Plaisir inoubliable sur des sentiers sécurisés

A propos du courrier de lecteur «La banalisation de la montagne» paru dans «Les Alpes» 11/2018

Luca Petrone est d’avis que les chaînes et les marches incitent trop de randonneurs à s’exposer à des dangers. Il pense plutôt qu’il vaudrait mieux poser le moins possible de ces aides à la progression. Seuls les audacieux s’aventureraient alors sur des chemins de randonnée exposés. Pour ma part, je suis d’un tout autre avis! Pour les audacieux, il y a les sentiers de randonnée alpine balisés blanc-bleu-blanc et suffisamment de voies d’escalade de différents degrés de difficulté. Récemment, nous sommes montés au Säntis par la Himmelsleiterli, un itinéraire parfois exposé, mais équipé de cordes modernes. Un plaisir inoubliable! Pourquoi n’y aurait-on pas droit? Juste parce que ma vie et celle de mes amis nous sont importantes? Une corde réduit fortement le risque d’accident, deux cordes augmentent la sécurité de façon exponentielle. Je remercie donc vivement tous ceux qui sécurisent les tronçons dangereux des sentiers cotés T3 pour que nous, randonneurs amateurs, puissions y trouver du plaisir.