Soif d’électricité

A propos du courrier de lecteur «La résistance pionnière à un barrage de 1920 à 1946», paru dans «Les Alpes» 2/2021

En lisant ce courrier de lecteur, on pourrait croire que l’idée de ce barrage aux Schöllenen venait de cet «ingénieur zurichois». Dans les années 1960, j’ai effectué mon apprentissage auprès de cet ingénieur, puis j’ai encore travaillé avec lui pendant un moment. Il ne faut pas oublier qu’il a travaillé aux Centralschweizeriche Kraftwerke (CKW) à Lucerne. Il n’était assurément pas ce destructeur de l’environnement qui est décrit dans le courrier de lecteur. A l’époque, il fallait calmer la soif d’électricité qui découlait de l’industrialisation. Il n’a donc fait que le travail qu’on attendait de lui. Du point de vue actuel, la résistance opposée avec succès à ce barrage était tout à fait juste. Toutefois, quand je repense à mon ancien chef, un homme génial, je lui suis reconnaissant.

Feedback