Sur la route des Aiguilles Grises. L'Envers-du-Mont-Blanc

Sur la route des Aiguilles Grises

Dans ce sanctuaire valdôtain, la nature préservée offre aux amoureux de la montagne une multitude de paysages des plus insolites aux plus grandioses! Si la première étape de la course présentée ici peut se faire en baskets, il faut être familier des terrains exposés pour s' attaquer aux parties 2 et 3. Ceux qui n' ont aucune expérience alpine ont la possibilité d' abréger le parcours. A tous les autres, la première journée – qui offre une des plus belles vues du Mont-Blanc et vaut à elle seule le détour – servira de mise en train.

Prairies verdoyantes, cascades jaillissantes, glaciers blancs immaculés, parois de granit vertigneuses... Le val Veny est un spectacle qui à lui seul ravit tous les sens. Dolonne, à quelques pas de Courmayeur. C' est l' heure des derniers préparatifs. Un regard lancé en direction du val d' Arp, et déjà c' est l' appréhension du départ avec une foule de questions qui se bousculent dans la tête des membres de notre petit groupe: la météo restera-t-elle bonne durant ces trois jours? Suis-je assez équipé? Serai-je à la hauteur durant la randonnée? Et d' un bref coup d' œil, de jauger son voisin comme pour le tester et tenter de se rassurer.

Mise en train

1 re étape: Dolonne–col de Youla–sentier du Tour du Mont-Blanc–refuge Elisabetta Soldini, 1690 m de dénivellation, T2, durée: 5 h 30 Notre circuit débute par une longue montée sous le couvert forestier pour rejoindre d' abord le col d' Arp puis le col de Youla, ce magnifique belvédère sur les prestigieux sommets de l' Envers. C' est alors l' occasion de profiter d' une pause ravitaillement bien méritée pour admirer l' une des plus belles vues du massif du Mont-Blanc. L' élégante silhouette de l' Aiguille noire de Peuterey allonge son ombre effilée jusqu' au glacier de la Brenva, et elle semble si proche que nous avons tous le sentiment unique de pouvoir presque la toucher du bout des doigts. Sur la gauche, juste entre les glaciers du Brouillard et du Fréney, voici le refuge Monzino posé là sur une pelouse alpine d' un vert étincelant. Plus loin encore, c' est le vallon de la Lex Blanche dominé par la masse claire des Pyramides Calcaires, et dans lequel s' épanouit l' immense traîne du glacier du Miage. Ici, la montagne a vraiment décidé de jouer un grand spectacle! A peine les sacs refermés, nous poursuivons direction nord et nous engageons dans une descente périlleuse sur des schistes délités et instables, menaçant à chaque pas de nous faire perdre l' équi, puis c' est sans réelles difficultés L' Envers ( tout particulièrement le val Veny ) est à l' écart du tourisme de masse. La nature y est préservée et c' est à pied que l'on peut découvrir ce splendide vallon Panneau indicateur italien à proximité du lac de Combal Photos: Didier Cassany que nous rattrapons le sentier du tour du Mont-Blanc en contrebas. Moment d' insouciance, moment de bonheur, c' est en flânant et sans fournir de grands efforts que nous rejoignons au soir de cette première journée, le refuge Elisabetta Soldini. Là, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Sitôt la porte franchie, nous posons chaussures, cordes et piolets dans le sas prévu à cet effet, pour ensuite nous diriger dans la salle à manger où nous sommes accueillis avec le parfum de la cuisine italienne par une équipe de gardiens fort sympathiques! Grâce à de nombreuses fenêtres, la pièce ample, confortable et bien agencée est largement ouverte sur les sommets alentour. Mais ce n' est pas fini: dortoirs, chambres, blocs sanitaires, cage d' escalier, l' ensemble est décoré de bois clair et d' une propreté impeccable. Bref, les Valdôtains savent recevoir!

