Seisler-Pfiler Nouvelle voie au Sex Noir

«Une aiguille rocheuse vraiment impressionnante.» C’est en ces termes que Mario Riedo, l’un des ouvreurs, décrit l’imposant support choisi pour cette nouvelle voie. Avant 2014, seules trois voies du Fribourgeois Daniel Blanc couraient sur la face nord-ouest du Sex Noir. Personne ne s’était risqué jusque-là sur le pilier convoité par Mario Riedo et David Fasel. La voie Seisler-Pfiler qu’ils ont imaginée évolue sur un rocher compact avec des prises franches, à l’instar des trois voies plus anciennes. Les deux ouvreurs conseillent toutefois de rester prudent sur les 10 derniers mètres, où la roche est délitée.

Quant au nom de la voie, il signifie «pilier singinois» en dialecte de la Singine, terre d’origine des deux ouvreurs.

 Carnet pratique

Situation:

Sex Noir (2731 m), face NW, secteur «Nétage» (Savièse)

En bref:

250 m, 8 L, 7a (6b obl., L1 A0)

Première ascension:

Mario Riedo et David Fasel. Ouverture au printemps 2014, première en libre en été 2014.

Accès:

Bus de Gsteig (via Sanetsch) ou de Sion (direction Sanetsch) jusqu’à l’arrêt «Savièse, Plan-d’Agy».

Attaque de la voie:

De l’arrêt de bus, revenir en arrière jusqu’au P. 1920. De là, gagner La Crêta, puis la Chaux de la Lé. Quitter ensuite le sentier balisé et gagner les rochers en traversant la Nétage (ruisseau).

Variante:

Possibilité de contourner L1 et L2 par les voies voisines de Daniel Blanc, puis de revenir sur la voie en traversant une dalle.

Descente:

Rappels dans la voie.

Mise en garde:

Roche délitée dans les 10 derniers mètres.

Matériel:

Cordes à double de 60 m, 15 dégaines.

Cartes:

CN 1: 25 000, feuille 1286 St-Léonard

Bibliographie:

D. Blanc, D. Lugon, Escalade en Valais Central, 2008

Feedback