Orny (Escalades à -)

fie e siti nuovi

»uè Ròuten und Gebiete

( Escalades à Orny

A l' est du massif du Mont Blanc, dans la région de Trient, à deux pas de la cabane d' Orny, des dizaines de voies d' escalade de diverses difficultés, dans un granit superbe, ont été ouvertes au cours des deux dernières décennies. De retour de ce paradis de l' escalade, Mario Colonel décrit ici les plaisirs et les beautés qu' il y a découverts.

On a souvent tendance à associer le massif du Mont Blanc à Chamonix, réduisant ainsi cet ensemble géologique et glaciaire aux quelques parois les plus aisément visibles depuis la station. C' est oublier qu' il déborde sur le Valais voisin, où il offre aussi de magnifiques parois, souvent méconnues parce que plus cachées. Champex, la petite agglomération serrée autour de son lac, ne donne pas l' impression d' être dans un cadre alpin et les pédalos qui glissent sur l' eau nous inciteraient plus facilement à un autre type de sport que l' esca. Pourtant, dès que l'on prend le télésiège de la Breya, on se retrouve tout de suite dans l' ambiance de la montagne et les sentiers invitent à repartir pour l' altitude. D' autant plus qu' en prenant cette voie d' accès, vous aurez la possibilité de découvrir une des portes d' entrée du grand cirque blanc, car le Plateau du Trient et les Aiguilles Dorées seront bientôt à portée de votre vue.

Mais quand les étés sont torrides, que les faces nord se rétrécissent comme peau de chagrin, on est peu enclin à partir avec crampons et piolets. Les chutes de pierres qui ponctuent ces terrains, même en pleine nuit, n' encouragent en rien notre goût pour la haute altitude. L' été dernier, avec quelques amis, nous étions presque désabusés, nous demandant où aller pour ne pas recevoir des tonnes de granit sur la tête. Alors nous avons entendu parler d' Orny. Jusqu' ici, ce nom signifiait avant tout le Petit Clocher du Portale! Seul pro- Dans la 3* longueur de Jérémiade, à l' Aiguille d' Orny blême, et de taille: ses parois particulièrement raides ne conviennent qu' à de forts grimpeurs; les amateurs de 4 et de 5 n' ont rien à y faire. Sur le versant opposé, au-dessus de la cabane, on ne trouvait jusqu' au milieu des années 1970 qu' un petit nombre de voies. Défait, depuis la construction de la première cabane, en 1893, Orny s' était toujours contenté du rôle de refuge de secours pour pénétrer plus à fond dans le secteur.

Découverte et développement d' un beau filon II a fallu la visite de grimpeurs originaux tels que Thomas Gross, Stéphane Schaffter ou Yvette Vaucher pour voir quelques pitons fleurir sur les dalles. Mais ces petites voies ouvertes en guise d' entraînement.

sans doute dans l' optique de « gros coups », n' attiraient pas encore la foule. En 1977, cette « base arrière » se métamorphose grâce à la construction d' une nouvelle cabane, qui sera agrandie dès 19831, et à l' arrivée d' un nouveau gardien, Raymond Angeloz, guide, qui va relancer le processus de développement. Car à y regarder de plus près, Orny est entouré de dalles et de petites faces qui conviennent parfaitement à ceux qui recherchent l' escalade telle qu' elle se pratique dans les écoles.

.'Signalons à ce propos que, suite à l' abandon par le CAS du centre d' instruction d' Orny, les locaux et équipements d' instruction restent néanmoins à disposition. Réd.

Voies et sites nouveaux a.

< Raymond fait d' abord appel aux copains. Claude Remy, Lucien Abbet, Laurent Monnet vont délaisser quelque temps les voies difficiles pour se consacrer à des lignes bien plus abordables. Michel Piola, lorsque les conditions seront exécrables sur le reste du massif, viendra aussi jouer le jeu, s' intéressant plus particulièrement au Plan de l' Arche. Même l' Ecole polytechnique de Lausanne participera à cette dynamique et fabriquera pour l' occasion des plaquettes utiles dans les dalles encore vierges.

