encore l’être

ous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains... Toute? Non! Un village peuplé d' irréducti Gaulois résiste encore et toujours à l' envahisseur. » Bon nombre de lecteurs connaissent cette introduction qui figure dans chaque aventure du célèbre héros de bande dessinée français, Astérix. Remplacez les irrésistibles Gaulois par quelques défenseurs de la nature et l' envahis romain par des promoteurs capables d' imaginer des domaines skiables n' importe où et vous voilà en passe d' écrire un nouveau scénario! Mais qui donc joue d' hui le rôle de ce petit lopin de Gaule libre? Le vallon de Réchy! Encerclé de stations – et non plus de garnisons de légionnaires – où le tourisme hivernal de masse est justement devenu légion, ce vallon secret témoigne d' une nature qui semble vouée à disparaître.

Un dur combat

Longtemps menacé par des projets de liaisons – le val de Réchy ne se prête pas vraiment au skitout danger

Une plante aussi magnifique que rare, la Silène de Suède

LE VALLON DE RÉCHY

PRÉSERVER CE QUI PEUT ENCORE L' ÊTRE

PRÉSERVER CE QUI PEUT ENCORE L' ÊTRE

LE VALLON DE RÉCHY

T E X T E / P H O TO S Stéphane Maire, Champex

« N

LES ALPES 4/2002

semble aujourd'hui écarté. En 1984, un ouvrage naissait de la volonté de quelques opposants à une telle atteinte. Intitulé Les richesses du vallon de Réchy et édité par le WWF Valais, ce livre sonnait comme un cri d' alarme. Un avant-propos signé par le chef du Département de l' envi valaisan de l' époque, doublé d' une préface rédigée par le président du WWF Valais et par l' un des membres de l' association « Les Amis du vallon de Réchy », témoignaient de l' inquiétude face aux menaces pesant sur ce petit bout de paradis.

Aujourd'hui, la perspective de voir les versants de la vallée défigurés par des remontées mécaniques est écartée. La région de l' Ar du Tsan et des bas marais situés en amont, caractérisée par les méandres extraordinaires de La Rèche, fait office de protection. Afin de renforcer le statut protégé de l' endroit, les communes environnantes ( Saint-Martin, Nax, Grimentz, Vercorin ) collaborent pour mettre en place un tourisme doux. L' avenir semble donc assuré et cette perle rare du Valais central devrait encore charmer de nombreux visiteurs.

Un monde riche

La faune locale renferme presque toutes les espèces qui s' observent en haute montagne, phénomène remarquable pour une région peu étendue. La variété des biotopes et le fait que la majorité des étages montagnards propices à la vie sauvage y soient représentés sont sans doute à l' origine de cette diversité et de cette abondance. On y trouve de nombreux oiseaux et mammifères. Lors d' une visite, vous ne pourrez manquer le chamois: plusieurs centaines de bêtes arpentent les lieux. De même, par une belle journée d' automne, probablement aurez-vous la chance d' entendre le brame du cerf, puisque l' es est représentée par quelques dizaines d' animaux. D' autres, par contre, se veulent assez rares, comme la marmotte et le bouquetin.

Les lieux regorgent aussi de trésors botaniques. L' Ar du Tsan et les alluvions de La Rèche hébergent des groupements rares en Valais et parfois même en Suisse. Il y a là certaines laiches, qui attirent surtout le regard des spécialistes, mais aussi de superbes fleurs. Edelweiss, saxifrages à deux fleurs et bien d' autres beautés attendent votre visite.

Sur le plan géologique, on observe de nombreux phénomènes intéressants, liés en grande partie à l' activité des glaciers et aux variations climatiques que connaissent ces altitudes. Finalement, le réseau hydrologique, intact – ce qui est exceptionnel en Valais – témoigne de l' approche respectueuse de l' homme dans ce vallon: les sources ont peu été captées et quelques bisses s' écoulent calmement sur les flancs de la montagne.

Voyage aux sources de La Rèche

De Sion, une route sinueuse s' élève jusqu' aux Mayens de Réchy, d' où un sentier muletier conduit au petit alpage de La Lé. Le décor reste encaissé et l'on peine à croire que tout ne s' arrête pas au Mont Noble ou à La Brinta, qui trônent chacun sur une rive du val, mille mètres en amont.

