Magazine publicitaire

A propos des «Alpes» 12/2016

L’édition 12/2016 des «Alpes» comprend 84 pages, y compris les quatre pages de couverture.

Après analyse, je suis arrivé à la répartition suivante: 37 pages de texte, 12 pages de Portfolio des Alpes, 6 pages d’information sur des produits et des événements, 29 pages de publicité. Si on enlève des pages de texte celles qui contiennent des photos en pleine page, il en reste 29. La publicité et les informations sur les produits l’emportent donc sur les pages qui proposent «quelque chose à se mettre sous la dent», c’est-à-dire du contenu utilisable. Pour moi, «Les Alpes» sont devenues un magazine d’images et de publicité. Dommage!

Prise de position de la rédaction

Pour de nombreux lecteurs, la publicité joue un rôle informatif, mais elle est parfois aussi une source d’irritation. Il est important de savoir que la rédaction a reçu le mandat du Comité central de générer des recettes avec les annonces. La publicité contribue à financer un tiers des coûts de production de la revue. La cotisation des membres du CAS au Comité central est de 65 francs, dont seulement 15 francs par année vont à la revue. L’existence de cette dernière n’est possible que grâce aux recettes provenant des annonces et à une production extrêmement efficiente et bon marché. En outre, nous voyons comme un signe de qualité le fait que les annonceurs continuent à diffuser de la publicité dans notre revue.

Feedback