Ambiance de haute-montagne

2 e étape: refuge Elisabetta Soldini–lac du Miage–glacier du Miage–refuge Gonella, 1110 m de dénivellation, T4/T5, durée: 6 h Au petit matin, nous nous dirigeons vers le lac glaciaire du Miage, la porte d' entrée de la route des Aiguilles Grises. Depuis ce point, nous allons suivre l' itinéraire valdôtain de l' ascension du Mont-Blanc. Peu fréquenté, il n' est sûrement pas le plus rapide ni le plus facile ( l' ascension du Goûter peut, suivant les conditions du moment, devenir délicate ), mais sans nul doute le plus sauvage et le plus dépaysant de par l' ambiance de haute-montagne qui s' en dégageAu-delà du lac, un sentier assez raide nous permet d' abord d' atteindre la moraine latérale, puis cheminant rive droite nous entamons la fastidieuse remontée du glacier. Sa première portion, assez longue, est recouverte d' un inextricable enchevêtrement de pierres et de blocs rocheux aux dimensions impressionnantes et nous avançons facilement sur ce terrain qui semble mouvant: en effet, juste sous la caillasse, on distingue une masse de glace dure à l' extrême présentant une couleur sombre chargée de reflets bleutés et, une fois encore, nous sommes impressionnés et comme hypnotisés par la magie du spectacle qui se révèle à nos yeux. Vers l' altitude de 2400 mètres, le glacier se trouve alors comme purgé de ses innombrables rochers, pour apparaître dans sa nudité d' une blancheur éclatante. C' est le moment de nous organiser: la progression sur cette glace très compacte demande un minimum de sécurité, ne serait-ce que lors du franchissement des ponts de neige. En effet, en cette saison caniculaire, nous allons devoir zigzaguer dans un dédale de crevasses plus ou moins larges et profondes, pour gagner la base de la Pyramide, début de l' ascension rocheuse jusqu' au refuge Gonella. Sous un soleil qui tape dur, nous cherchons des yeux le refuge là-haut en direction du Dôme du Goûter; pas facile au premier regard de l' apercevoir puis, en cherchant bien, voici qu' apparaît au loin une minuscule tâche de couleur jaune, seule trace de la présence des hommes dans cet univers de roc et de glace. Tout en continuant à nous frayer un chemin sur le glacier dont la pente s' est redressée, notre groupe s' oriente vers la rive gauche jusqu' à venir buter au pied de la Pyramide dont le début de l' ascension est clairement indiqué par un balisage de cercles de peinture jaune. Mes compagnons de route savourent ce moment. Quel plaisir d' être là, loin de la foule et du bruit, pour ressentir et apprécier le charme du lieu Arc-bouté au-dessus du vide, le sentier franchit bon nombre d' escarpe et de ressauts rocheux à l' aide de mains courantes et de vieilles échelles métalliques. Le terrain semble stable, mais la prudence reste de mise car des pierres roulent facilement sous nos pieds ici ou là... Par des traversées aériennes et quelques pas d' escalade faciles dans un goulet un peu étroit, notre colonne débouche sur un bras latéral du glacier du Dôme qu' il faut remonter droit dans la pente afin de poursuivre notre marche vers le refuge. A cette altitude et avec un soleil qui pointe ses rayons sur le granit, gare à ne pas trop traîner, car au-dessus il peut se produire d' importantes chutes de rochers! Enfin, au terme de cette journée, c' est avec un vrai bonheur que nous rejoignons l' ambiance chaude et intime du refuge Gonella, cette petite bâtisse de bois arrimée sur un promontoire en pleine paroi à 3072 mètres d' altitude. La Depuis la moraine latérale droite du glacier du Miage, on distingue le haut du glacier et le col du même nom Dans la descente depuis le col de Youla, le randonneur découvre le fabuleux panorama qui s' offre à lui. De gauche à droite: le glacier du Brouillard, le glacier du Fréney, le Mont-Blanc de Courmayeur, l' Aiguille Noire de Peuterey et la Punta Innominata Du col de Youla ( 2661 m ), la vue s' ouvre largement sur la partie est de l' Envers. On distingue aisément le val Ferret ( Italie ), la Dent du Géant et la face sud des grandes Jorasses Photos: Didier Cassany Photos: Didier Cassany Depuis le petit lac de Combal, les Pyramides Calcaires nous indiquent la direction du col de la Seigne ( frontière italo- savoyarde ), point de passage obligé pour les randonneurs effectuant le tour du Mont-Blanc Le refuge Elisabetta se situe juste au pied du glacier de la Lex Blanche. Facile d' accès depuis le lac de Combal, il offre à tous les randonneurs le calme et la sérénité du lieu nuit sera calme, réparatrice et nous ne serons même pas dérangés dans notre sommeil par une caravane en partance à minuit pour rejoindre le Dôme du Goûter et le sommet du Mont-Blanc.