Vue sur la chute de La Rèche, s' écoulant du plateau de l' Ar du Tsan. Au fond, La Maya Pho to s:

St éph ane Ma ire

Bercé par le murmure des eaux qui s' écoulent vers le Rhône au nord, le promeneur se hisse le long du chemin forestier. Comme il s' approche du torrent, le son s' ampli. Il ignore encore quel spectacle l' attend, une fois parvenu au Tsartsey. Là, le rideau s' ouvre. Les arbres s' effa et La Rèche,royale,fait son entrée.. " " .Admiratif,vous ne pouvez que contempler en silence le tableau qui s' offre à vous: la rivière file entre les rocs et le tumulte de cette chute est aussi magnifique qu' inattendu.

Que se cache-t-il en haut de cette cascade, dissimulé par un verrou? D' où provient cette rivière en furie? Poussé par la soif de la découverte, vous avalez rapidement les lacets qui vous y mènent. Parvenu à bon port, le paysage est à cent lieues de celui que vous imaginiez: face à vous se déroule maintenant une rivière paresseuse. Débouchant à peine sur le plateau de l' Ar du Tsan, le cours d' eau montre des signes évidents d' hésitations, s' en allant à gauche, puis à droite, paraissant revenir en arrière. La marmite bouillonnante de votre imagination a fait place à une scène des plus paisibles.

Encore un peu surpris par la transition brutale du décor, vous comprenez sans peine la timidité de cette rivière. Car le vallon, encaissé dans sa partie inférieure, s' évase dès l' Ar du Tsan, le paysage s' ouvrant à mesure

Le plateau de l' Ar du Tsan s' est coloré des teintes flamboyantes de l' automne. On se croirait presque aux portes du désert Pho to s: St éph ane Ma ire LES ALPES 4/2002 En été, la végétation recouvre le plateau de l' Ar du Tsan. Les méandres de la Rèche, vus d' en haut, se découpent sur le vert ambiant Un mois plus tard, l' hiver a déjà pris ses quartiers. La Rèche paresse sur le plateau de l' Ar du Tsan, recouvert des premières neiges, dans une lumière bleu métallique La croix du col du Cou. Au fond, les Becs de Bosson La gouille de Potoc, prise par les premières glaces Le Louché, au seuil de l' hiver LES ALPES 4/2002

que l'on gagne de l' altitude. Impression confirmée une fois le palier suivant franchi, d' où le sentier conduit presque à niveau jusqu' au Louché. Source retirée de La Rèche, il repose au pied de La Maya, tour monolithique qui rappelle la Monument Valley, à l' ouest des Etats-Unis. En moins ample bien sûr! Tout comme, d' ailleurs, l' étendue quasi « steppique » de l' Ar du Tsan faisait penser aux vastes prairies mongoles. Plus au sud, les Becs de Bosson et les Pointes de Tsavolires ferment le val, mettant un terme à ce voyage dépaysant.

Se perdre dans le vallon de Réchy

Qui n' a jamais connu la hantise de se perdre en montagne? Préparation minutieuse de la course, étude de la carte, autant de mesures censées prémunir le montagnard contre les mauvaises surprises. S' égarer serait-il donc un luxe? Peut-être, et le plaisir procuré en devient d' autant plus fort. Mais quel rapport avec le vallon de Réchy? Et bien justement, en guise de propositions d' iti, je pensais judicieux de vous inviter à vous perdre.. " " .Venez, voyez et laissez-vous guider.

Des Mayens de Réchy, vos pas vous mèneront naturellement jusqu' au Louché. En chemin, vous découvrirez quantité de merveilles, qui vous surprendront: par leur beauté tout d' abord et par le fait qu' elles vous pousseront à vous arrêter ensuite. Faire halte, attendre et laisser la vie se dérouler sous vos yeux. Une visite dans le vallon s' ap presque à un pèlerinage. Mieux vaut venir sans buts dans ce sanctuaire. Ils se dessinent d' eux. Plutôt que de suivre un tracé prédéterminé, il faut privilégier les chemins de traverse. Errer, fouiller pour découvrir les trésors et garder ses sens en éveil.

Quelques jalons

Quelques points de repère, disséminés au sein du vallon, permettent une première approche. A l' arrière, les flancs de la Tour de Bonvin, que l'on atteint par un sentier partant du Tsartsey, s' habillent de teintes sublimes et les mélèzes jettent leur cime d' or vers le ciel, tandis que les airelles tapissent tout de rouge. Au petit matin et en fin de journée, les grands cerfs animent le paysage sonore de leur brame. Les versants couverts de vernes à l' est du Mont Noble offrent un couvert idéal aux cerfs et il est fréquent de pouvoir les y observer. Peu avant la cascade de La Rèche, au Tsartsey, des souilles attirent les animaux, rendant les rencontres plus probables. Il m' est arrivé de pouvoir admirer un mâle accompagné de quatre femelles sur le plateau de l' Ar du Tsan, gambadant à découvert.

