Nouvelle saison de ski-alpinisme. Ces peaux qui démangent

Nouvelle saison de ski-alpinisme

Avec l' arrivée des premiers flocons, les amoureux de la peau de phoque ont des fourmis dans les jambes. Bon nombre d' entre eux ont déjà arpenté les sommets en quête de leur condition physique.

Ce début de saison est aussi le moment propice pour dresser un rapide bilan et surtout pour esquisser les perspectives et objectifs 2004 du Swiss Team 1 avec l' en

traîneur Jeff Cuennet et le président de la commission de ski-alpinisme de compétition, le Fribourgeois Romain Ducret.

Jeff Cuennet, l' an dernier, votre première saison à la tête du Swiss Team s' est soldée par une moisson de 12 médailles aux Championnats d' Europe en Slovaquie. Pareil succès était-il attendu?

Nous savions que les Dames étaient au bénéfice d' une excellente forme. Quelques médailles étaient accessibles. La surprise est plutôt venue des Messieurs qui ont su se surpasser au bon moment. Ils ont entraîné dans leur sillage d' autres camarades d' équipe. Le bilan final de la saison passée est à qualifier d' excellent.

Place maintenant au présent. Quels sont les objectifs de cette saison suisse qui débute prochainement avec le Trilogiski?

Le Trilogiski, prévu le 25 janvier aux Portes du Soleil, est un rendez-vous très important pour toute l' équipe. Cette épreuve inaugurale de la Coupe de Suisse Columbia est un passage obligé en vue des sélections qui seront opérées pour les championnats du monde à val d' Aran, dans les Pyrénées espagnoles. Cet hiver, nous voulons tout d' abord confirmer les excellentes performances réussies aux Championnats d' Europe l' an passé et, ensuite, essayer d' améliorer notre actuelle troisième place au classement par équipes. Cependant, vu notre budget limité, nous ne partici-perons à l' étape de Salt Lake City ( USA ) qu' avec un effectif réduit.

Romain Ducret, président de la commission de ski-alpinisme de compétition, est très optimiste pour la nouvelle saison. On le voit ici lors de la course de ski-alpinisme à Grindelwald « Le bilan de la saison passée est à qualifier d' excellent », constate Jeff Cuennet avec satisfaction, précisant que la surprise est surtout venue de la part des Messieurs qui se sont surpassés au bon moment. Pierre-Marie Tramarcaz suivi de Florent Troillet au-dessus de la mer de brouillard qui cache le Chablais et le lac Léman Jeff Cuennet, entraîneur du Swiss Team depuis une année, participant au trilogiski des portes du soleil Pho to s: Gé ra rd Be rt ho ud Photo: Ruth Oerli LES ALPES 12/2003

Quel sera le point culminant de l' hiver? Il y en aura deux. Les mondiaux en Espagne en mars et, bien évidemment, la Patrouille des glaciers fin avril. Cette épreuve mythique est très médiatisée et braque les projecteurs sur notre discipline sportive. En outre, édition après édition, la Patrouille des glaciers se rapproche des exigences internationales au niveau du matériel. Avec la suppression des télémarks, les participants disposeront d' un matériel équivalent. C' est un grand pas vers la bonne direction.

Quelques mots sur les structures mises en place au sein du Swiss Team.

Le Swiss Team recense 33 membres, répartis en deux groupes: l' équipe nationale et le cadre A. Quinze coureurs forment l' équipe nationale. Ils ont déjà acquis le niveau international et l' ont prouvé en obtenant d' excellents résultats. A côté, 18 athlètes composent le cadre A. Tous bénéficient d' un large potentiel qu' ils n' ont encore pas complètement développé ni exploité. Moyennant de bonnes performances, ils peuvent tous briguer une promotion en équipe nationale.

Romain Ducret, comment voyez-vous la saison qui se profile?

Nous continuerons à travailler sur deux axes. D' une part, nous allons privilégier l' élite, au travers du Swiss Team, et, de l' autre, continuer à promouvoir l' as populaire de la discipline au travers des épreuves de la Coupe de Suisse Columbia. Pour cette saison, mes prévisions sont très bonnes. Au sein de la commission, nous avons peaufiné nos structures. Je suis néanmoins conscient qu' il nous reste du chemin à parcourir. Mais, chaque année, nous progressons. Fort de l' excellente motivation qui anime nos athlètes et vu leurs extraordinaires performances l' an passé, je suis certain que nous récolterons de nouveau de probants résultats sur la scène interna-tionale. a

Propos recueillis par Ruth Oehrli, Gstaad ( trad. )

Feedback