Aujourd'hui, plus de 3000 mètres d' escalade sont équipés, sans compter les secteurs où coinceurs et sangles sont encore indispensables. Le tout, dans un décor alpin à couper le souffle.

Généralités Le secteur présenté ici est en constante évolution. Les meilleurs renseignements, on les obtiendra donc directement du gardien de la cabane, qui surveille, nettoie, entre- tient son terrain d' action. Pour l' heure, on peut considérer que le secteur offre une trentaine de voies intéressantes. La plupart s' adressent aux grimpeurs de niveau moyen qui apprécient les dalles en 5 bien équipées. Cela dit, il y a possibilité de se frotter à la difficulté et de trouver quelques pas beaucoup plus délicats...

On peut grimper à Orny de juin à fin septembre, en fonction de la neige... et de l' ouverture du télésiège de la Breya. On accède à la cabane sans difficultés par un bon sentier, depuis la station supérieure du télésiège ( deux petites heures, 500 m de dénivellation ).

Matériel Bien que l' équipement soit dans l' ensemble très moderne, c'est-à-dire très complet, quelques sangles et un jeu de coinceurs peuvent être utiles dans certains itinéraires. On ne peut cependant pas parler d' écoles d' esca telles qu' on les connaît ailleurs et le mieux reste de s' informer sur place de l' équipement de la voie choisie. Il y a peu de rappels, deux fois 45 m de corde font l' affaire partout. En pleine saison, par forte fréquentation, il est judicieux de prévoir le port du casque, car de nombreuses vires sont encore encombrées de blocs Pilier de l' Avenir, Aiguille d' Orny ( 3150 m ) 3 La Faim aux trousses 5 Solaire système 10 Classique sud 11 Jérémiade 13 ( Cette voie n' existe plus ) instables. Si on se contente des sites qui se trouvent rive gauche du glacier, crampons et piolet seront inutiles.

Bibliographie Maurice Brandt: Alpes Valaisannes I ( Du Trient au Gd-St-Bernard ), éd. CAS.

Michel Piola: Le Mont Blanc, tome 2, éd. Glénat.

Pascal Tanguy: Le 4+, éd. Glénat.

Jürg von Känel: Schweiz Plaisir.

A noter que sur place, vous trouverez un jeu de topos mis à la disposition des grimpeurs.

Sélection de voies Le choix qui suit privilégie tout particulièrement les voies de difficulté moyenne. Il donne une vue assez générale du potentiel de la région, mélangeant petites courses et sorties dans de véritables écoles d' escalade parfaitement équipées. Il procède de l' amont vers l' aval.

Aiguille d' Orny, Falaise de l' Avenir Pour s' y rendre: de la cabane, suivre le sentier en direction ouest, contourner le pied de l' arête SE de l' Aiguille d' Orny, et découvrir dans un A la cabane d' Orny petit cirque deux aiguilles séparées par une brèche assez prononcée ( 20 minutes ). La Falaise de l' Avenir, située immédiatement à gauche de l' Aiguille d' Orny ( 3150 m ), propose plusieurs voies allant du 5 au 6 c obligatoire. On s' arrête en général une longueur sous le sommet, car la sortie s' effectue dans un terrain assez délité. Descente en rappel. A recommander:

« Faim aux trousses », D+, passages en 5 sur trois longueurs, équipée.

« Solaire système », 5+ obligatoire, 6a ou AO en difficulté maximale, 4 longueurs bien équipées.

Aiguille d' Orny ( 3150 m ) On y compte actuellement 5 grands itinéraires et une multitude de variantes dans le gendarme sommital, haut d' une longueur. Les voies font en moyenne entre 6 et 10 longueurs. Les plus classiques sont:

La « Classique sud », 4+, 6 longueurs, bien équipée ( 2 à 3 points par longueur ). Cette voie démarre à droite de la grande brèche séparant l' Aiguille d' Orny et le Pilier de l' avenir. Elle se déroule pratiquement sur le fil du pilier.

