Ski au Lario, what else… Courses à skis peu fréquentées autour du lac de Côme

Proche de la frontière suisse, le lac de Côme ou Lario est connu pour ses splendides résidences et ses pittoresques villages, mais aussi pour les montagnes qui l' entourent. Dominant le lac ou la proche Valsassina se dressent, hauts d' un peu plus de 2000 mètres, des sommets offrant au skieur de magnifiques panoramas.

La région est connue pour ses résidences somptueuses, son climat chaud et sa bonne cuisine italienne. Les experts en showbiz savent que George Clooney « What else? » s' est aménagé ici un refuge de vacances. On évoque aussi les montagnes rendues célèbres par le guide local Riccardo Cassin ( Les Alpes, 9/2009 ). Mais « Lario » ne rime pas forcément avec « ski ». Il y a pour cela d' autres montagnes: les Alpes valaisannes, par exemple, offrent de meilleures garanties d' enneigement que les sommets du lac de Côme, où la situation, fréquemment influencée par le foehn du nord, peut changer rapidement. Les accès sont compliqués et la documentation presque inexistante ( sauf sur Internet ). Bref: faire des courses à skis dans les environs du lac de Côme exige de la persévérance. Et du flair pour trouver la bonne approche !

 

Si l'on a passé les premiers obstacles et réalisé quelques courses ( peut-être avec l' aide d' indigènes serviables, quoique pas toujours familiers avec l' anglais et moins encore avec l' allemand ), on sera enthousiasmé. Il suffit de penser à la vue splendide que l'on a d' un sommet comme le Monte Bregagno sur le lac, les villages et les montagnes. Il s' y ajoute l' ambiance unique d' une course à skis commençant par un cappuccino et une brioche au bord du lac, et se terminant après la descente par une immersion dans la gastronomie italienne. En contemplant alors la crête du Bregagno, on ressent ici, dans le nord de l' Italie, une impression de douceur méditerranéenne.

 

Pour s' aventurer au Monte Bregagno ( 2107 m ), il faut commencer par suivre les interminables lacets de la route reliant Pianello ( 200 mètres d' altitude ) au point de départ ( 760 mètres ). Monter alors tout droit depuis la lisière de la forêt, passer à côté de quelques petites maisons, puis traverser une forêt de bouleaux clairsemée pour se retrouver plus haut en terrain découvert. Longer alors le Dosso di Naro: on le remonterait bien à reculons, pour se rassasier de la vue sur le lac bordé d' un damier de maisons et sur les crêtes ourlées de vagues de neige. En face se dresse l' imposant Monte Legnone, à gauche duquel s' ouvre la Valteline aux flancs de granit derrière lesquels se cachent les cimes de la Bregaglia. Plus bas, le long du lac, on peut admirer les crêtes de la Grigna dominant Lecco, avec son sommet principal Grigna Settentrionale ( ou Grignone ) et la Grignetta ( Grigna Meridionale ). Cette dernière est moins haute, mais découpée en une multitude de pointes. Au milieu de cette couronne repose le Lario, aux reflets parfois bleu foncé et parfois pâlissant dans une brume légère.

Soudain plus étroite et abrupte, l' arête du Bregagno s' allonge en grands arcs menant au point le plus élevé. Les plus courageux gardent les skis aux pieds, les autres les chargent sur leur dos. Peu avant le sommet, nous faisons halte pour contempler les montagnes se dressant de l' ouest au sud-ouest. Après la pause sommitale, c' est la descente directe dans la grande combe nous séparant de l' itinéraire emprunté à la montée. On peut accéder au Bregagno par d' autres voies. Ceci peut s' appliquer à d' autres montagnes bordant le lac, par exemple au Dosso Bello ou à la Corvegia, dont l' accès est assez semblable. On se souviendra longtemps de ces excursions, lorsqu' aux belles descentes se sont ajoutés les plaisirs d' une bonne table dans un hébergement d' agriturismo.

 

Le Grignone ( 2409 m ), plutôt connu comme course d' été, se fait aussi à skis par deux itinéraires de montée très différents. On en descend par le très raide couloir « Zapèl ». La montée depuis Cainallo est entièrement à l' ombre en plein hiver et passe par des pentes parfois critiques. Au début, c' est un itinéraire compliqué en alternance de montées et de descentes le long d' un sentier de randonnée. Par contre, l' itinéraire de Pasturo est tellement exposé au soleil qu' il faut se lever vraiment tôt dès le mois de février: on pourra gagner l' arête sans encombre en suivant en ligne droite les piquets de balisage depuis Pialeral. Avec un peu de chance, on aura encore une neige fondante à la descente.

Si possible, on prendra alors directement depuis le Rifugio Brioschi, le nid d' aigle du sommet, dans les abruptes pentes du sud-est. Avec un peu plus de chance encore, on trouvera sur les beaux pâturages de Pialeral un résidu neigeux qui permettra de poursuivre la descente. Dans cette brève introduction au ski autour du Lario, il ne faut surtout pas oublier le Pizzo dei Tre Signori ( 2554 m ), un fier sommet sur la crête principale des Alpes Orobiques ( Alpi Orobie ), ligne de partage des eaux entre la Valteline ( Valtellina ), la Valle Brembana et la Valsassina. On peut y accéder à skis depuis ces trois vallées. L' origine de son nom est intéressante: il a marqué durant des siècles la triple frontière du Duché de Milan, de la République de Venise et des Ligues grises ( les Grisons d' aujourd ) qui régnaient alors sur la Valteline. Aujourd'hui, c' est le point de rencontre des provinces de Sondrio, Lecco et Bergamo. Du côté bergamasque, il faut mentionner la splendide course à skis menant au « Pizzo » depuis Ornica, ou la longue montée depuis Premana, le village des fabricants de ciseaux et couteaux dans la haute Valsassina. D' autres sommets bordent cette vallée, petits comme le Cimone di Margno fréquenté en soirée par des centaines de sportifs locaux, le Monte Sodadura et la Cima di Piazzo au-dessus d' Artavaggio, ou le Cimotto di Mogafieno comme but de course alternatif sous le Grignone. Il y a encore le Monte San Primo dans le triangle séparant les longs bras du lac de Côme. De son sommet, on peut à loisir contempler le lac sur la rive duquel la vedette hollywoodienne occupe de temps à autre sa villa de Laglio. Ski au Lario, what else… 

Feedback