Cristaux de quartz et lingots d' or

3 e étape: refuge Gonella–glacier du Miage– val Veny–Visaille–Dolonne, 1860 m de descente, T4/T5, puis T1, durée: 6 h Au moment où nous quittons le petit abri de bois pour redescendre dans le val Veny avant de continuer en direction de la cantine de la Visaille et de rejoindre Dolonne, les premiers rayons d' un soleil généreux éclairent à profusion la multitude de sommets qui nous dominent. Dans la descente, les quelques passages un peu délicats de cette portion de l' iti sont « avalés » sans problème. Enfin, après une longue pause casse-croûte, nous prenons tout le temps de flâner sur le glacier du Miage. Cela vaut la peine, car on peut y trouver de splendides cristaux de quartz: ce site, tout particulière- Juste au pied du glacier du Miage ( sur la moraine latérale droite ), on découvre avec émerveillement le petit lac glaciaire du même nom. C' est un endroit magique où de nombreux montagnards aiment à faire une pause Fastidieuse au départ, la longue montée du glacier du Miage, au milieu d' un fatras de pierres et de blocs rocheux, s' adresse à des alpinistes expérimentés Sur le sentier qui mène au refuge Gonella, il faut avoir le pied sûr!

ment sous le refuge Gonella, est fréquenté assidûment par des guides cristalliers du val d' Aoste. D' autres seront peut-être davantage intéressés par les débris d' avion régurgités ça et là sur la surface du glacier: en effet, le Malabar Princess, aéronef indien s' est écrasé 2000 mètres plus haut dans les années 50, et la légende – mais est-ce bien une légendevoudrait que ses soutes aient été pleines à craquer de lingots d' or.

Conseils pratiques

Accès routier: direction Courmayeur ( val d' Aoste ), en passant par Chamonix et en prenant le tunnel du Mont-Blanc ou, en passant par Martigny avec, au choix, le col du Grand-St-Bernard ou le tunnel du même nom, puis Aoste et Courmayeur.

Cartes: CN 1: 50 000, feuille 292 Courmayeur; IGC 107 ( Monte Bianco, Courmayeur, La Thuile, Chamonix Mont-Blanc ).

La voie d' accès au refuge Gonella est balisée par des cercles de couleur jaune. Un balisage qui, s' il reste minimal, est très utile sur certaines portions du sentier Coincé entre les rochers, le refuge Gonella reste le point de départ idéal pour continuer l' ascension vers le Dôme du Goûter ( 4304 m ) et ainsi rejoindre le sommet du Mont-Blanc par l' arête des Bosses Dans ce type de refuge de haute altitude, le confort est certes minimal, mais l' ambiance toujours chaleureuse Photos: Didier Cassany

La posta dei lettori

Leserbriefe

Courrier des lecteurs

Itinéraire pour les randonneurs sans experience alpine: au lieu de rejoindre le refuge Gonella par le glacier du Miage, on poursuivra son chemin en direction du val Veny avant de rejoindre Dolonne en passant par la cantine de la Visaille. En faisant un petit détour, on pourra admirer au passage le Jardin du Miage. Equipement recommandé pour les étapes 2 et 3: piolet, crampons, 1 ou 2 broches à glace, corde.

Pour plus de renseignements: refuge Francesco Gonella ( CAI ), tél. +39 ( 0 ). " " .165 885101, www.rifugiogonella.comrefuge Elisabetta Soldini ( CAI ), tél. +39 ( 0 ). " " .165 844080, auberge « Locan- da Belvédère », tél. +39 ( 0 ). " " .165 257864, info(at)locandabelvedere.com a Didier Cassany, Abondance ( F ) Dommage de quitter un si bel endroit. Le sentier qui serpente le long de la moraine du glacier du Miage nous ramène vers la civilisation!

Feedback