Les Wrangell Mountains de l'Alaska. Des géants de feu et de glace

T E X T E / P H O T O S Olivier Gilliéron, Corbeyrier

Des géants de feu et de glace

LES WRANGELL MOUNTAINS DE L' ALASKA

Mountains, on découvre que toute la crête faîtière est recouverte par un énorme glacier qui s' écoule des sommets principaux pour former, dans la vallée principale, le Nabesna Glacier, long de plus de 80 km et large de 9 km.

Une histoire géologique mouvementée

Eruptions volcaniques, tremblements de terre, raz-de-marée: la terre de l' Alaska a la réputation d' être instable. Particulièrement représentatives de ces phénomènes, mais diffi cilement accessibles, les îles Aléoutiennes ne manqueront pas d' attirer l' attention des amateurs de volcanologie. Situées à l' ouest de l' Alaska, elles font partie de la ceinture de feu du Pacifi que et constituent l' une des zones sismiques les plus actives du monde. Quant au processus géologique des Wrangell Mountains, il commence il y a plusieurs millions d' années, lorsqu' un morceau de

Alaska ( USA ) Canada Océan Pacifique USA Golfe de l' Alaska Anchorage Wrangell Mountains En dehors des zones polaires, les glaciers des Wrangell Mountains comptent parmi les plus grandes étendues de glace Photos: O livier Gilliér on

LES WRANGELL MOUNTAINS DE L' ALASKA

Photos: O livier Gilliér on La forte érosion est à l' origine de la formation d' un relief aux structures diverses. Les contreforts des Wrangell Mountains laissent apparaître les origines volcaniques de ce massif

l' écorce terrestre, situé dans l' océan Pacifique, entre en collision avec le continent nord-américain. Donnant naissance à plusieurs chaînes de montagnes, ce gigantesque choc géologique fait émerger de nombreux volcans à l' intérieur des Wrangell Mountains. Aujourd'hui, la quasi-totalité de ceux-ci sont éteints et le seul volcan encore actif du massif est le Mont Wrangell, dont la dernière éruption remonte à 1900. Il est sous étroite surveillance depuis le catastrophique tremblement de terre de 1964, le plus important qu' ait connu l' Amérique du Nord, 8,75 sur l' échelle de Richter. Son épicentre, situé dans la Baie du Prince William, a soulevé le fond des mers d' une quinzaine de mètres sur un rayon de 200 km et provoqué un raz-de-marée atteignant jusqu' à 65 m de hauteur. Les Wrangell Mountains sont donc en grande partie constituées de coulées de lave basaltiques, de couches de calcaire marin et autres sédiments.

Le contraste des saisons

Situées entre l' océan Pacifique et les basses terres de l' In, les Wrangell Mountains subissent de manière déterminante l' influence des courants continentaux et maritimes, qui sont fortement contrastés. Cela entraîne des étés particulièrement doux mais souvent pluvieux et orageux, surtout le long de la ligne côtière. Quant aux hivers,

froids et sombres, ils offrent des journées courtes mais fréquemment dégagées, tout comme l' automne qui, sous ces latitudes, est une saison extrêmement brève. Au printemps, l' allongement des jours et le réchauffement de la température s' étendent jusqu' à ce paysage montagneux où les précipitations neigeuses peuvent néanmoins tomber en toute saison. Bien que les conditions météorologiques puissent changer à une vitesse surprenante, c' est la période la plus favorable pour les alpinistes qui veulent s' engager à l' intérieur du massif. A plus basse altitude, l' air est évidemment moins froid et la montagne offre sa protection contre des précipitations excessives.