« Jérémiade », TD-, 5+, 8 longueurs.

Départ à gauche de « Quiche Moraine », dans un dièdre présentant un piton rouillé avec cordelette.

« Quiche Moraine », TD+, 6a+, 12 longueurs. La voie débute par une superbe dalle granitique coupée de deux petits surplombs, sur un petit pilier évident. Elle est équipée de 30 gol lots et 5 pitons. Prévoir tout de même des rocks et des friends 2 et 3.

Arête sud-ouest intégrale, D, 4+, 7 longueurs. L' itinéraire débute à droite du couloir ( voir itin. 949 et 952 guide CAS ) et commence par une dalle sur 8 m, avec un pas de 4+.

Descente: Du sommet, effectuer un petit rappel et venir sur une vire que l'on suit en direction de la cabane pour atteindre une zone d' éboulis permettant soit de regagner la cabane ( une bonne demi-heure ), soit de revenir au pied de la voie pour récupérer ses affaires.

Ecole d' escalade sous l' Aiguille d' Orny ( Côté jardin ) En montant à la cabane de Trient, avant l' Aiguille d' Orny, on franchit une butte ( 10 minutes de la cabane d' Orny ). On trouve là 13 voies dans un rocher peu incliné. Deux d' entre elles sont à équiper sur coinceurs et sangles. Voies de difficulté 4+, 5 sur trois longueurs maximum. Descente en rappel.

Aiguille d' Orny: l' une des variantes de sortie de Jérémiade, en 5+, 6 a. A l' arrière, la face nord du Portalet et, tout au fond, les Aiguilles Dorées.

Ecole d' escalade d' Orny Immédiatement à l' aplomb du refuge ( 5 minutes de marche d' approche ). 14 voies d' une longueur en moyenne. Difficulté entre 3 et 8a, avec prédominance de voies en 3 et 4 très bien équipées et convenant parfaitement pour une initiation.

Côté parc A la base de la face SE de l' Aiguille de la Cabane, à gauche des couloirs, on trouve une zone de bon rocher. Quatre itinéraires y sont tracés. Rocher excellent ( fissures et dièdres ) oscillant entre 4+ et 6a.

Aiguille de la Cabane Cette aiguille d' environ 190 m et située à un quart d' heure de la cabane s' atteint par des éboulis. On y trouve tous les styles d' escalade: fissures, dièdres, petits surplombs etc., dans cinq voies allant du 4 au 6a. A la sortie de ces itinéraires, on traverse à droite par une bonne vire pour atteindre en deux minutes le pied du grand gendarme sommital, le Capucin, dans lequel on trouve encore trois petites voies d' une longueur, de difficulté moyenne ( de 4+ à 5 c ). Descente: Du sommet, rappel de 15 m puis revenir en direction sud, côté cabane d' Orny, passer versant nord Voies et sites nouveaux a.

< par une brèche et descendre par un couloir facile qui ramène dans une zone d' éboulis et à la cabane d' Orny.

Gendarme d' Orny C' est le site le plus ancien, car il se trouve à l' aplomb de l' ancienne cabane d' Orny. 3 voies entre 4 et 5 c, 180 m de hauteur. Rocher excellent, avec passages dans des toits, en fissure, dans des dalles. Descente en rappel.

Plan de l' Arche C' est la première école que l'on découvre en montant à la cabane. Trois secteurs distincts: mur noir, dalle inférieure et dalle supérieure. Une heure de marche d' approche depuis le télésiège. Trois longueurs maximum pour une dizaine de voies allant du 4+ au 7b. Le nom des voies est indiqué au bas de la paroi et le gardien de la cabane peut vous prêter le topo de l' ensemble du site.

Mario Colonel, Chamonix

t ivres / Médias ibri, media ücher/Medien

Feedback