Sur la montagne sacrée

Nous avons lu avec intérêt l’article de Peggy Frey sur la randonnée dans le Haut Atlas («Les Alpes» 11/2013). Nous-mêmes avons atteint le Djebel Toubkal le 25 août 2013, au cours d’un voyage dans le sud du Maroc. Nous étions deux, sans accompagnement et pouvons corroborer les descriptions de l’auteure en y ajoutant le résultat de nos propres expériences.

En plus du sommet principal, nous avons gravi le Ras et le Timezguida, deux 4000 atteignables du Tizi n’Ouagane par une escalade facile dans du bon rocher. Les chemins des cols n’étant pas balisés, il est nécessaire de bien préparer son itinéraire avec une carte. Nous ne pouvons que recommander chaudement la traversée du Toubkal par le col du Nord, suivie d’un séjour d’une semaine dans la région au sud d’Imlil en vue d’autres ascensions: on s’y sentira vraiment dépaysé. Toutefois, l’accès aux 4000 y demande moins d’expertise technique que dans les Alpes.

Feedback