Un festival de glaciers

Tout au long de son histoire, l' Alaska a été façonné et conditionné par la glace. Il y a quelque 18 000 à 20 000 ans, à l' apogée de la dernière période glaciaire, les glaciers recouvraient la majeure partie de ce vaste territoire, à l' ex de la plaine côtière arctique, de certains bassins et de quelques plateaux. Ces lourdes masses de glace commencèrent à fondre puis, en se mouvant très lentement, sculptèrent les montagnes, laissant derrière elles de profondes vallées ou des fjords. Aujourd'hui, environ 5 % de la surface de l' Alaska, soit 78 000 km 2, sont encore recouverts par la glace ( en incluant les zones de permafrost, on est même proche des 80 % ). Si on dénombre plus de 5000 glaciers en Alaska, la plupart de ceux-ci se situent dans le Centre-Sud et le Sud-Est. Ces deux régions se distinguent par d' imposantes chaînes de montagnes situées à proximité immédiate de l' océan. C' est la conjonction de ces deux milieux extrêmement contrastés, caractérisés par l' opposition des courants chauds du Golfe de l' Alaska et ceux, glacés, du continent, qui a donné naissance à cette extraordinaire densité de glaciers. L' humidité abon-

dante provenant de l' air océanique est ainsi refroidie en remontant le versant de ces montagnes; elle se condense et tombe en précipitations sous forme de neige. Ces dernières nourrissent en grande quantité les glaciers et les champs de glace qui viennent parfois se jeter dans l' océan. Bien que situés assez à l' intérieur des terres, les glaciers des Wrangell Mountains sont nourris de ce même processus. Totalement vierges, les Wrangell Mountains nous offrent un festival de glaciers parmi les plus importants en dehors des zones polaires. Par leur immensité et leur nombre, ils nous donnent une image de ce qu' a pu être la dernière glaciation dont ils sont les vestiges.

Un espace protégé, peu arpenté par l' homme

Les premiers explorateurs des Wrangell Mountains furent les prospecteurs de cuivre qui, à partir de 1907, exploitè-rent plusieurs mines. Le minerai le plus pur fut découvert en amont de la Chitina, un affluent de la Copper River,

Photos: O livier Gilliér on A certains endroits, seuls quelques crêtes ou sommets émergent de la masse glaciaire et participent de l' aspect imposant et « digne d' une époque gla- ciaire » des Wrangell Mountains.. " " .Beaucoup de sommets et de glaciers, rarement fréquentés, y sont encore anonymes

dans ce qui allait devenir la mine de Kennicott ( du nom du glacier proche ). Peu à peu les ressources en cuivre s' épuisèrent et la mine fut fermée en 1938 après avoir produit 500 000 tonnes de cuivre et 2,7 tonnes d' argent. Aujourd'hui, deux routes, non revêtues, permettent d' ar timidement aux pieds des Wrangell Mountains. L' une, la route de Mc Carthy, mène aux vestiges de la mine de Kennicott tandis que l' autre, la route de Nabesna, traverse un paysage monotone de taïga. A part ceci, les Wrangell Mountains sont restées un monument de pureté et le petit nombre de randonneurs, de chasseurs et d' alpinistes qui visitent ces lieux passe totalement inaperçu dans cette immensité. En 1978, les Wrangell Mountains et les St-Elias Mountains ont été protégées comme Monument national puis, en 1980, comme Parc national. Avec ses 52 000 km 2, c' est le plus grand parc des Etats-Unis ( presque six fois la superficie de Yellowstone ). En y ajoutant les 21 600 km 2 adjacents du Parc national de Kluane, au Canada, l' UNESCO a désigné cet ensemble comme l' un des premiers sites du patrimoine mondial. Il reste à souhaiter que ces étendues sauvages aux paysages grandioses restent à l' abri de toutes spéculations destructrices, et demeurent l' apanage des aigles et des grizzlis. a

Photos: Olivier Gilliéron En survolant les Wrangell Mountains, on découvre quelques sommets qui figurent parmi les plus élevés de l' Alaska. Recouverts d' une gigantesque calotte glaciaire, ils sont la principale source d' alimentation des glaciers environnants

Montagnes et environnement

Montagne e ambiente

Berge und Umwelt

Feedback