L' Ar du Tsan et les marais bordant le cours de La Rèche retiendront assurément l' attention des visiteurs. Il faut traverser ces décors, puis les admirer de haut pour en mesurer toute la beauté. Le sentier menant au Louché est idéal pour ce faire, mais on n' hésitera pas à s' en éloigner. Les flancs rongés par l' érosion du Roc de la Tsa et du Roc d' Orzival forment des décors extraordinaires, qui méritent une visite. Aucun chemin ne conduit dans les parages et il est souvent nécessaire de parcourir des pierriers assez instables, qui recèlent des trésors botaniques. Aux abords du col du Tsan – auquel aucun sentier ne mène non plus – on remarque les cicatrices laissées par les installations mécaniques des vallées voisines, ce qui rappelle le caractère sauvegardé du vallon de Réchy.

En chemin pour Le Louché, vous croiserez la charmante petite gouille de Potoc. Puis, le fond du vallon. La cime pittoresque de La Maya, que vous aurez déjà aperçue si vous avez gagné l' Ar du Tsan par la route de la rive droite de la vallée. La crête douce des Pointes de Tsavolires, que vous aurez encore à gagner sans pouvoir suivre de chemin balisé et le panorama qu' elle offre. Mais parvenu aux frontières du vallon de Réchy, il est probable que vous n' ayez qu' un désir: revenir sur vos pas et retrouver l' atmosphère qui baigne ce havre de paix.

Renseignements pratiques

Accès

Plusieurs routes permettent d' accéder au vallon de Réchy en véhicule. On respectera les interdictions de circuler, qui évitent de transformer la région en parc à voitures. Plusieurs remontées mécaniques conduisent aussi aux

Pho to s:

St éph ane Ma ire LES ALPES 4/2002 Amours de papillons Gros plan sur un Aster des Alpes. Le vallon de Réchy abrite des trésors botaniques Les mélèzes ont revêtu leur parure d' automne Pho to s: St éph ane Ma ire

abords de la vallée, depuis Vercorin, Grimentz, Nax, etc. Pour tous renseignements, on peut s' adresser aux offices du tourisme ou sociétés de développement suivants: Vercorin, tél. 027 455 58 55; Nax, tél. 027 203 17 38; Grô-ne/Loye, tél. 027 458 24 57; Grimentz, tél. 027 475 14 93; Saint-Martin, tél. 027 281 24 74; Mase, tél. 027 455 53 06; Vernamiège, tél. 027 203 12 53.

Lieux de ravitaillement et/ou d' hébergement

Dans les environs de la vallée, il existe de nombreuses possibilités de loger, également pour des groupes.

Rive droite de la vallée: cabane de Chantovent ( 20 pl. ), tél. 027 455 12 45; cabane des Tzardons ( 10 pl. ), tél. 027 203 47 98; cabane de l' Etable ( 30 pl. ), tél. 027 455 12 45; colonie de Sigeroulaz ( 34 pl. ), tél. 027 455 12 45; cabane de l' Ar de Bran ( 30 pl. ), tél. 027 458 28 60; cabane des Barmettes ( 16 pl. ), tél. 032 857 21 20; chalet Bellecrête(115 pl. ), tél. 027 455 12 45.

Rive gauche de la vallée: chalet du Mont Noble ( 15 pl. ), tél. 027 203 10 56; chalet du Chiesso ( 15 pl. ), tél. 027 203 14 19; restaurant Zorniva ( 60 pl. ), tél. 027 203 13 45; cabane du Ski-Club ( 36 pl. ), tél. 027 458 34 44; cabane de la Béchette ( 12 pl. ), tél. 027 458 24 67; colonie La Forêt ( 60 pl. ), tél. 027 281 24 37; colonie de Mase ( 38 pl. ), tél. 027 281 15 82 cabane des Becs de Bosson ( 50 pl. ), tél. 027 281 39 40

Cartes et guides concernés

CN 1: 25 000, 1307 Vissoie

M. Brandt, Guide CAS des Alpes valaisannes, tome 3, Du col Collon au Theodulpass.

P. Metzker, Guide CAS de ski alpin, tome 3, Alpes valaisannes

On obtiendra aussi de précieux renseignements auprès de l' association « Les Amis du Vallon », Case postale 44, 3966 Chalais. a

Malgré leur sinistre réputation, les araignées sont parfois splendides Combe au pied de la Tour de Bonvin

Voies et sites nouveaux

Vie e siti nuovi

Neue Routen und Gebiete

Escalade libre / Compétition

Arrampicata libera e di competizione

Sport- und Wettkampfklettern

Feedback