L'écho de l'Ela. Un tour à skis ou en snowboard dans les Grisons

Un tour à ski ou en snowboard dans les Grisons

L' écho de l' Ela

Le tour de l' Ela, de Naz dans la vallée de l' Albula à Filisur, est surtout connu comme balade d' été. Mais cette excursion très variée d' une journée est également un vrai plaisir en hiver, que ce soit à skis ou en surf. La solitude ne peut être brisée que par l' écho de sa propre voix.

Col d' Ela. Le soleil vient de franchir l' arête sud de l' Ela. Sphère aplatie et dorée, il éclaire mon visage et, derrière moi, la paroi rocheuse imposante du Corn da Tinizong. De l' autre côté, plongé dans l' ombre hivernale, le Piz Ela, une masse gigantesque déposée par la main d' un cyclope entre la vallée grisonne de l' Albula et la région de Surses. Et entre-deux, le silence, rien que le silence. Personne, pas d' autres traces de ski, rien. Le col a été balayé à nu par les bourrasques de février. Les pierres envoient des éclats rouges, noirs et blancs dans un jeu grandiose de lumières et de formes.

Montée fatigante

Dès l' aurore, j' ai eu l' Ela rien que pour moi. Et ce n' est pas seulement sur l' Ela que je me suis retrouvé seul, j' étais également l' unique client de l' hôtel à Preda, et ce, en pleine saison de vacances. A cinq heures, à la lueur de ma lampe frontale, j' ai quitté Naz pour m' avancer dans le val Mulix. Dans la montée escarpée qui sépare l' Alpe Mulix et le val Tschitta, j' enfonce à chaque pas jusqu' aux genoux, avec mes skis courts. Bien que la nuit ait été claire, la densité de la forêt a protégé le sol du froid et empêché la neige de geler. J' en perds presque mon sang-froid. Pourquoi m' éreinter de la sorte? Mais le désir d' explorer cette immense forteresse de rocher l' emporte. Le val Tschitta est une première récompense pour ma persévérance. La neige devient plus ferme à chaque pas. Bientôt elle me porte et forme un support idéal pour mon ascension qui, passé le Tschimas da Tschitta, m' amène sur un petit plateau.

Echo multiple

Je suis enfin sur ma montagne. Je m' émer de la voir changer de visage à chaque mètre. A la Fuorcla da Tschitta, je prends congé du Piz Uertsch et du Piz Kesch, les autres géants grisons qui se détachent de l' horizon dans la clarté de l' aube. En jouissant de chaque virage, je descends sur mon surf jusqu' aux Laiets, les petits lacs. Derrière moi, les huits cents mètres, devant moi, la plaisante vallée glaciaire. Puis une brève remontée, et je suis au col d' Ela. En fait, je ne suis pas un sentimental, mais tout à coup, je m' entends pousser un cri d' allégresse. Les parois du Corn da Tinizong et de l' Ela me le renvoient. Et pas une fois, non, c' est jusqu' à quinze fois que la montagne me rebat les oreilles de ma propre voix. Je crie, et c' est tout un chœur qui répond. Ohé ohé ohé é é éé éé, le cri rebondit sur les flancs de la montagne, jusqu' à ce qu' il s' affaiblisse et finisse par se taire.

Solitude

C' est avec peine que je parviens à quitter cet endroit magique. Les vastes pentes, parfois raides qui descendent jusqu' à la Vu sur l' Ela!

Le silence, rien que le silence Photos: David Coulin cabane du CAS Chamonas d' Ela sont solitaires, la cabane même est solitaire, elle dort à l' instar de la vallée encaissée tout au fond du val Spadlatscha, qui s' adosse sur deux kilomètres au flanc est de l' Ela. Après avoir passé quelques pentes de neige ramollie, je retrouve de nouveau le soleil. C' est ici que je prends congé de la montagne. Je fais attention à bien rester sur le chemin forestier, car à gauche ou à droite, j' enfoncerais immédiatement. Je repasse du surf aux skis courts qui sont plus faciles à contrôler. Le chemin se fait de plus en plus large, se durcit pour devenir une route verglacée, dont les virages vaporeux plongent sur Filisur. Et moi avec.

Informations

Accès: départ de Naz dans la vallée de l' Albula, 1747 m. Possibilité d' héberge à Preda, à l' hôtel Kulm, tél. 081 407 11 46. De Coire, on peut rejoindre Preda en train en passant par Thusis et Filisur. Une variante consiste à prendre le car postal par Lenzerheide. En voiture, le trajet le plus rapide, mais qui Photos: David Coulin n' est pas le plus court, passe par Thusis et Tiefencastel pour aboutir à Filisur, où l'on se gare. Trajet: de Naz, suivre le val Mulix jusqu' à l' Alpe de Naz. Puis monter à droite une pente raide boisée jusqu' au val Tschitta. Suivre le ruisseau jusque sous le Tschimas da Tschitta. Rester à gauche jusqu' au replat se trouvant sous le Piz Val Lunga, puis tourner franchement à droite pour rejoindre le replat de Cuetschens. La voie directe de Tschimas da Tschitta à Cuetschens qui est indiquée sur la carte de randonnée à skis n' est pas recommandée. Ensuite, rejoindre à l' ouest la Fuorcla da Tschitta, 2831 m. Descente à l' ouest sur les Laiets, 2594 m, brève remontée au nord-ouest au col d' Ela, 2724 m. Par une grande courbe à gauche, descendre à la cabane d' Ela, puis dans le val Spadlatscha jusqu' à Filisur. Dernière remontée d' environ 20 min pour atteindre la gare.

Dénivelée/Temps: environ 1300 m de montée ( env. 5 h ) et 1900 m de descente, ( env. 2 h ). Difficulté: PD. Pas de difficultés techniques à la montée. En cas de verglas, la descente sur la route de Filisur peut être délicate. Cartes/Guides: CN 1: 50 000, feuille 258 S Bergün. Eggenberger Vital, Skitouren Graubünden, Editions du CAS, Berne 1999. a David Coulin, Horw ( trad. ) La descente: un vrai régal. A la hauteur de l' Alpe de Pradatsch, dans le val Spadlatscha Un départ dans le calme.. " " .Vue dans le val Mulix avec, à l' arrière, le Piz Mulix Sur la Fuorcla da Tschitta: un dernier coup d' œil sur le Piz Kesch, l' autre sommet marquant des Grisons

Feedback