Nouvelle primevère dans les alpes

Androsace albimontana, voici le nom de l’une des plus récentes habitantes des Alpes. Cette plante de la famille des primevères, caractérisée par ses fleurs de couleur rose pâle, sa pilosité et son habitat dans des éboulis et moraines de roches siliceuses dès 1800 mètres d’altitude, a été décrite officiellement en 2020. Elle n’est toutefois pas une inconnue, puisque le naturaliste Horace Bénédict de Saussure avait déjà noté les fleurs roses de certaines androsaces lors de ses voyages sur le Mont Blanc en 1788, fait remarquer un communiqué de la Société Suisse de Systématique, qui l’a élue espèce de l’année 2021. Cette primulacée, jusque-là confondue avec l’androsace pubescente, a été trouvée dans le massif du Mont Blanc, de part et d’autre de la frontière franco-suisse. Côté helvétique, on la retrouve encore sur des roches non calcaires et des schistes dans le massif de Morcles et dans les Alpes Pennines occidentales. Comme les autres espèces du genre Androsace, elle devrait rejoindre la liste des espèces protégées en Suisse et en France.

Feedback