Les nouveaux « randonneurs alpins expérimentés » Redécouverte d'une variante de l'alpinisme

La randonnée alpine est un nouveau concept qui fait école, balayant la poussière qui recouvrait une activité aussi ancienne que le tourisme. Ses adeptes, toujours plus nombreux et très souvent jeunes, trouvent du plaisir à « crapahuter » dans les escarpements et les raides pentes gazonnées.

La randonnée alpine, réservée aux montagnards expérimentés

T5 et T6 représentent les degrés les plus élevés de difficulté des parcours de randonnée. Comme il s' agit souvent d' escarpements, de gazons en forte pente, d' éboulis ou d' arêtes délitées, il est rarement possible de s' y assurer seul. Le piolet ou les crampons peuvent être parfois utiles sur des gazons pentus. Un faux-pas entraîne souvent des conséquences graves. Les randonneurs parcourant de tels itinéraires ne doivent pas être sujets au vertige. Il leur faut un pied très sûr, un bon sens de l' orien et une intuition affirmée pour le bon choix de l' itinéraire. Dans les endroits où des chutes de pierres sont possibles, il est recommandé de porter un casque.

Feedback